Hommage à De Gaulle : Doumbia Major recadre François Hollande

hommage-ble-goude-wattao

Hommage au général De Gaulle – ancien président de la République française, François Hollande a récemment rendu un vibrant hommage au général De Gaulle, l’un des chefs d’Etats ayant marqué l’histoire de la République Française. Mais les intellectuels africains, du moins pour certains, se font une toute autre image de l’ancien dirigeant de la République Française, l’un des piliers de la coopération entre la France et nombre de pays africains. Pour Doumbia Major, président du congrès panafricain pour le renouveau, De Gaulle serait loin d’être un exemple.

L’hommage rendu au Général De Gaulle par François Hollande a suscité une vague de réactions. Si en France, l’ancien dirigeant est régulièrement cité en exemple, ce n’est pas forcément le cas en Afrique où il a usé de toute son influence pour permettre à la France de renforcer ses liens de coopération avec de nombreux états africains. Pour Doumbia Major, le général français serait plutôt responsable du malheur de certains pays africains, notamment la Guinée avec la fameuse affaire Bob Denard, une affaire qui a coûté cher à l’économie guinéenne. Pour le président du CPR, l’instauration du Franc Cfa, une monnaie contestée depuis plusieurs années, serait l’œuvre du général français. L’universitaire ivoirien va même jusqu’à établir une certaine responsabilité du général français dans la guerre du Biafra en République fédérale du Nigéria.

«Il y a 80 ans, depuis Londres, le général de Gaulle appelait les Français à la résistance. Il leur demandait de céder ni au découragement ni à la fatalité. Il évoquait l’espérance sans laquelle aucune lutte ne peut être menée et changeait ainsi le destin de notre pays. Je rends une fois encore hommage à toutes celles et ceux qui se sont engagés pour notre liberté.», révélait l’ancien chef d’Etat français François Hollande. Mais son hommage a suscité diverses réactions notamment en Afrique où le général De Gaulle est dépeint d’une toute autre manière. Président du CPR, Doumbia Major fait une autre lecture de l’histoire politique du général français : «Monsieur le Président, je vous aime bien, mais en tant qu’Africain, vous et moi n’avons pas la même lecture de la contribution et du rôle historique de De Gaulle. Il en est de même pour le rôle historique de Napoléon Bonaparte qui restera un bandit et un agresseur dans la conscience collective anglaise. Pour nous, de Gaulle est un colonialiste, un raciste et un ségrégationnistes, qui voyait les africains comme des êtres inférieurs. Le francs CFA et les accords de défense léonins aux détriments des africains, c’est l’oeuvre de De Gaulle.  La déportation de nombreux africains pour aller combattre au profit de la France , sans reconnaissance du rôle historique que ceux-ci ont joué pour la libération de la France du nazisme, c’est l’oeuvre de De Gaulle qui a fait parquer tous les soldats noirs venant d’Afrique, à la porte de Bagnolet, le jour de la parade parisienne de la libération.  Les salaires à double vitesse entre tirailleurs sénégalais et combattants Blancs, c’est l’oeuvre de De Gaulle. Les attaques de Bob Denard en Guinée et les faux billets pour noyer l’économie Guinéenne c’est l’oeuvre de De Gaulle. La guerre du Biafra avec Jacques Foccart en complicité avec des Presidents africains, c’est l’oeuvre de De Gaulle.», révèle l’universitaire ivoirien.

De Gaulle présenté comme un pillard

«L’armée française en Afrique, c’est l’oeuvre de De Gaulle. De Gaulle a été pour nous un pillard, un colonialiste et un raciste. C’est ce que nous africains devons en retenir, et nous n’avons pas à le célébrer, ni reconnaître un rôle positif qu’il aurait joué pour l’Afrique.  Cette page de l’histoire est tournée, construisons de nouveau rapport de coopération, dans le respect mutuel d’égal à égal.  Nous avons les matières premières, nous avons l’énergie dont vous avez besoin pour vivre et faire marcher votre économie, on peut avoir des rapports d’échanges commerciaux civilisés qui respectent les intérêts de chaque partie.», fait savoir Doumbia Major.

Vous pouvez aussi aimer