Moi, Marienta petite-fille de président assassiné: le revers de la médaille