Dédommagement SNCF – RATP : après les grèves comment se faire rembourser ?

Pièce et ticket de la RATP-Remboursement SNCF février 2020

Remboursement Pass Navigo – Les usagers des transiliens, éprouvés durant tout le mois de décembre par la grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites, seront bel et bien indemnisés. Le processus d’indemnisation des abonnés SNCF et RATP a d’ailleurs été enclenché depuis quelques jours, un dédommagement qui s’annonce exceptionnel cette fois, puisque les abonnés des Pass Navigo se verront rembourser l’intégralité de leur forfait mensuel qui s’élève à un peu plus de 75 euros.

Le dédommagement des usagers de la RATP et des transiliens SNCF concernera en tout 3 millions d’abonnés chez les deux compagnies de transports. Après la fin de la grève dans le secteur des transports, place désormais au remboursement des abonnés impactés par ces nombreuses journées de mobilisations. Les dédommagements se feront à hauteur de 50 à 75%, en fonction du Pass de l’abonné. En ce qui concerne les usagers des pass Navigo mensuels, ils se verront rembourser l’intégralité de leur forfait mensuel pour le mois de décembre. Si la RATP prévoit de dédommager ses abonnés pénalisés par la grève interprofessionnelle lancée depuis le 5 décembre en France contre la réforme des retraites, la compagnie de transport précise toutefois que le processus d’indemnisation ne s’étendra pas sur le mois de janvier 2020. Selon la patronne de la compagnie de transport, le processus d’indemnisation devrait coûter environ la bagatelle de 60 millions d’euros à l’entreprise de transport. Les usagers des Pass Navigo sont priés de se faire enregistrer le plus rapidement possible gratuitement sur la plateforme dédiée au dédommagement transilien. Les abonnés souhaitant exiger un remboursement disposent d’un délai de six semaines pour se faire enregistrer sur la plateforme qui sera officiellement fermée après le 12 mars prochain.

Le formulaire du dédommagement transilien est disponible depuis quelques jours pour permettre aux abonnés impactés par la grève sur la réforme des retraites d’exiger un remboursement. Déjà, au mois de décembre, alors que la mobilisation battait déjà son plein contre le projet phare du gouvernement, Valérie Pécresse lançait un appel à la RATP et la SNCF en vue du remboursement des usagers qui énormément été pénalisés pendant ces semaines de tensions sociales en France : «C’est une immense souffrance, cette grève, pour beaucoup de Français ! Je demande à la RATP et à la SNCF de rembourser intégralement les voyageurs pour tous les jours de grève», confiait en décembre sur le plateau de RTL la présidente d’Ile-de-France Mobilités. Si les deux compagnies se sont engagés à rembourser les abonnés pénalisés par la grève, les modalités d’un éventuel dédommagement n’avaient jusque-là pas encore été étudiés. Désormais c’est chose faite puisque la plateforme de remboursement des usagers des transiliens et la RAPT vient d’être ouverte. Selon un communiqué de la RAPT, «La mesure s’applique à plus de 3 millions de personnes utilisant les forfaits suivants : Navigo Annuel, Navigo Mois (sur Carte Navigo, Découverte ou smartphone), Navigo Solidarité Réduction Mois (75% et 50%), Navigo Semaine, (sur Carte Navigo, Découverte ou smartphone), Navigo Solidarité Réduction Semaine (75% et 50%), Navigo Imagine R, Navigo Annuel Tarif Senior. Pour bénéficier de ce remboursement il suffit de compléter le formulaire de demande disponible exclusivement sur le site accessible depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Le site sera ouvert pendant 6 semaines pour les dépôts de demande (soit jusqu’au 12 mars), puis ensuite pour une autre période de 4 semaines mais uniquement pour le traitement des réclamations ou pour que les clients puissent compléter leur dossier suite à une demande (document manquant par exemple)».

Ce qu’il faut savoir du remboursement à la RATP

«Depuis le début, j’ai toujours acté le principe d’un remboursement. Au final nous avons acté un mois complet de forfait Navigo. C’est important pour nous afin de montrer que l’expérience client évolue dans l’entreprise. Il faut savoir que nous sommes allés au-delà de nos obligations contractuelles vu l’offre de service minimum que nous sommes arrivés à faire sur certains réseaux aux heures de pointe, notamment sur le tramway et le RER A.», révélait la PDG de la RATP dans un entretien exclusif accordé au Parisien.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.