Décès de Tatiana Kosseré : des révélations sur le révérend Makosso

Disparition de Tatiana Kosseré – C’est avec une grande surprise que certains internautes ivoiriens ont appris sur les réseaux sociaux, le décès de Tatiana Kosseré, l’épouse du révérend Camille Makosso. L’heure du deuil étant passée, la famille a décidé de revenir sur la disparition soudaine de leur fille. Selon les communiqués rendus par la porte-parole de la famille, l’épouse du révérend subissait des violences conjugales, des informations que l’époux n’a jamais confirmées. La porte-parole de la famille a révélé que la mère de Tatiana s’adresserait très bientôt à la presse, pour donner de plus amples informations sur la disparition de leur fille il y’a quelques mois.

Le décès de Tatiana Kosséré, épouse du révérend Camille Makosso alimente depuis quelques jours l’actualité sur les réseaux sociaux. Pendant le deuil, plusieurs informations sur les réseaux sociaux faisaient état de violences que l’épouse du révérend subissait au quotidien. L’image du couple parfait tant vantée sur les réseaux sociaux cachait-elle de sombres réalités ? Accusé d’avoir battu sa femme à diverses reprises, le mis en cause à réfuté avec la plus grande énergie les accusations portées à son encontre. Mais il faudrait plus qu’un simple démenti au révérend Camille Makosso, suite aux révélations de la famille biologique de Tatiana Kosseré.

«La famille biologique de Tatiana Kossere a relevé sur le corps et le visage de leur fille, soeur, Tatiana Kossere des signes de violences, de souffrances et de nombreuses blessures et pense visiblement que son décès est consécutif à une action violente.  Nous voudrions taire pour le moment les descriptions des blessures découvertes sur le corps de Tatiana Kossere à la morgue pour donner une chance au processus de l’autopsie qui pourrait s’annoncer imminent, à compter de la semaine prochaine, avons appris ce week-end. Nous parlerons également du transfèrement du corps et le pourquoi du choix de cette morgue.  Nous tenons à cet examen post- mortem qui pourra localiser le maximum d’information et déterminer le plus justement possible le décès de Tatiana Kossere qui a été une victime de violences conjugales.  Pour exemple, en novembre 2019, monsieur Camille Makosso, alias Général Révérend Makosso l’a violemment frappée avec un guéridon, tout son visage était complètement tuméfié et Tatiana Kossere avait perdu ses dents et portait finalement une prothèse dentaire.  Aussi, au terme de la grossesse de leur dernière fille, Camille Makosso avait violemment battu Tatiana Kossere à tel point qu’elle avait évacué un liquide amniotique verdâtre à cause du saignement intra-ute’rin dû aux coups reçus dans son ventre portés par makosso Camille.», a indiqué Agnes Lorougnon, la porte-parole de la famille biologique de Tatiana Kosseré, la défunte épouse du révérend Camille Makosso. Sur sa page, la porte-parole de la famille a également diffusé les images du passeport déchiré de Tatiana Kosseré, en guise de preuve des violences conjugales dont elle faisait l’objet dans son mariage avec le révérend Camille Makosso.

Makosso bientôt devant la justice ?

«Pour rappel, monsieur Camille Makosso avait « enlevé, kidnappé » Tatiana Kossere alors qu’elle venait d’être reçue avec mention au baccalauréat. Il a réapparu avec Tatiana 10 ans après avec 2 enfants sous les bras et une grossesse en cours de leur fille dont je parlais plus haut. Makosso camille a une totale emprise sur Tatiana Kossere…Durant 4 mois, dans notre pénible deuil, nous avons observé une famille makosso arrogante, gênante, médisante, menaçante, irrespectueuse, sans éducation, qui se vante de jouir de la protection des hautes autorités de Côte d’Ivoire et se proclame des « hors la Loi. » Des propos acerbes et abjects envers la famille biologique de Tatiana Kossere, notamment, sa mère. Cette famille a moqué, ridiculisé, humilié la défunte via des plateaux de télévision et les réseaux sociaux.  Pour notre part, nous souhaitons vivement que toute la lumière soit faite autour du décès de Tatiana Kossere et plaçons notre entière confiance en l’organe judiciaire ivoirien.», a fait savoir la porte-parole de la famille dans un communiqué officiel.

Vous pouvez aussi aimer