in

Côte d’Ivoire : Noah Lunsi se repentit après avoir tabassé Observateur Ebène

L’adage dit que seuls les imbéciles ne changent pas. Le Snapchateur et comédien Franco-Congolais l’a compris, visiblement. Dans la nuit du mercredi à jeudi, il avait passé à tabac l’humoriste ivoirien vivant à Paris, Observateur Ebène, pour une histoire d’artistes.

Avec l’aide de deux de ses camarades, selon la version officielle, il est parvenu à régler ses comptes au comédien ivoirien, dans un accès de colère. Dans la soirée d’hier le mis en cause a présenté ses excuses à tout le monde.

Noah Lunsi s’est repenti, jeudi dernier, après avoir tabassé Observateur Ebène. Dans un long texte, le comédien est revenu sur cette fameuse nuit. Avec un vocabulaire soigneusement choisi, l’homme a présenté ses excuses à ses fans, à sa famille et aux proches et followers de sa victime. Comme pour tout gâcher, Noah Lunsi remettra en cause certaines versions de la bagarre.

Noah Lunsi, droit au but

Noah Lunsi n’est pas allé par quatre chemins pour dire à Observateur Ebène tout le bien qu’il pense de lui. Il n’y est pas allé, non plus, de mains mortes, une fois qu’il a mis le grappin sur son type. Après avoir ruminé sa colère et digéré son humiliation pendant des mois, le franco-congolais était passé à l’action dans la nuit du mercredi au jeudi 1er février. Selon les informations recueillies, sa brigade et lui auraient cueilli l’Ivoirien à son domicile aux environs de 1 heure du matin. Une fois au bas de son étage, Noah Lunsi aurait crié à Observateur Ebène de descendre pour qu’il règle leurs comptes entre hommes. L’Ivoirien, que rien n’obligeait pourtant, est descendu, au grand bonheur de Noah et de son gang. On connait la suite, coups et blessures et plainte déposée au commissariat le plus proche.

Des excuses officielles à sa communauté

Plusieurs heures se sont écoulées avant que le Snapchateur Franco-congolais ne passe aux aveux. Rappelons que bien avant cette confession, le rappeur franco-sénégalais, Booba, l’un des sujets de discorde avec Kaaris, avait apporté son soutien à son défenseur Observateur Ebène. C’est par le canal des réseaux sociaux que Noah Lunsi, ardent fanatique du rappeur ivoirien Kaaris, a fait acte de repentance envers sa communauté Snapchat. Il déclare :

« Je sais que j’ai blessé beaucoup de gens, je sais qu’il y a beaucoup qui sont déçus. Il y en a qui me voyaient en exemple. Il y en a qui ont leurs petits frères, leurs petites sœurs qui me suivent. Je sais que ce que j’ai fait c’est mal et je tenais à m’excuser… ».

Il assure qu’il n’est pas parfait et qu’il a lui aussi ses défauts comme tout homme. Il proclame qu’il n’est pas fier de son acte et qu’il est même lâche d’avoir été chez Observateur Ebène. Dans sa repentance, apparemment très sincère, il a tenu à faire quelques recadrages tout de même.

Pourquoi apporter des nuances

Peut-être pour laver son image de looser, sur les réseaux sociaux, Noah Lunsi proteste qu’il a battu le comédien ivoirien avec l’aide de deux de ses copains, présentés comme des sbires. « Je tenais juste à revenir sur certaines choses. Je ne suis pas venu à mille sur Observateur, j’étais seul moi et lui quand on a commencé à faire ce qu’on a fait. La seule personne qui était à côté de moi c’était mon petit frère qui conduisait(…). La 3e personne qu’il a dit voir (il parle d’Observateur), c’est une personne qui était dans la rue, qui nous a vus et qui nous a séparés. J’ai vu qu’elle faisait des snaps » clame, la main sur le cœur, le franco-congolais.

Meet UP de @equipe_smile à choisir le roi merci pour la force grâce à vous on est des bonhommes 😂😂

Une publication partagée par observateur (@observateur_ebene) le


Les internautes pensent que c’est une parade pour se donner fière allure après avoir été aussi lâche. Il aurait bel et bien attaqué Observateur Ebène avec l’aide de deux individus. Ils sont nombreux à dire, sur les réseaux sociaux, que Noah Lunsi est un menteur en plus d’être un type violent. Qu’il soit tout ceci, cela est possible, mais au moins il a présenté ses excuses à sa communauté et c’est l’essentiel. Il reconnait son erreur en faisant acte de repentance. Beaucoup ne l’aurait jamais fait dans ce milieu artistique où l’égo est la règle. Néanmoins, le pardon de Noah Lunsi ne serait-il pas motivé, intéressé ? Ne viserait-il pas à adoucir le cœur de sa victime qui a déposé plainte et à se racheter aux yeux de sa communauté sur Snapchat ?

Cameroun : le Maroc veut toujours arracher la CAN 2019 au pays

Municipales 2018 en Côte d’Ivoire : Bacongo et N’Dohi Raymond, l’acte 2