Élection municipale : pourquoi ne pas voter en ligne ?

fonction-publique.gouv.fr/54-puis-je-voter-ligne

Votes sur Internet – Comme certains s’y attendaient, le second tour des élections municipales en Franc, prévu pour le dimanche 22 mars, a été reporté à une date ultérieure. La date du 21 juin aura été proposée pour la tenue du second tour de cette élection tant attendue. Certaines communes devront donc attendre avant de connaitre l’identité de leur maire. Et si on proposait aux français de voter en ligne comme c’était le cas quelques années en arrière ?

Le premier tour des élections municipales en France s’est tenu dans un contexte particulier. Malgré la menace du Coronavirus, les français ont été appelés à aller voter pour le premier tour du scrutin, un premier tour qui a suscité très peu d’engouement selon le taux d’abstention. Pour le second tour prévu le 22 mars prochain, le président de la République a décidé d’un report du scrutin, en raison de la crise sanitaire à laquelle le pays est confronté depuis quelques mois. A ce jour, 148 personnes sont décédées en France du Covid-19, et le pays compte désormais plus de 6600 cas confirmés. La tenue du second tour à travers des votes en ligne était l’une des hypothèses envisageables parmi tant d’autres face à cette crise sanitaire mondiale. La France a déjà expérimenté le système de vote électronique effectué sur internet, ce qui requiert à priori aucun déplacement du votant. Au sein de la fonction, ce système est encore en vigueur, signe qu’il reste encore fiable. Il était même envisagé il y’a quelques années de cela en France lors des élections politiques.

«Dans la journée de vendredi, un consensus a permis de maintenir les élections municipales. Je remercie toutes les personnes qui ont tenu les bureaux de votes et les Français et Françaises qui sont allés voter…J’ai décidé que le second tour des élections municipales sera reporté. Cette décision a fait l’objet d’un accord unanime.», a déclaré Emmanuel Macron dans une adresse à la nation dans la soirée du lundi 16 mars. Si le premier tour des élections municipales a bel et bien eu lieu, le second tour prévu pour le dimanche prochain n’aura pas lieu, en raison de la crise du Coronavirus qui a déjà fait 148 morts en France. Le vote a été annulé en raison du fait que les français devront se déplacer physiquement pour glisser leur bulletin dans l’urne. Pour parer à cette éventualité, le vote en ligne se présentait comme une initiative louable. Sans se déplacer et en seulement quelques clics, les français auraient pu désigner leurs futurs élus dans les municipalités restantes qui devront attendre le second tour avant d’avoir un conseil municipal. Au sein de l’administration publique française, les votes en lignes ont souvent lieu : «Dans certaines administrations, établissements ou collectivités, le vote électronique par internet peut constituer la modalité exclusive d’expression des suffrages ou l’une de ses modalités (qui s’ajoute au vote à l’urne ou par correspondance). Cette modalité résulte d’un arrêté ou d’une décision de l’autorité compétente.  NB : Dans la fonction publique de l’Etat, le vote aura lieu par internet exclusivement pour le renouvellement de toutes les instances des ministères de l’éducation nationale, de l’intérieur, de l’économie et des finances. Certaines instances du ministère des armées et du ministère des affaires sociales seront également renouvelées grâce au vote électronique par internet exclusivement.  Le vote électronique s’opère à distance 24 h sur 24, ou sur le lieu de travail au choix de l’électeur.», lisons-nous sur le portail de la fonction publique française. Malheureusement, on ne peut en dire des votes politiques.

Plus de votes en ligne pour des élections politiques

« On a la technologie et le savoir-faire pour mettre en place une plateforme de vote par Internet, mais ce serait très difficile et très dangereux de vouloir aller vite. Il faut mener des tests sur la durée, ça peut prendre quatre ou cinq ans », rapportait Sam Curry dans les colonnes du Parisien. C’est en 2017 que les votes sur Internet en France pour des élections politiques ont été supprimés.

Vous pouvez aussi aimer