France : l’étudiante Diary Sow retrouvée

Publicités

Disparition de Diary Sow – début janvier, des milliers de sénégalais sont sous le choc de la disparition de la jeune étudiante, présentée comme la meilleure élève de son pays. Une vaste mobilisation avait été lancée pour tenter de retrouver la jeune étudiante sénégalaise, disparue sans laisser le moindre indice. Il aura fallu attendre plus de deux semaines avant d’avoir des nouvelles de la jeune étudiante. Ce lundi 25 janvier, soit près de trois semaines après sa disparition, Diary Sow est finalement retrouvée.

La disparition de l’étudiante Diary Sow en France avait suscité une vive inquiétude au Sénégal, d’autant plus qu’elle présentée comme l’une des meilleures élèves de sa génération. En France, des centaines d’étudiants s’étaient mobilisés pour se lancer à la recherche de la jeune étudiante disparue en début de nouvelle année. Les raisons de cette disparition qui a surpris plus d’un restent encore un mystère pour l’opinion publique. Dans une lettre ouverte publiée il y’a quelques jours par l’un de ses proches, Diary Sow donnait signe de vie, rassurant ainsi de nombreux amis et proches qui devenaient pessimistes au fil des jours. Selon les autorités sénégalaises, la jeune étudiante a été retrouvée saine et sauve, une version contestée par certains médias en ligne sénégalais. Dans sa lettre de signe de vie, l’étudiante indiquait qu’elle souhaitait marquer une pause, d’où son départ fait de son plein gré.

Plus de peur que de mal en France, environ trois semaines après la disparition de Diary Sow, une jeune étudiante sénégalaise. Ce lundi, les autorités sénégalaises ont confirmé avoir retrouvé la disparue qui n’avait plus donné signe de vie depuis le début de la nouvelle année : «Mademoiselle Diary Sow a été retrouvée saine et sauve. Elle se trouve présentement en compagnie de son parrain Monsieur Serigne Mbaye Thiam…le gouvernement français pour son assistance efficace ainsi que l’ensemble de la communauté sénégalaise en France, en particulier les étudiants, pour leur mobilisation», lisons-nous dans un communiqué du consulat sénégalais ce lundi. Rappelons que certains médias en ligne sénégalais doutent de la crédibilité de l’état actuel de la jeune étudiante disparue. A en croire un fameux enregistrement audio, Diary n’aurait pas été retrouvée saine comme indiquée dans le communiqué officiel. Mais cette version reste encore à prouver puisque la disparue donnait signe de vie il y’a quelques jours, dans une lettre publiée par l’un de ses proches.

Partie pour faire une pause

«Bonjour tonton. Je tiens à préciser que je t’écris aussi librement que je suis partie. J’ai laissé assez d’indices derrière moi pour qu’on sache que je partais de mon plein gré. Je ne me cache pas. Je ne fuis pas. Considère cela comme une sorte de répit salutaire dans ma vie…Si je ne m’étais pas manifestée jusqu’à présent, c’est pour la simple raison que j’étais dans l’impossibilité de le faire.  Tonton, Je comprends que vous soyez tous surpris. Je comprendrais aussi que vous soyez déçus. Je n’ai pas disjoncté à cause du confinement ou de la prépa. Ma vie était telle que je l’avais voulue, telle qu’il fallait qu’elle soit. Les doutes ? Je n’ai jamais douté de mes capacités ni de ma force. Mon départ n’est pas aveu de faiblesse. Tonton, Sache néanmoins que s’il m’avait été possible de faire autrement, je n’aurais pas agi ainsi. Je n’aurais jamais cru que mon nom allait alimenter autant de débats, qu’autant de gens allaient s’inquiéter. Et jusqu’au dernier moment, je ne réalisais toujours pas que j’étais effectivement en train de passer à l’acte. Je n’en ai parlé à personne. Par pudeur ? De peur d’être incomprise, mal comprise ? Il ne s’agit ni de surmenage, ni de folie, ni de désir de liberté. Je t’en prie,lis-moi avec le cœur, il y’a certaines choses que la raison ne peut entendre.Qui aurait d’ailleurs accordé le moindre crédit à ce désir irrépressible, irraisonné et si profondément irrationnel qui m’animait? Ma mère? J’avais trop peur de ce qu’elle allait penser.», lisons-nous dans sa lettre.

Commentaire

0 Commentaire

Vous pouvez aussi aimer

Publicités