Accueil FrancePersonnalité Charles Aznavour taille : le chanteur souffrait de son physique

Charles Aznavour taille : le chanteur souffrait de son physique

Charles Aznavour – Décédé le 1er octobre 2018, il figure incontestablement parmi les plus grands chanteurs de l’histoire de la musique française durant le 21e siècle. Durant sa brillante carrière, la légende de la musique française aura écrit plus de 1200 chansons, sans compter des centaines de compositions pour d’autres artistes. Si la carrière musicale d’Aznavour reste l’une des plus glorieuses en France, l’artiste a dû faire face à de nombreuses difficultés au cours de sa jeunesse, notamment en raison de son physique moins imposant. Avec ses 1m60, le chanteur franco-arménien était à ses débuts comparé au dessinateur français Toulouse Lautrec.

Malgré sa petite taille Charles Aznavour a réussi à s’imposer parmi les légendes de la musique française. L’homme aux 1200 chansons écrites a remporté plusieurs prix durant sa brillante carrière qui a pris fin en octobre 2018, suite à son décès à l’âge de 94 ans. C’est dans les années 1940 que le chanteur français démarre sa carrière musicale. A l’instar de nombreuses stars de la musique, Charles Aznavour est confronté aux difficultés du débutant. Mais la situation était bien plus difficile pour le franco-arménien, d’autant plus qu’il ne bénéficiait d’aucun état de grâce de la part des journalistes. Une bonne partie des critiques et insultes dégradantes venait des hommes de médias. Après son décès Michel Drucker qui était l’un des ses amis les plus proches, est revenu sur les nombreuses difficultés que la légende de la musique française a dû traversées durant sa brillante carrière.

«Il est l’un des hommes avec lesquels j’ai le plus conversé. L’été, je passais souvent le voir dans sa maison de Mouriès, où il est mort cette nuit. Il s’est souvenu jusqu’au bout de l’accueil froid, blessant, parfois inadmissible, que les journalistes lui ont réservé à ses débuts. On l’a comparé à Toulouse Lautrec, certains l’ont insulté : Comment peut-on écrire des chansons d’amour quand on n’aura jamais de femmes dans ses bras. Ou encore : Vous comptez chanter, vous feriez mieux de faire de la comptabilité. Il se souvenait également d’un critique qui l’avait comparé à Quasimodo. Son physique et sa voix furent l’objet de quolibets et de moqueries.», révélait Michel Drucker, l’un des plus proches amis de Charles Aznavour, dans un entretien exclusif accordé à nos confrères du Journal Le Point. Le chanteur français décédé depuis le 1er octobre 2018 était souvent la cible de nombreuses moqueries en raison de sa taille, surtout dans les débuts de sa carrière. Avec ses 1m61, il était souvent comparé au dessinateur français Toulouse Lautrec, non par pour son talent, mais en raison de sa taille à l’évidence, puisque le dessinateur français du 19e siècle était réputé aussi pour sa petite taille, seulement 1m52. Dans un article consacré au chanteur français décédé, Le Point est revenu sur quelques surnoms qui avaient été injustement attribués au franco-arménien, dans les débuts de sa carrière musicale : «C’est une catastrophe : on trouve sa taille petite, sa voix nasillarde, son style décalé, son look impossible. Il s’accroche au piano malgré les sifflets de la salle et les jets de tomates… Et commence à collectionner les surnoms les plus désagréables dans les journaux : « nabot », « Toulouse Lautrec de la chanson », « petite Callas mitée », « L’aphonie des grandeurs », ou encore « Aznovoice » pour la presse anglaise.», rapporte le quotidien français. Visiblement, ces difficultés n’ont guère empêché le chanteur de suivre sa destinée dans la musique, une persévérance qui le classe aujourd’hui parmi les légendes de la musique française.

> Lire aussi  Julie-Victoire Daubié : voici la première bachelière de France

La réaction d’Aznavour face aux critiques

«Quand je rencontrais un journaliste qui avait dit du mal de moi, je le saluais : comment allez-vous ? Je suis ravi de vous rencontrer… Et il était très embêté parce qu’il devait se dire : il n’a pas dû lire l’article… Et c’est affreux de faire une chose pareille, c’est pire que de lui dire : vous êtes un salaud, vous m’avez assassiné dans vos colonnes», confiait le chanteur franco-arménien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.