DJ Arafat : « Laissez-moi, laissez-moi, je veux pas partir »

par Kan Frédéric
0 Commentaire

[HUMOUR et PARODIE] C’est pas possible, on est où là les gars ? ». Tels auraient été les propos d’Arafat DJ lorsqu’on l’a convoqué au 22e arrondissement pour s’expliquer sur son acte. Tout remonte au mois de janvier quand il a fini de manger poulet et que son petit frère ne voulait pas laver les assiettes. Pour se venger, il a publié une vidéo où il battait copieusement Régis Nai, ce petit frère.

Le vendredi 16 mars, Arafat a encore refusé de se présenter, cette fois au juge. Il affirme à qui veut l’entendre qu’il ne partira pas. Comme un fugitif, il se cache maintenant de la justice. Vendredi passé, c’est dans le grenier qu’il s’était réfugié au cas où on venait le chercher de force.

Arafat dit qu’il voit leur Anango plan là

Actu Côte d'Ivoire Arafat dj

Façon les mamans chauffent cœur quand on est enfant. Toujours elles veulent laver les gens on dirait on est né poisson.

Caché dans son grenier ce vendredi 16 mars, Arafat s’était mis à narguer le juge. Grâce à l’appli VPN, il a fait croire qu’il était à Jakarta pour un concert inédit. Pourtant il était caché entre son sac de « Malowoussou » (riz local) et sa valise de vieux « Chokoto » (caleçons). Vraiment le respect a foutu le camp. Après les militaires ce sont les juges maintenant.

 

Maman toujours à la rescousse de bébé

Actualités Arafat DJ

Lorsque j’avais 5 ans on devait me circoncire donc on m’a posé un piège. On m’a dit que ma tante Korotoumou qui gère un resto dit qu’aujourd’hui y’a beaucoup de restangolo pour nous. D’ici je vais prendre drap, je suis déjà devant le coupeur de kiki.

Le 7 février, quand les policiers cherchaient son enfant, Maman Tina Glamour l’a caché dans son placard. Vraiment c’est pas facile d’avoir un enfant qui est toujours dans les faux coups. Ce vendredi-là encore elle a suivi les policiers pour leur demander pardon. Fatiguée des bêtises de son fils, elle lui a dit d’aller voir les policiers pour que tout ça là finisse.

> Je regarde  Josey Priscille : Serey Dié, tu as osé me faire ça ?

 

Je viens pas, ça veut dire je viens pas
Actualités DJ Arafat

Le papa du jeune Régis Nai, Hervé Nai, met un point d’honneur à ce qu’Arafat honore sa convocation. Devant le pied de nez que leur fait le Yôrôbô, depuis son trou « grenietal », le papa de Régis aurait décidé d’employer les grands moyens. Aux grands maux, les grands remèdes, dit-on. En effet pourquoi se compliquer la vie si on peut être soi-même juge ? La justice d’Hervé Naï ne sera lui pas justice populaire de Duékoué, non ce sera une justice « marmitaire ».

**Yeux connait bagage qui est lourd c’est Bêlard qui fait exprès, dit un adage de chez nous. Moi en tout cas, depuis que je sais que mon ami est un Agni, j’évite de prononcer le mot « Koutoukou » en sa présence.

Y’a toujours un sorcier dans la famille

Debordeau DJ Arafat

Il y a des années, mon grand frère a ramené une go à la maison. Moi j’étudiais dans notre chambre ce jour-là. J’ai toujours pas compris pourquoi il m’a envoyé à l’autre bout de la ville pour payer « Gbofloto » alors que mamie Amoin vendait les mêmes galettes devant notre porte.

Arafat DJ n’est pas du tout bête, non jamais. Si le commissaire et le juge insistent tant à cause d’une petite affaire de chicote, c’est que y’a quelqu’un derrière eux. Arafat a parié que c’était Debordeau et il a eu le nez creux. Vous-même voyez, le procès a été reporté au 30 mars or Arafat tient un concert de défi le 31 avec Debordeau. Genre il veut enfermer Arafat pour quelques jours le temps de ramasser tout l’argent d’Abidjan là.

> Je regarde  Arafat DJ : « Bonjour à tous, c’est grâce à moi que Beynaud mange et grossit un peu »

 

A connais pas à demander

Actu DJ Arafat

Au CE1 il y avait un gros bonhomme dans ma classe du nom de Malick. Il était grand, noir avec des paumes larges qui peuvent te donner oreillard s’il te gifle. Un jour il m’a poursuivi dans toute la ville pour me frapper parce que j’ai dit qu’il a mangé, lui seul, 3 plats à la cantine. Fatigué de courir pour rien, je me suis arrêté devant ma maison et puis j’ai crié : « Malick tue moi aujourd’hui, tue moi, me voici, cimetière n’est pas loin ».

Malgré tout ce bruit, le Yôrôbô reste serein comme Mauritanien qui dit y’a pas monnaie. L’Influenmento sait que c’est une tempête dans un verre d’eau. Tout ce tintamarre judiciaire ne va pas aller quelque part. Il sait sur quoi il compte donc il ressort du grenier où il s’était caché. C’était trop stupide et ridicule pour un dangereux comme lui.

 

Vous pouvez aussi aimer

>