Saïd Penda réagit au bilan de Ouattara Alassane en Côte d’Ivoire

Bilan du président ivoirien – Pour ses partisans, il est le dirigeant ivoirien qui compte le plus de réalisations à son actif, après le premier Président de la République. Si l’opposition continue toujours de contester son bilan, notamment en raison de la dette qui s’est envolée, Saïd Penda estime lui que les ivoiriens devraient plutôt se réjouir de ces nombreuses réalisations.

Il y’a quelques jours, le président de la République prenait part à la cérémonie d’inauguration d’un nouvel échangeur dans la ville d’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Ce projet, fruit d’une collaboration entre la Côte d’Ivoire et la République du Japon, est l’un des nombreux chantiers entrepris sous l’ère du président Ouattara. Si les infrastructures économiques témoignent en faveur du président ivoirien, l’opposition martèle haut et fort que le bilan du pouvoir actuel reste plus que jamais catastrophique. L’un des terrains sur lesquels l’opposition attaque le régime actuel est la question de la dette. Pour le journaliste africain Saïd Penda, les ivoiriens devraient plutôt saluer les vastes chantiers économiques entrepris par le président actuel, en dépit des sensibilités politiques des uns et des autres. Pour l’homme de médias, ‘‘Si chacun de nos Chefs d’États pouvait réaliser 50% de ce que Ouattara a accompli dans son pays en moins de dix ans, l’Afrique aurait un autre visage, les Africains se porteraient sûrement mieux et imposeraient le respect des autres’’.

«Une chose est certaine, j’ai un bilan qui est inattaquable. Cette année, une croissance moyenne par an de 8%, parmi les quatre pays du monde avec le plus fort de croissance ; un taux d’inflation de 1 à 2% quasiment jamais inégalé, pas seulement en Afrique, mais en Europe ; un déficit budgétaire autour de 3 à 4% ; une dette publique de moins de 40% du PIB. Et je pourrais continuer. Nous avons un bilan qui est remarquable.», rappelait il y’a quelques mois le président ivoirien dans une interview accordée à Rfi. Mais ce bilan économique est remis en cause par l’opposition qui dénonce une flambée de la dette ivoirienne sous l’ère Ouattara : «Il affirme qu’en termes de bilan, en 8 ans, il a fait plus qu’en 50 ans, et en effet, en 8 ans, il a amassé beaucoup plus de dettes qu’en 50 ans. La dette cinquantenaire de la Côte d’Ivoire a été annulée pour lui, et en 8 petites années, il a réussi la prouesse d’accumuler plus de dettes que depuis 1960, sans pour autant que la dynamique de richesse actuelle n’atteigne le niveau des années 85-90, qu’il essaie en vain de rattraper, alors qu’il dispose de plus de moyens qu’aucun chef de l’Etat avant lui», lançait Mamadou Koulibaly, candidat déclaré à la présidentielle de 2020. S’il ne partage pas forcément la même idéologie que le président ivoirien, le journaliste Saïd Penda a salué les efforts entrepris par le président ivoirien au cours de ces deux mandats : «Je suis donc idéologiquement opposé au libéral Ouattara et, je ne suis dans aucun lien personnel avec lui. Mais, mais franchement, quand je vois l’énième échangeur qu’il vient d’offrir à son peuple en plein centre d’Abidjan ; lorsque je découvre que son gouvernement a lancé la construction simultanée de trois autres imposants échangeurs sur le Boulevard Mitterrand (Abidjan), je ne peux que m’incliner devant ses résultats: 22 ponts (ouvrages d’envergures) en Huit ans».

Emboiter le pas à Ouattara

«Ceux qui, comme moi, ne se sentent aucune forme de proximité personnelle ou même idéologique avec Ouattara peuvent au moins apprécier son bilan et saluer le bâtisseur…Quand je parle du bilan de Ouattara ce n’est pas vraiment lui qui m’intéresse. Le panafricaniste que je suis souhaite surtout que cela fasse émulation ailleurs en Afrique. Si chacun de nos Chefs d’États pouvait réaliser 50% de ce que Ouattara a accompli dans son pays en moins de dix ans, l’Afrique aurait un autre visage, les Africains se porteraient sûrement mieux et imposeraient le respect des autres.», a fait remarquer le journaliste africain Saïd Penda.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.