in

3 éducateurs tués par des djihadiste dans le nord-est du Kenya

Les autorités kenyanes ont indiqué que les extrémistes al-Shabab ont éliminé trois enseignants vendredi soir dans la région de Wajir, dans le nord-est du pays, alors que la police a annoncé qu’ils avaient déjoué un autre attentat dans l’est du pays. armes.

Des hommes armés ont attaqué l’école primaire de Qarsa et ont également pris pour cible des instructeurs non musulmans, a affirmé Mohamud Saleh, coordinateur local du Nord-Est. Un groupe de secours a survolé un engin explosif improvisé mais personne n’a été blessé, at-il dit.

L’éducation le long de la frontière du Kenya avec la Somalie a été grandement entravée après que de nombreux enseignants non musulmans ont refusé de travailler dans la région en adhérant au ciblage des non-musulmans par l’équipe extrémiste à partir de 2014 qui a fait beaucoup de morts.
Le groupe Al-Shabab, basé en Somalie, a promis de se venger après que le Kenya ait envoyé des troupes en 2011 pour éliminer les extrémistes dans la nation de la Corne de l’Afrique.
Dans l’attaque des handicapés à Merti dans le comté d’Isiolo, la police a éliminé jeudi un extrémiste présumé d’Al-Shabab et a récupéré une cache d’armes dans son automobile jeudi, ont indiqué les autorités policières. Un minimum de 1 000 balles, 36 explosifs, 18 bombes et 5 fusils ont été récupérés et deux autres suspects présumés être des participants d’Al-Shabab sont restés en garde à vue, a indiqué le responsable.
Les autorités n’ont pas encore déterminé la cible de l’agression, ont affirmé les autorités, qui ont évoqué le problème de l’anonymat en raison du fait qu’elles n’étaient pas autorisées à donner les détails d’un examen récurrent.
Vendredi également, la moitié d’un religieux musulman tué a été condamné à 10 ans de prison pour l’attaque de trois femmes sur un poste de police dans la ville côtière de Mombasa en 2016.
Haniya Saggar a été reconnue coupable d’avoir fait la promotion des femmes, qui, selon les autorités, ont bombardé la station et poignardé un officier avant d’être abattues.
Saggar est la veuve de Sheik Aboud Rogo, qui avait été appréhendé au sujet des attentats de 1998 contre l’ambassade des États-Unis au Kenya et à Dar es-Salaam, qui ont fait 200 morts mais jamais été condamnés. Il a été abattu en 2012 par des agents présumés du gouvernement fédéral.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : A la veille de leur mariage, ils périssent dans un accident

Côte d'Ivoire prêt bancaire

La Côte d’Ivoire s’endette avec BNP Paribas SA, Natixis SA et Société Générale SA