Les marseillais rendent hommage à Pape Diouf

Décès de Pape Diouf – L’ancien président de l’Olympique de Marseille avait été placé sous respirateur, après une aggravation de son état de santé par le nouveau coronavirus. Le décès de l’ancien journaliste sportif sera officiellement annoncé dans les heures qui suivront. Décédé le 31 mars dernier du Covid-19, le franco-sénégalais a reçu une pluie d’hommage d’acteurs du football français, notamment des marseillais qui l’ont toujours porté en cœur, malgré sa démission de la présidence de l’OM.

Les marseillais se mobilisent pour rendre hommage à Pape Diouf, ancien président de l’Olympique marseillais décédé dans la journée du 31 mars dernier. L’icone du football fait partie de la longue liste des célébrités décédées du nouveau coronavirus qui à l’échelle mondiale, a déjà dépassé les 50 000 morts, à en croire les dernières statistiques. Jean-Michel Aulas avec qui il avait parfois des relations assez conflictuelles, en raison de la rivalité entre l’OM et l’OL en ligue 1, n’a pas manqué de rendre un émouvant hommage à l’ancien président de l’Olympique de Marseille. Les marseillais ne sont pas en reste. Plusieurs figures de l’OM, des entraineurs aux joueurs, se sont mobilisés pour saluer la mémoire de l’ancien journaliste sportif qui a présidé l’OM pendant quelques années. Parmi les nombreux hommages rendus par les marseillais nous retiendrons celles de figures marseillaises comme Eric Gerets, l’ancien président Christophe Bouchet, ou encore l’ex entraineur de l’Olympique marseillais Philippe Troussier.

Le décès de Pape Diouf du Covid-19 a suscité une onde de choc dans l’univers du football français, surtout en ligue 1 où il s’était distingué en tant que directeur sportif de l’OM avant d’assumer la présidence du club. Pour Philippe Troussier, ancien entraineur de l’Olympique marseillais, Pape Diouf a été à l’origine de sa signature avec le phocéen en tant qu’entraineur : «Je suis fier d’avoir été le premier entraîneur qu’ait choisi Pape lors de son mandat de directeur sportif, à la suite de la démission de José Anigo en octobre 2004. On s’est vu à Paris pour signer le contrat et il m’a demandé d’assister à OM-Nantes (3-1). Albert Emon assurait l’intérim mais Pape a tenu à ce que je fasse la causerie. Il y a eu des coups de gueule durant cette période liée à ma personnalité de l’époque ! Mais nous avons eu une relation professionnelle très complice. C’était un vrai coéquipier qui partageait totalement ma mission. On était en phase.», rapporte le manager français. Mathieu Valbuena lui, espérait toujours un retour de Pape Diouf à la présidence de l’Olympique marseillais : «Pape avait un charisme et une prestance incroyable. Quant tu le voyais, il t’hypnotisait. J’ai rarement vu quelqu’un faire autant l’unanimité. Tout le monde l’aimait et l’écoutait. Les supporters, comme les joueurs. Quand il venait nous parler, on était tous réceptifs. L’OM a de la chance d’avoir eu un président comme lui. D’ailleurs, je peux vous dire que tout le monde rêvait de son retour au club. Encore aujourd’hui…». En dépit des relations parfois conflictuelles qui les opposait, Jean-Michel Aulas a salué la mémoire de l’ancien président de l’OM, décédé mardi dernier des suites d’une contamination au Covid-19. Sa disparition, si elle a affecté le continent africain, a profondément attristé Eric Gerets, ancien coach de l’OM entre 2007 et 2009.

‘‘Il ne m’a jamais mis des lois’’

«Je ne trouve pas de mots en français pour bien expliquer ce que je ressens. Le mot le plus proche, c’est « drame ». J’ai revécu tout notre passé ensemble ces deux derniers jours. Le fait qu’il se soit battu pour m’avoir. Quand il m’avait comme entraîneur, il m’avait donné toute la liberté de faire ce que j’avais en tête. Il ne m’a jamais mis de lois. Et pour ça et mille autres raisons, je respecte trop ce Monsieur. Sur un plan financier, il voulait conserver un club comme l’OM stable. Parfois, je voulais ce joueur, ce joueur ou ce joueur, mais ils étaient parfois un peu trop chers.», lance Eric Gerets, ex-entraineur de l’OM de 2007 à 2009.

Vous pouvez aussi aimer