Lutte contre le racket : 2 FDS pris en flagrant délit par Ange Kessi

Publicités

Racket en Côte d’Ivoire – résolument engagé dans la lutte contre cé phénomène en Côte d’Ivoire le commissaire du gouvernement Ange Kessi sillonne depuis quelques jours plusieurs villes de l’intérieur du pays. L’étape de Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, a été marqué par deux interpellations. Deux éléments des forces de défense et de sécurité ont sans le savoir, commis des actes de racket en présence du Procureur militaire ivoirien. Ce dernier avait déjoué l’attention des FDS en se fondant parmi les usagers d’un véhicule de transport banalisé.

La lutte contre le racket en Côte d’Ivoire est un combat mené au quotidien par le Procureur militaire. Le commissaire du gouvernement a par ailleurs invité toute personne au sein de la population, victime de ce phénomène, à saisir directement son instance située dans la capitale économique ivoirienne. Loin de vouloir se contenter de cet appel lancé aux victimes de racket, Ange Kessi a décidé de se fondre dans la masse pour débusquer les éléments de forces de l’ordre qui s’adonnent encore à cette pratique, malgré ses sévères mises en garde. Dans la journée du jeudi, le commissaire du gouvernement a sillonné la ville de Yamoussoukro, à la rencontre des FDS. Voulant s’assurer que les Forces de l’ordre ont effectivement décidé de tourner dos au racket, le contre-amiral a lui-même investi le terrain en se fondant parmi les usagers d’un véhicule de transport en commun. Deux éléments des forces de l’ordre et de sécurité ont été pris en flagrant délit de racket par le commissaire du gouvernement.

Après les mises en gardes, le commissaire du gouvernement Ange Kessi a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre le racket en Côte d’Ivoire. A l’issue d’une vaste tournée initiée, le contre-amiral a mis la main sur deux éléments des forces de l’ordre et de sécurité qui continuaient toujours de s’adonner au racket, foulant au pied ses fermes consignes contre cette pratique malsaine qui ternit l’image des FDS. Sillonnant la ville de Yamoussoukro, Ange Kessi a pris en flagrant délit de racket deux éléments des FDS, un gendarme et un policier : «Ange KESSI, en militaire averti s’est camouflé dans un véhicule banalisé, voulant se rendre compte du comportement des éléments commis aux contrôles des véhicules et des usagers de cette route. Après avoir fait arrêter la voiture du « visiteur du jour » qui n’est autre que le garant de l’impunité au sein de l’armée ivoirienne, le gendarme prend les pièces et repart se mettre à l’abri dans sa guérite sans adresser un mot au Commissaire du Gouvernement. Il a été très difficile pour ce gendarme de le reconnaître vu qu’il portait un cache-nez (mesures barrières contre la Covid_19). Le Contre-amiral reste dans sa voiture et attend. Un peu plus tard, un policier vient vers lui et lui intime l’ordre de quitter son emplacement sous le fallacieux prétexte qu’il gêne la circulation. Je ne gêne personne, je suis rangé sur le bas côté de la route. J’attendais qu’on me verbalise a rétorqué respectueusement le Commissaire du Gouvernement apres avoir ôté son masque. Il descend et se dirige vers le chef de poste. Au même moment, arrive son véhicule de commandement duquel descend un greffier qui relève les noms des deux agents sur instruction du Contre-amiral. « Vous serez tous deux convoqués au tribunal militaire d’Abidjan une fois ma mission terminée » leur a signifié le procureur militaire.», explique le service de communication du tribunal militaire d’Abidjan.

Les deux FDS bientôt fixés sur leur sort

«Avant son départ, le Commissaire du Gouvernement a remis une somme symbolique au chef de poste pour l’achat de masques et pour le repas de midi. Les deux éléments, gendarme et policier cités plus haut seront convoqués au TMA et incarcérés à la Mama pour violation de consignes. En effet, leur façon de travail est constitutif d’infraction aux consignes édictées par des règles connues de tous, relativement aux contrôles de véhicules.», rapporte le tribunal militaire ivoirien.

Vous pouvez aussi aimer

Publicités
Boucles Créole bannière