Accueil Faits Divers Une plainte déposée contre Pierre Ménès pour harcèlement

Une plainte déposée contre Pierre Ménès pour harcèlement

Plainte contre Ménès – Le chroniqueur sportif n’es pas resté indifférent à la plainte déposée contre lui par Emmanuel Trumer, son ancien collaborateur. En réponse, l’ancien footballeur aujourd’hui reconverti dans le métier de consultant a annoncé qu’il déposerait également une plainte pour diffamation contre son ancien collaborateur. Il reviendra donc à la justice de trancher sur cette affaire qui oppose les deux anciens collaborateurs.

Pierre Ménès révèle avoir longtemps hésité à contrattaquer face à Emmanuel Trumer qui a déposé une plainte contre lui pour harcèlement. Si le chroniqueur sportif est bien souvent taxé de raciste dans ses commentaires, cette polémique qui anime son quotidien risque d’être très vite oubliée après les graves révélations faites par son ancien collaborateur. Selon le journaliste qui l’attaquait régulièrement dans plusieurs tweets, l’ancien chroniquer de Touche Pas à Mon Poste aurait même tenté à plusieurs reprises d’abuser sexuellement de certaines personnes avec qui a il collaborait. Ces récentes accusations ont visiblement fait changer de posture au chroniqueur sportif, puisqu’il a décidé de porter plainte contre Emmanuel Trumer pour diffamation. Dans un message adressé à ses fans sur Instagram, l’ancien chroniqueur de TPMP révèle avoir mis du temps avant d’en arriver à cette décision, étant donné les relations professionnelles qu’il entretient avec le père d’Emmanuel Trumer. Pour autant, cela n’a pas empêché l’ancien collaborateur de dresser un tableau plutôt sombre du chroniqueur sportif qui fait souvent polémique avec ses prises de positions sur certains sujets, notamment la question du racisme dans le football.

Les propos de Pierre Ménès au sujet du racisme blanc qui s’est développé dans le football français il y’a quelques mois, ont suscité un tollé de réactions sur les réseaux sociaux. Emmanuel Trumer, ancien collaborateur du journaliste sportif, n’est pas passé par quatre chemins pour taxer son ancien patron de racisme : «Pierre Ménès est une personne raciste convaincue. Je l’ai subi au quotidien. Je ne découvre absolument rien aujourd’hui, et vous ne devriez pas non plus. Triste.», soulignait le journaliste dans un tweet. Dans la série de tweets publié contre Pierre Ménès, Emmanuel Trumer est revenu sur ses difficiles conditions de travail, lors de sa collaboration avec l’ancien chroniqueur de TPMP : «c’est un enfer sans nom. Un racisme décomplexé, doublé de comportements troubles avec les femmes. Et je l’ai dénoncé avant cette nouvelle affaire de racisme ‘anti blanc’ à deux francs qu’il a créée». Si le journaliste sportif s’était gardé de réagir sur le plan juridique face à ce qu’il a qualifié de diffamation, il changera de posture suite aux accusations de harcèlement sexuels dont il fait l’objet désormais : «Des gens dont il a essayé d’abuser sexuellement travaillent encore grâce à lui, c’est délicat pour le moment. Mais je le sortirai, et ça existe tellement avec lui. C’est à gerber…Il a tenté des attouchements sexuels et quand il y a refus, il recase avec un boulot», poursuit l’ancien collaborateur de Ménès. Dans une publication sur son site officiel, Emmanuel Trumer a annoncé avoir déposé une plainte au pénal contre l’ancien chroniqueur de TPMP : «Pour que vous compreniez bien, Pierre Ménès a essayé de porter plainte contre moi pour diffamation à la suite de mes tweets, une plainte évidemment tombée à l’eau avec les preuves fournies et désormais il va devoir se défendre d’une plainte contre lui au pénal pour harcèlement… supporter un harcèlement constant, quotidien, violent, mais également avoir dû supporter le racisme décomplexé de cet homme en plus de son homophobie et de comportements très graves envers les femmes», révèle l’ex-collaborateur.

> Lire aussi  Meurtre de Marie Trintignant : des révélations exclusives sur M6

Pierre Ménès dépose une plainte pour diffamation

«J’ai porté plainte en diffamation. J’ai tout fait pour ce mec je l’ai fait embaucher à Canal à 3000 € par mois, je l’ai emmené avec moi en déplacement, je le ramenais chez lui et voilà comment il me remercie . Mais quand on te calomnie tu dois te justifier. La justice tranchera…Je n’ai pas voulu l’attaquer avant parce que c’est le fils de mon agent dans le cinéma.», indique le chroniqueur sportif sur Instagram.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.