Dans l’affaire « Maelys » Alain Jakubowicz nous apprends quelques secrets sur Lelandais

Affaire Maëlys – Plus de deux ans après la disparition de la jeune fillette dans la commune de Pont-Beau-voisin, la justice n’a toujours pas bouclé l’enquête sur la mort de la fillette décédé dans la nuit du 27 octobre. Après avoir été discrètement extraite par son ravisseur au cours d’une soirée de mariage, les restes de la petite Maëlys seront retrouvés quelques mois plus tard, suite à de troublantes révélations faites par Nordahl Lelandais, des révélations qui ont même choqué Me Alain Jakubowicz, l’avocat chargé d’assurer sa défense.

L’affaire Maëlys n’a visiblement pas révélé tous ses secrets, près de deux ans après les révélations choc faites par Nordahl Lelandais, le principal suspect dans l’enquête. Malgré la multitude de preuves qui l’inculpent pour le meurtre de la fillette, l’ancien militaire continue toujours d’affirmer pour sa défense qu’il s’agissait d’un accident. Pourtant une reconstitution des faits a mis à mal la défense et les arguments fournis par l’ancien maître-chien. Assurant la défense de l’ancien militaire depuis le début de l’instruction Me Alain Jakubowicz s’est récemment confié dans un livre sur l’affaire Maëlys. L’avocat qui était présent lors de la reconstitution de la triste soirée du 27 octobre, a livré ses impressions sur cette instruction judiciaire, notamment comment les circonstances l’ont amené à reconsidérer sa défense pour toujours continuer d’assurer la défense d’un homme coupable du meurtre d’une fillette qui avait à peine neuf ans.

Dans les tous débuts de l’instruction dans l’affaire Maëlys, Me Alain Jakubowicz était persuadé de l’innocence de son client Nordahl Lelandais. Mais tout a changé pour l’avocat de l’ancien militaire de 36 ans, lorsque des preuves formelles ont confirmé que son client était sans l’ombre d’un doute coupable du meurtre de la fillette. Une tâche de sang découverte dans le coffre du véhicule de l’ancien militaire, identifiée plus tard comme étant le sang de la petite Maëlys, changera complètement la donne dans cette bataille pour l’éclatement de la vérité. C’est dans un livre paru aux éditions Plon il y’a quelques mois que Me Alain Jakubowicz a livré quelques troublants secrets sur l’affaire Maëlys. Dans son livre, l’avocat revient sur la soirée du 13 février 2018, où tout a complètement basculé pour lui dans cette affaire dont il avait la charge : «Ma collaboratrice entra dans mon bureau, livide, tenant à la main des pièces du dossier qu’on venait de recevoir… Toujours sans prononcer un mot, elle me tendit un rapport d’expertise scientifique qui venait d’être versé au dossier. Une minuscule trace de sang avait été trouvée dans le coffre de la voiture de Nordahl Lelandais… Je me sentais subitement seul, terriblement seul, face à un obstacle que je me sentais incapable de surmonter… J’étais entré dans ce dossier avec la volonté de faire triompher la vérité, seul contre tous, mais celle-ci allait triompher de moi et je me retrouvais seul contre tous», confiait l’avocat de l’ancien militaire. Ce sentiment d’avoir été trompé par son client l’avait même poussé à renoncer à assurer la défense de son client, car ce nouveau secret qui venait d’être mis au grand jour le 14 février 2018, changeait son regard sur cette affaire.

Difficile de faire face aux parents de Maëlys

En sa qualité d’avocat de Lelandais, Me Alain Jakubowicz a rencontré à maintes reprises les parents de la victime. Il était notamment aux côtés de son client lors de la reconstitution des faits qui s’est déroulée en présence des parents de la victime : «L’homme était devant nous. La petite fille remplacée par une grande poupée de chiffon. Il devait reproduire, le plus fidèlement possible, les gestes qui avaient été les siens dans ce véhicule à ce moment précis de la nuit… Il a tué un enfant et je dois vivre avec, me dire qu’une enfant est morte, que celui qui l’a tuée, c’est moi qui le défends, C’est violent», confiait l’avocat de l’ancien militaire. Outre l’accusation de meurtre, l’ancien militaire pourrait être poursuivi pour agression sexuelle sur mineur également.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.