Accueil Faits Divers Meurtre d’Alexia Daval : Jonathann dit enfin toute la vérité

Meurtre d’Alexia Daval : Jonathann dit enfin toute la vérité

AFFAIRE JONATHANN DAVAL – La reconstitution des faits a permis aux enquêteurs de lever le voile sur plusieurs zones d’ombres dans l’assassinat de la joggeuse retrouvée dans les bois avec le corps partiellement calciné. Jonathann a finalement révélé toute la vérité sur la mort de son épouse.

L’enquête sur la mort d’Alexia Daval a considérablement progressé suite à de nouveaux aveux obtenus par les enquêteurs à l’issue de la reconstitution des faits. Jonathann n’avait pas livré toutes les circonstances de cette mort, puisque son épouse avait été retrouvé dans les bois, loin de la scène du crime qui est le domicile conjugal. Les enquêteurs se demandaient comment il avait réussi à transporter le corps de son épouse dans les bois en toute discrétion. Toutes ces questions ont désormais une réponse, tout comme l’épineuse question de la crémation du corps de la victime.

Comme ce fut le cas dans l’affaire Lelandais, une reconstitution des faits a également eu lieu dans l’enquête sur la disparition d’Alexia, épouse de Jonathann Daval. Plus d’un an après les aveux de ce dernier sur le meurtre de sa femme, les enquêteurs n’avaient toujours pas fait la lumière sur les circonstances de cet assassinat. Mais depuis quelques jours, de nombreuses questions ont trouvé réponse dans cette enquête. Lors de la reconstitution des faits, les enquêteurs ont tenté de confronté la version de Jonathann à la réalité des preuves matérielles. La mère de la victime qui était présente a joué un rôle considérable dans cette quête de vérité : « Les sept heures ont été très éprouvantes, j’avais peur de rentrer dans la maison, de revoir les affaires d’Alexia, de revoir l’intérieur… Mais nous, on voulait la vérité… Il a été coopérant dans la maison, mais dans le bois, au moment de la crémation, il ne voulait pas la reconnaître. C’est là que j’ai essayé d’intervenir. Je l’ai imploré, je lui ai rabâché, je l’ai pilonné pour qu’il nous dise la vérité», a révélé la mère de la victime, dont le rôle a d’ailleurs été attesté par le Procureur de la République : « Face à la demande pressante de ses beaux-parents, qui l’ont imploré de dire toute la vérité, M. Daval a finalement admis qu’il avait non seulement donné la mort mais également procédé à la crémation partielle du corps.», a indiqué Etienne Manteaux, le Procureur de Besançon. S’il avait reconnu son implication dans le meurtre de son épouse, Jonathann refusait d’endosser tout seul la responsabilité de ce crime, puisqu’il se défendait d’être l’auteur de la crémation du corps d’Alexia. A en croire les légistes présents pendant la reconstitution des faits, les faits rapportés par le suspects sont «parfaitement cohérents avec l’ensemble des lésions constatées au niveau du thorax et de la face intérieure du corps et au niveau du visage ». Après avoir orienté les soupçons vers son gendre, il a finalement reconnu qu’il était le responsable de la crémation, mais aussi qu’il avait été capable de transporter son épouse tout seul dans les bois, une hypothèse sur laquelle se fondait son avocat pour évoquer l’aide d’un éventuel complice.

> Lire aussi  Abidjan : deux microbes, voleurs de dames arrêtés à Abobo

Daval lève enfin les zones d’ombres

Concernant les circonstances de la mort d’Alexia, le Procureur rapporte que Jonathann « aurait frappé le visage de sa femme contre un mur en béton dans la descente d’escalier et aurait ensuite, parce qu’elle criait… asséné entre 5 et 10 coups de poing au niveau du visage». L’informaticien a aussi livré de précieux détails sur comment il a procédé pour transporter le corps de sa femme dans les bois : «Il faisait déjà jour. Je ne savais pas où j’allais exactement. Je ne savais pas ce que je faisais… J’ai pris le premier bois qui venait, à l’improviste…Je lui ai remis ses lunettes, puis le drap.»

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.