Kenya : expansion des lignes ferroviaires des gares de Nairobi et Mombasa

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

GARES DE NAIROBI ET MOMBASA– Pour relier les deux villes du pays avec l’ancienne ligne ferroviaire, il fallait compter plus d’une dizaine heures, en raison de la lenteur du vieux train britannique « Lunatic express », en service depuis un siècle.

Considéré comme le plus vaste projet d’infrastructure jamais entrepris au Kenya, la ligne ferroviaire reliant la gare de Nairobi à celle de Mombassa facilite le quotidien des kenyans qui voyagent en train. Grâce à ce nouveau réseau de chemin de fer, il est désormais possible de relier la capitale kenyane au plus grand port d’Afrique de l’est en seulement 5heures, contre 17heures par le passé. Pour encore faciliter le quotidien des kenyans, les autorités lanceront d’ici peu le projet de rénovation du réseau ferroviaire entre la capitale et l’aéroport international Jomo Kenyatta, un projet dont la réalisation a été confiée à une entreprise française.

Les gares de Nairobi et de Mombasa sont aujourd’hui considérées comme les deux principales stations ferroviaires du Kenya. Le trafic de la ligne ferroviaire reliant les deux villes kényanes connaît une hausse sans précédent depuis l’inauguration du nouveau réseau de chemin de fer il y’a environ deux ans. Le Standard Gauge Railway, en service depuis mai 2017, facilite le quotidien des kenyans. D’un coût total de 3,17 milliards de dollars, la réalisation de ce projet, confié à l’entreprise chinoise China Road and Bridge Corporation, a considérablement réduit le temps mis pour relier la gare de Nairobi à celle de Mombasa : «Les trains de passagers iront à 120 km/h. Les trains de marchandise au minimum à 80 km/h. Cela devrait apporter une meilleure efficacité, faciliter le mouvement des personnes et contribuer à désengorger les routes et le port de Mombasa. Le train actuel ne transporte que 3 % des containers qui transitent à Mombasa, le nouveau train devrait pouvoir transporter jusqu’à 35 % des marchandises venant du port.», a confié l’un des responsables du projet. Désormais, pour relier les deux gares du pays, les kenyans ne mettent que 5heures, alors qu’il en fallait au moins 17 avec l’ancien train baptisé « Lunatic express » à cause de sa légendaire lenteur. Un an après sa mise en service, un peu plus de 150 000 personnes avaient transité entre les gares de Nairobi et de Mombasa, grâce à cette nouvelle ligne ferroviaire reliant les deux villes du pays. Mais le réseau ferroviaire au Kenya n’a pas encore fini de s’étendre. Après la construction de la ligne Nairobi Mombasa, les autorités cherchent désormais à renforcer le réseau de chemin de fers entre la capitale et l’aéroport international Jomo Kenyatta.

> Je regarde  L'inflation d'octobre grimpe à 6,5 pour cent
entrée principale de la gare ferroviaire de nairobi au Kenya

Le renforcement de la ligne ferroviaire de Nairobi confié à la France

Si la Chine détenait l’exclusivité du marché des infrastructures routières et ferroviaire au Kenya, elle devra partager désormais le terrain avec la France. A l’occasion d’une tournée effectuée en Afrique de l’Est, Emmanuel Macron était les 13 et 14 mars dernier dans la capitale kenyane, une visite aux enjeux économiques évidents : «Nous avons fait avancer plusieurs dossiers, dont un projet autoroutier, qui sera conclu d’ici au 14 mars au matin, un projet de près de 1,5 milliard d’euros. Et nous avons ce même volontarisme sur un total d’à peu près 3 milliards d’euros de contrats.», révélait le président français au cours d’une conférence de presse donnée à la gare de la capitale. Pour l’expansion de la ligne ferroviaire reliant la gare de Nairobi à l’aéroport international Jomo Kenyatta, c’est le groupe français Transdev qui a été retenu pour cet important marché dont le montant est estimé à 400 millions d’euros. La rénovation de cette ligne ferroviaire devrait contribuer à l’expansion du réseau de chemin de fer de la gare de Nairobi. Rappelons que le chemin de fer reliant la capitale à Naivasha est achevé à 90%.

Vous pouvez aussi aimer

>