in

Nordahl Lelandais : tueur en série ou hasard géographique ?

Nordahl Lelandais suspect de l’affaire Maëlys et suspecté pour la disparition de plus de 15 personnes presque dans le même secteur

Affaire Nordahl Lelandais

Les enquêtes criminelles se révèlent, bien souvent, être des boîtes de Pandore. Alors que les policiers croient résoudre une seule affaire, ils tombent sur une série de découvertes qui les obligent à remonter plus loin encore.

C’est bien souvent le cas des investigations dans ce type de fait divers portant sur les meurtres d’un tueur en série. Les tueurs en série gardent généralement, dans les placards sombres de leurs vies, de nombreux cadavres qui sont autant d’enquêtes non résolues. Les parents de ces personnes disparues commencent quelques fois à désespérer de voir les fouilles aboutir, quand une nouvelle affaire jette un éclairage neuf sur leurs cas. C’est ce à quoi les habitants de la région de Chambéry, en France, croient avoir affaire dans l’histoire qui concerne Nordahl Lelandais, le tueur présumé de la petite Mäelys disparue le 27 août 2017. La petite fille de 8 ans s’est volatilisée peu après minuit alors qu’elle se trouvait à une fête de mariage avec ses parents. Les coïncidences font remonter les enquêteurs à l’ancien militaire français Nordahl Lelandais, présent à cette même cérémonie. Sur la base d’éléments de preuves vidéo et de géolocalisation, les enquêteurs mettent en examen l’expert en cynotechnie. Bien qu’il ait nié les faits, Nordahl Lelandais continue de croupir en prison après le rejet, le 23 janvier, de sa demande de remise en liberté émise le 17 du même mois. Son arrestation a déclenché la réouverture de plusieurs autres affaires de disparition et de meurtres dans la région. Tous les crimes, mêmes les plus anciens, sont désormais mis sur son dos. Il porte à lui seul la croix de toutes les horreurs commises dans les lieux où il se serait trouvé au moment des meurtres. Est-il raisonnable de croire qu’il est l’auteur de tous ces crimes ? Revoyons ensemble les thèses émises par les investigateurs.

L’affaire Mäelys qui exhuma toutes les autres

Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août 2017, une petite fille de huit ans nommée Mäelys de Araujo disparait lors d’une fête de mariage. Celle-ci se tient dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin en Isère. Elle avait accompagné ses parents à cette soirée où il y avait environ 200 convives parmi lesquels Nordhal Lelandais, un ancien militaire. Aux environs de 4h du matin, ses parents, l’ayant perdue de vue, signale sa disparition. Aussitôt les personnes présentes se mettent à sa recherche dans et autour de la salle des fêtes de la mairie. Ne retrouvant toujours pas la fillette, les convives alertent la gendarmerie pour notifier sa disparition. Au moment de la disparition de Mäelys, Nordahl Lelandais se serait absenté de la salle des fêtes, pendant quelques temps. Cette coïncidence attire l’attention du procureur et de ses éléments qui décident de creuser la piste Nordahl Lelandais. Selon les policiers, quelques éléments de preuve laissent penser que Nordahl Lelandais a quelque chose à avoir avec la disparition de la petite Araujo.
– 2h45 : Disparition de la petite fille.
– 2h46 et 12 secondes : Nordahl Lelandais met son portable en mode avion.
– 2h47 : Son véhicule, une Audi A3 noire, est filmé par une caméra de surveillance du centre de Pont-de-Beauvoisin. A l’avant de la voiture, les policiers auraient remarqué une silhouette de petite taille, frêle et portant une robe blanche. Ils pensent également que les cheveux de la silhouette sont bruns. Tout convergerait pour dire que c’est Mäelys, la petite fille de huit ans qu’on recherche.
– 3h24 et 29 secondes : La voiture de Nordahl Lelandais est à nouveau filmée par la caméra de surveillance, cette fois dans le sens inverse, celui du retour. Les policiers croient avoir remarqué qu’il est seul dans la voiture, sur cette vidéo. La petite silhouette n’est plus à l’avant du véhicule, en tout cas.
– 7h 6 minutes : Nordahl Lelandais rentre chez lui à Domessin, en Savoie.
La police conclut à la disparition de la petite Mäelys et se demande ce que Nordahl Lelandais a bien pu faire entre 3h57 et 7h 6 minutes. Par la suite, les enquêteurs mèneront des fouilles dans toute la région, dans les lacs, les puits, les bois, mais aucun corps ne sera trouvé. Jusqu’aujourd’hui le corps n’a toujours pas été trouvé. De son côté, Nordahl Lelandais rejette les accusations de crimes portées contre lui. Il dit être innocent depuis le début, ce qui est matériellement tenable. Cependant il est toujours détenu en l’absence de preuves formelles de son innocence.

Le meurtre d’Arthur Noyer

Nombre et nom des disparus affaire Nordahl Lelandais
Lelandais entendu par les juges dans l’affaire Noyer et les 15 autres affaires de disparition

L’ancien militaire Nordahl Lelandais n’est qu’au début de nouvelles investigations judiciaires et par concéquant suspecté dans plusieurs affaire autour de la région de Chambéry. Selon le procureur en charge de l’affaire, le suspect aurait pu également commettre un autre meurtre, celui du jeune Arthur Noyer, caporal du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Considérant la position géographique de Nordahl Lelandais, au moment de la disparition du soldat, le procureur estime qu’il a beaucoup à dire aux enquêteurs. Revenons sur les faits pour comprendre pourquoi on estime que Nordahl Lelandais est le tueur du chasseur alpin.
– Arthur Noyer, jeune soldat de 24 ans, disparaît dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 alors qu’il se trouvait aux abords d’une discothèque à Chambéry. La nuit de la disparition du caporal, le portable de Nordahl Lelandais aurait été localisé dans le centre de Chambéry à 3h une minute.
– A 3h cinq minutes, on le localise cette fois, 6 km plus loin, à Saint-Baldoph. Comme il est impossible qu’un homme couvre cette distance à pied en si peu de temps, les policiers pensent qu’il se déplaçait en voiture.
– Avril et mai 2017 : La police, pour une raison qu’on ignore, n’exploite pas cette information pour rechercher le téléphone du suspect. Suite à cette erreur non justifiée, l’enquête piétine.
– Fin août 2017 : Les enquêteurs perquisitionnent le domicile des parents du suspect à Domessin. Ils y retrouvent un ordinateur qu’ils inspectent minutieusement. Les policiers découvrent que l’homme de 34 ans avait fait des recherches sur internet sur comment faire disparaitre complètement un corps. « Décomposition d’un corps humain » est l’un des mots clés qu’il aurait fait entrer dans la barre de recherche.
– 7 septembre 2017 : Un randonneur découvre des restes de crâne humain sur un chemin à Montmélian, à 16 km de Chambéry. Bien que la découverte soit primordiale, elle n’aboutit à rien, d’emblée.
– 16 décembre 2017 : Une analyse ADN du crâne retrouvé confirme qu’il a appartient bel et bien à Arthur Noyer. Les enquêteurs décident de s’intéresser à nouveau aux portables du suspect. Le bornage des portables de la victime et celui du supposé meurtrier, permettent de conclure que les deux hommes se trouvaient à peu près au même endroit quand eut lieu le crime.
– 20 décembre 2017 : Nordahl Lelandais est mis en examen pour des faits d’assassinat dans le cadre de la disparition du jeune militaire.
– 15 janvier 2018, les enquêteurs annoncent avoir retrouvé le reste du corps d’Arthur Noyer, pas loin de l’endroit où son crâne a été découvert quelques mois plus tôt. La famille de la victime portera plainte pour « violation du secret de l’instruction ».
*Une Dizaine d’autres disparus en Savoie, Isère et Ain
La justice pense qu’il a quelque chose à voir avec la disparition de Mäelys ainsi qu’avec la mort du caporal Arthur Noyer. Avec ce faisceau de preuves qui converge en direction de Nordahl Lelandais, la population commence à sérieusement s’interroger. S’il avait aussi quelque chose à voir avec tous les autres meurtres commis dans la même région ? En effet, il y a plusieurs autres cas de meurtres non résolus dans les alentours de Chambéry. Ainsi nous pouvons citer les disparations de :
Nicolas Suppo (30 ans) le 15 septembre 2010 à Echirolles en Isère.
Malik Boutvillain (32 ans) le 6 mai 2012 à Échirolles en Isère.
Stéphane Chemin (33 ans) le 24 septembre 2012 à Bourg-d’Oisans en Isère.
Georgette Bonnet (79 ans) le 9 septembre 2016 près de la commune de la Chapelle-du-Bard dans le massif de Belledonne.
Adrien Fiorello (22 ans) le 6 octobre 2010, dont le téléphone a borné à Chambéry.
Jean-Christophe Morin (23 ans) disparu dans la nuit du 9 au 10 septembre 2011 au fort de Tamié en Savoie
Ahmed Hamadou (45 ans) dans la nuit du 7 au 8 septembre 2012 au fort du Tamié.
Nordine Seghiri (49 ans) le 10 juillet 2015 à Chambéry.
Adrien Mourialmé (24 ans) le 5 juillet 2017 dans les environs d’Annecy.
Florent Bonnet (37 ans) le 18 janvier 2014 à Bourg-Saint-Maurice en Savoie.
Eve Monteil (49 ans) le 25 août 2014, à Bourg-en-Bresse en Ain.
Anne-Charlotte Poncin (30 ans) disparue le 5 janvier 2016 à Ambérieu-en-Bugey en Ain.
Olivier Charpe (59 ans) le 12 août 2016 dans les environs de Saint-Romans en Isère.
Lucas Tronche (15 ans) le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze.
Antoine Zoïa (16 ans) le 1er mars 2016 à Clarensac dans le Gard.
Nordahl Lelandais serait-il victime de la colère populaire née de l’affaire Mäelys ? Ou aura-t-il vraiment commis ces nombreux crimes ?

Réouvertures de tous les crimes non résolues

Pour savoir si Nordahl Lelandais porte vraiment le chapeau de ces meurtres qu’on lui reproche, il faudrait peut-être étudier le cas Estelle Mouzin. Estelle Mouzin est une petite fille de 9 ans disparue le 9 janvier 2003 alors qu’elle revenait de l’école à Guermantes. Le père de la victime avait demandé qu’on envisage aussi la piste Nordahl Lelandais. Malheureusement pour les parents de la fillette, Nordahl Lelandais n’est pas impliqué dans ce meurtre, du moins c’est ce qui ressort de l’enquête menée à cet effet. Les enquêteurs ont refermé ce dossier le 9 janvier 2003 en affirmant que le suspect était en Guyane, à ce moment-là, dans le cadre de sa formation militaire. Nordahl Lelendais remportera une autre victoire lorsque les investigations sur la tuerie de Chevaline du 5 septembre 2017 l’ont dédouané de toute responsabilité. Au regard de ces cas où le suspect n’a rien avoir avec les crimes, pourrait-on dire qu’il est tout simplement victime d’une chasse aux sorcières ? Pas tant que ça, selon les enquêteurs, puisque les indices recueillis dans plusieurs de ces meurtres laissent penser que les victimes auraient bien pu croiser le chemin du suspect. Comme on le voit, tout n’est que présomption dans de nombreux cas. Il faut donc se garder de tomber dans la facilité du ressentiment populaire pour éviter toute erreur judiciaire.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Bloco le grand artiste ivoirien « professeur des élèves »

Kemi Seba et Claudy Siar font la paix après leur querelle