Nordahl Lelandais cité dans une nouvelle affaire après un cliché compromettant

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

ENQUETE NORDAHL LELANDAIS – L’ancien militaire aujourd’hui âgé de 36 ans n’en finit pas de cumuler les affaires de disparition. Si pour l’heure, les preuves matérielles ne donnent pas lieu à une nouvelle mise en examen, l’étau se resserre de plus en plus autour meurtrier de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, après l’identification formelle du suspect dans une boîte de nuit, où le disparu a été vu vivant pour la dernière fois.

Déjà mis en examen dans deux affaires de disparitions, Nordahl Lelandais ne cesse d’accumuler de nouvelles affaires. Suspecté dans environ 900 cas d’enquêtes irrésolues, l’ancien militaire de 36 ans a été blanchi par la cellule Ariane dans plusieurs dossiers. A ce jour, une quarantaine de dossiers ont retenu l’attention des gendarmes chargés de retracer le parcours de l’ex maitre-chien au cours des dix dernières années.  Le meurtrier de Maëlys fait depuis quelques jours l’objet de nouvelles suspicions après la diffusion d’une de ses photos prises dans un bar. La piste est étudiée avec la plus grande attention car un jeune de 18 ans, disparu il y’a quelques années, a été retrouvé mort près du night-club, un scénario qui rappelle un peu celui du chasseur alpin disparu en avril 2017 après une virée dans une boîte de nuit à Chambéry.

Dans l’affaire Lelandais, les coïncidences font partie des scénarios que les familles de disparus écartent d’un revers de la main. A ce jour, le meurtrier de Maëlys et du caporal Arthur Noyer n’a été mis en examens que dans deux affaires de disparitions, alors qu’il est suspecté par des centaines de familles. Après croisement, la cellule Ariane a la piste de l’ancien militaire dans la quasi-totalité des dossiers irrésolus rouvert sur ordre du procureur. Seulement une quarantaines d’affaires ont retenu l’attention des enquêteurs qui travaillent à retracer la vie pleine de mystère de l’ex maître-chien au cours des dernières années. Et l’enquête sur la disparition de Thomas Rauschkolb est justement l’un des dossiers scrutés de près par la cellule Ariane. Les enquêteurs ont visiblement eu raison de ne pas écarter la piste Lelandais de cette affaire, puisque un cliché du meurtrier de Maëlys pris dans un bar que fréquentait la victime a refait surface. L’une des serveuses du bar est à l’origine de la diffusion de cette photo compromettante de Nordahl dans le Studio 54, un bar où Thomas Rauschkolb a été vu pour la dernière, avant que son corps ne soit découvert dans une rivière qui se trouve à proximité du night-club. A ce stade de l’enquête, l’analyse du cliché est en cours et les enquêteurs refusent pour l’instant d’avancer toute hypothèse confirmant la présence de Lelandais sur les lieux : «Mais attention, cette photo ne prouve pas à ce stade qu’il est lié à la mort de Thomas Rauschkolb. Juste qu’il a fréquenté la même discothèque», confie au Parisien une source proche de l’enquête. Et ce n’est pas sans raison que les enquêteurs explorent la piste du meurtrier de Maêlys avec prudence. Dans l’affaire des disparus du fort de Tamié, un cliché présentant une silhouette similaire à celle de l’ex militaire au festival de musique Electronique avait nourri de nombreux espoirs chez les familles, des espoirs qui seront finalement vains.

> Lire aussi  Visite d’Etat de Macky Sall en France et faits divers en exergue dans les quotidiens sénégalais

Le père de la victime écarte la thèse de l’accident mortel

L’enquête ouverte par la gendarmerie avait permis de conclure à une mort accidentelle, une hypothèse que le père de Thomas Rauschkolb n’a toujours pas acceptée. Et avec ce nouveau cliché présentant la silhouette de l’ancien militaire de 36 ans, le père de la victime est de plus en plus conforté dans sa thèse de l’assassinat : «Rien ne dit que Lelandais n’y était pas aussi le jour de sa mort. Ça fait trop de coïncidences dans cette histoire». Le père de Thomas Rauschkolb a d’ailleurs annoncé qu’il fera exhumer le corps de son fils pour de nouvelles autopsies.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.