Côte d’Ivoire : agression d’un policier par un tunisien

Policier agressé – La vidéo de l’agression d’un agent de police pendant l’exercice de ses fonctions, a suscité une colère noire chez les ivoiriens. Un ressortissant tunisien n’a pas hésité a porté main à un policier ivoirien, dans des circonstances encore confuses. Mais l’agent de police victime d’une gifle a finalement réussi à maitriser son agresseur avant de la conduire au poste de police. Selon un communiqué de la police nationale, le ressortissant tunisien sera bientôt déféré au parquet où il sera situé sur la sentence, après avoir agressé un policier pendant l’exercice de ses fonctions. Dans la matinée de ce jeudi, l’agent de police qui a fait preuve d’une grande maitrise de soi face aux agissements de son agresseur, a été reçu par le directeur de la police nationale.

En Côte d’Ivoire, l’agression d’un policier ivoirien par un ressortissant tunisien alimente encore les débats sur la toile. Dans une vidéo diffusée sur la toile dans la journée de mercredi, un tunisien d’environ une trentaine d’années collait une gifle à un agent de police, sous le regard stupéfait de certains passants. Très rapidement, l’agent de police réussira à maitriser son agresseur avant de la conduire par la suite dans un poste de police. De nombreuses célébrités ivoiriennes se sont prononcées sur cet incident survenu dans la journée du mercredi dans la capitale économique ivoirienne. Depuis les réseaux sociaux, le footballeur ivoirien Serey Die, aujourd’hui à la retraite, n’a pas manqué de faire part de son indignation après l’agression de l’agent de police par le ressortissant étranger dans la journée du 26 février. Interpellé, l’agresseur sera bientôt déféré devant un Parquet où il répondra de ses actes.

«Dans la journée du mercredi 26 février 2020, un ressortissant tunisien a agressé deux agents de Police en service. Le mis en cause a été immédiatement maîtrisé, interpellé et conduit dans un service de Police.  Il sera déféré devant les tribunaux pour répondre de ses actes.  C’est le lieu de rappeler qu’il est formellement interdit d’agresser verbalement et ou physiquement un agent de Police, sous peine de sanctions pénales.», indiquait la direction nationale de la police en Côte d’Ivoire dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux. Ce communiqué fait suite à la vidéo de l’agression d’un agent de police en service par un ressortissant tunisien dans la journée du mercredi, une vidéo qui a suscité une vague de colère et d’indignation en Côte d’Ivoire, colère qui ne faiblit pas encore manifestement chez certains. Malgré une gifle reçue en plein visage, le policier agressé a fait montre d’une maitrise de soi et d’une sagesse, en maitrisant son agresseur pour le conduire dans un poste de police. Le DG de la police ivoirienne a d’ailleurs reçu ce jeudi le policier en question, pour saluer sa maitrise de soi face à cette situation : «Ce jeudi 27 février 2020, le Directeur Général de la Police Nationale a reçu à son Cabinet, en présence de ses chefs, l’agent de Police qui a subi l’agression de la part du ressortissant tunisien dans la journée du 26 février 2020.  Au nom de Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et en son nom personnel, le Directeur Général de la Police Nationale a félicité cet agent pour son sang froid, son professionnalisme et surtout pour le fait qu’il ait soustrait son agresseur des griffes de la population en furie.», souligne la police dans un communiqué rendu ce jour.

Serey Dié crie à l’indignation

«Pourquoi nous devons toujours accepter ce que les autres ne vont jamais accepter ? Porter main à un homme en tenue j’ai vraiment mal au cœur et je jure que si j’étais présent sur les lieux j’allais défendre l’image de mon pays au prix de ma vie car je considère que c’est une humiliation. Dans leurs pays un simple regard suffit pour que tu sois suspect mais chez nous ils osent taper nos autorités ?», révèle le footballeur ivoirien Serey Dié, qui a récemment pris sa retraite.

Vous pouvez aussi aimer