in

Ghana : les jeunes Hohoe et Buem se heurtent pour une nouvelle région

Des jeunes de Hohoe et de Buem se sont affrontés samedi 20 janvier au Secrétariat catholique de Nsuta Buem pour la production d’une région recommandée de l’Oti de la région de la Volta.

Les jeunes de Hohoe qui sont allés avec Togbe Gabusu VII, chef suprême de la région Gbi Standard à l’audience publique sur la production de la nouvelle région ont pris d’assaut l’endroit avec des pancartes dont plusieurs revoient “pas de tatouages ​​raciaux”, “Hohoe dégénéré” mis en colère la jeunesse de Buem causant les affrontements.

Le traitement rapide de l’armée, ainsi que de l’agent de police a évité un bain de sang.

Le directeur de la coordination municipale de Kpando et deux hommes de Hohoe ont été emmenés par la police tandis que les jeunes de Buem ont lancé des pierres sur la voiture de police.

Certains jeunes de Buem ont informé l’agence d’information du Ghana qu’ils seraient certainement prêts à tout faire pour ruiner la procédure de production de la zone suggérée.
Certains jeunes ont été vus des couteaux de sport comme les autorités ainsi que l’armée visant à inclure la bagarre et aussi calmer l’atmosphère pour l’exercice de procéder.

L’audience à Jasikan a été la dernière dans la région de la Volta et a attiré des groupes ainsi que des individus de Kadjebi, Biakoye, Jasikan ainsi que des endroits traditionnels dans le district de Hohoe.

M. Maxwell Blagodzi, remplaçant du Volta Regional Preacher, a appelé au calme et a encouragé les dirigeants des deux parties à ne pas mettre en danger le processus de détente.

Manifestation #Me-Too

Marche #MeToo : 1 million de femme dans le centre de Toronto

Mort du rappeur Fredo Santana à 27 ans