Financement du PND en Côte d’Ivoire : Les chiffres de la désillusion

par Fatou Touré
0 Commentaire

La délégation ivoirienne rentre de Paris avec une enveloppe financière en deçà de ses attentes

A la tête d’une délégation composée de 15 ministres, le chef du gouvernement ivoirien était à Paris les 17 et 18 mai 2016 afin d’obtenir des fonds pour le financement du PND, le programme national de développement en Côte d’Ivoire. Si la première journée a été plutôt fructueuse, les investisseurs ont été moins généreux le deuxième jour. Malgré une enveloppe globale de 30 milliards d’euros, la moisson n’a pas été du tout bonne pour la mission gouvernementale qui espérait mobiliser 46 milliards d’euros.

Le programme national de développement à la recherche de fonds

Le financement du programme national de développement était au menu des discussions entre les représentants du gouvernement ivoirien et les bailleurs de fonds les 17 et 18 mai 2016 à Paris. Le premier ministre ivoirien était à la tête d’une forte délégation composée de plusieurs ministres pour convaincre les investisseurs de financer le PND en Côte d’Ivoire sur la période allant de 2016 à 2020. Ce déplacement de Daniel Kablan Duncan était à la une de l’actualité économique ivoirienne, à l’image de la visite en février du président Erdogan à Abidjan. Le séjour ivoirien dans la capitale française a été sanctionné par une promesse d’investissement à hauteur de 30 milliards d’euros. Cette enveloppe colossale est pourtant loin de réjouir la délégation ivoirienne.

La recherche de fonds pour le financement du PND avait bien démarré

La première journée de cette rencontre entre le premier ministre ivoirien et les investisseurs étrangers a été couronnée d’un énorme succès. Sur les 6,75 milliards d’euros attendus, Duncan et sa délégation sont restés sans voix devant la générosité des bailleurs de fonds institutionnels. Les représentants de la Côte d’Ivoire ont obtenu une enveloppe totale de 13,6 milliards d’euros, soit à peu près le double du montant espéré. Cette première journée qui avait tenu toutes ses promesses présageait dans une certaine mesure un succès plus grand lors du second jour. Mais les choses se sont déroulées autrement.

> Lire aussi  La BCEAO dément la rumeur de faux billets de 10 000 et 5000 FCFA en circulation

La Côte d’Ivoire revient déçue de Paris

Les bailleurs de fonds privés étaient les invités d’honneur de la rencontre qui s’est ténue le 18 mai 2016 dans la Ville Lumières. Ces derniers étaient censés mobiliser un financement plus important pour permettre au gouvernement ivoirien de financer son programme national de développement. Mais il faudra s’y prendre autrement pour l’exécution du PND 2016-2020. Les investisseurs privés ont décidé de contribuer à hauteur de 16,4 milliards d’euros au plan de développement initié par l’état ivoirien pour les quatre années à venir. Grosse désillusion de la mission gouvernementale qui espérait rentrer à Abidjan avec une enveloppe de 44 milliards d’euros.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.