in

Langue Gabon : et si on en apprenait davantage sur le Myéné ?

Pays d’une superficie de 267.667 Km², le Gabon est un pays d’Afrique centrale d’une superficie qui compte l’une des plus petites démographies du continent avec seulement 1.725.290 habitants à ce jour.

Langue Myéné Gabon

Parmi la cinquantaine de dialectes et la dizaine d’ensembles linguistiques nous nous intéresserons aujourd’hui au Myéné. Qu’est-ce que le Myéné ? Comment se manifeste-t-il ? Voici quelques-unes des questions sur lesquelles nous nous pencherons dans cet article.
Le Myéne est l’un des groupes ethnolinguistiques les plus importants du Gabon avec les Fang, les Tio ou encore les Kongos. La langue Myéné est toute aussi essentielle surtout avec ses différents sous-groupes qui sont autant de formes d’inflexions. Il nous reviendra, dans les lignes suivantes, de parcourir les traits caractéristiques de cette langue.

A la découvertes des origines du Myéné

Le Myéné est une langue bantoue parlée au Gabon précisément dans les provinces de l’Ogooué-maritime, du Moyen-Ogooué et de l’Estuaire. Elle est commune aux peuples Adyumba, Enenga, Galwa, Mpongwé, Orungu ou Nkomi. A chacun de ces groupes est associé un dialecte mais ces derniers ne sont que des variantes de la langue principale qu’est le Myéné. Aujourd’hui, les locuteurs de la langue Myéné seraient au moins 50.000 au Gabon, principalement dans les provinces ci-dessus citées. Classée langue nationale, le Myéné jouit d’un certain prestige, mais celui-ci n’a pas suffi à le mettre à l’abri du danger d’extinction car le nombre de ressortissants du Nyéné décroitraient fatalement. L’origine des peuples Myéné sont assez floues encore, mais une thèse, peut-être la plus sérieuse, veut qu’ils soient venus de régions plus au nord-est de l’Afrique. Fort de leur position géographique (ils sont établis sur le littoral), les Myénés ont servi d’intermédiaire aux colons et marchands européens dans les échanges commerciaux avec tout l’hinterland. De ce fait, la langue Myéné a longtemps servi de moyen de communication pour une bonne partie des populations de l’ouest voire ceux établies bien au-delà.

Quelques exemples de la langue Myéné

La langue Myéné serait en voie de disparition au Gabon d’où les initiatives de la perpétuer avec des apprentissages en ligne ou des dictionnaires élémentaires telles que celui proposé par le site Glosbe.com. En attendant que vous vous redirigiez sur ces plateformes voici un aperçu de la langue Myéné en quelques mots :
Pied: Agolo
Merci : Akéwa
Les yeux : Antcho
Bonjour : Mbolo
Sœur : Ezombi
Cheveu : Itwé
Parler : Go kamba
La tête : Ewondjo
Je t’aime : Mi tonda wé
Le dos : Okongo
Soleil : Omweyi
Dimanche : Sono
Loto : Voiture
10 : Igonwi

Traits stylistiques et alphabet

Comme signifié plus haut, la langue Myéné fut une langue véhiculaire c’est ainsi qu’elle a continué à jouir d’une certaine réputation. Si le Français est largement la langue de l’administration, des services publics et de l’école, le Myéné est une langue qu’on pourrait comparée au latin européen ; un passé glorieux, mais un présent morose car le Myéné est en passe de devenir une langue morte d’où l’effort de certains de ses intellectuels de veiller à la pérennité de celle-ci à travers des documents et des livres pédagogiques. Comme la plus part des idiomes gabonais, l’alphabet Myéné n’existe pas en tant que tel. L’écriture actuelle repose sur les alphabets anglais et français utilisés par des missionnaires soucieux de donner une forme à ce parler. A leur alphabet se sont ajoutées certaines lettres propres à l’univers linguistique africain et plus particulièrement Myéné.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Langue Kongo Gabon

La langue Kongo: la part d’Afrique centrale du Gabon

Langue Punu Gabon

Langue Gabon : à la découverte de la langue Punu