Côte d’Ivoire : fin de cavale pour un dangereux gang de braqueurs

Le gang de Ouédraogo Ali arrêté – Le braquage à moto est depuis quelques mois monnaie courante en Côte d’Ivoire. Mais le gang dirigé par le dénommé Ouédraogo Ali était depuis un bon moment dans le collimateur des services de police. Fin mars, en pleine crise de coronavirus, ces bandits spécialisés dans les attaques à moto dépossédaient la société Sabimex d’un montant de 40 millions.

A votre sortie ou à votre entrée à la banque, les chances de rencontrer le gang de Ouédraogo Ali, spécialiste du braquage à moto, étaient réelles. Ces braqueurs avaient la fâcheuse tendance de guetter les potentielles victimes lorsqu’elles se rendaient dans les institutions financières pour des opérations. Il y’a environ une semaine, ce gang très redouté par les opérateurs économiques à Abidjan dépossédait un opérateur indien de la somme de 6 millions de francs Cfa. Au mois de mars, le gang réalisera sans doute l’une de ses plus grosses opérations en attaquant deux employés de la société Sabimex qui se rendaient à la banque pour y déposer la somme de 40 millions de francs Cfa. Le démantèlement de ce gang est un véritable soulagement pour les opérateurs économiques qui faisaient l’objet d’agression à chaque opération dans une Banque.

«Depuis plus de deux mois, des individus armés de pistolets automatiques et opérant à moto s’adonnent à des vols à mains armées eu préjudice d’honnêtes citoyens dans le District d’Abidjan. Ces actes, pour la plupart, ont lieu lorsque des citoyens sortent des banques où y entrent pour de opérations bancaires.  Ainsi, le vendredi 27 mars 2020, ces bandits, à bord de moto, ont ouvert le feu sur deux employés de la société SABIMEX, sise Marcory. Ils se rendaient à la BACI à bord de leur véhicule pour y faire un versement. Ils ont été grièvement blessés et les malfrats ont emporté la somme de 40 millions de FCFA de ladite société.  Ces bandits étaient recherchés par les services de Police lorsque le 29 avril 2020, toujours à bord de moto, ils ont dépossédé en zone 4, en faveur de AMORE, un ressortissant Indien de la somme de 06 millions de FCFA qu’il venait de retirer dans une banque.», fait savoir la direction de police nationale ce vendredi dans un communiqué. Trois membres de ce gang très redoutés ont été mis aux arrêts par les forces de police : «Les recherches se poursuivaient lorsque les éléments de la Police Criminelle, exploitant une information, ont pu interpeller les nommés: – BA MODIBO alias Sorcier, Malien; – DIARRA Aboubakar alias Bouba, Malien; – OUATTARA Sekou alias HABIB.  Ces derniers ont reconnu unanimement leur implication dans les vols ci-dessus visés ainsi que dans plusieurs autres cas de vols à mains armées et à moto. Et qu’ils appartiennent à un gang dont le chef est le nommé OUEDRAOGO Ali (Burkinabé) et dont deux autres membres actifs sont CHAKA et FAA.», indique la police. En dépit de la crise sanitaire, le gang de braqueurs continuait toujours ses manœuvres dans la capitale économique ivoirienne. face à la récurrence des braquages à moto, certains ivoiriens avaient même proposé l’interdiction pour les motos d’avoir deux passagers. Le préjudice financier du gang s’élève à plus de 60 millions de francs Cfa.

60 millions dérobés aux opérateurs

«Ces bandits disent être venus en Côte d’Ivoire à la demande du nommé OUEDRAOGO Ali pour perpétrer des vols à mains armées à moto:
– 20 millions de FCFA au préjudice d’un opérateur au Plateau qui revenait du siège de la SGBCI;
– 40 millions au préjudice de SABIMEX;
– 06 millions au préjudice d’un Indien;
– Des sommes d’argent arrachés à leurs propriétaires au terminus 81/82, Vallon et Adjamé marché.

L’opération de Police a permis de saisir:
– 03 Pistolets automatiques ;
– Plusieurs munitions ;
– 02 véhicules ;
– 01 moto;
– Plusieurs documents de transfert d’argent Western Union sur le Mali.», détaille la police qui rappelle que les membres du gang arrêtés seront très bientôt déférés au Parquet.

Vous pouvez aussi aimer