in

Côte d’Ivoire: première puissance de l’espace UEMOA ?

La Côte d’Ivoire est un pays d’Afrique de l’ouest d’une superficie totale de 322.462 Km².

Elle est délimitée au nord par le Mali et le Burkina Faso, à l’ouest par la Guinée Conakry et le Liberia, à l’est par le Ghana et au sud par le Golfe de Guinée. Sa population actuelle est évaluée à 26.578.367 habitants et ses capitales politique et économique sont respectivement Yamoussoukro et Abidjan.

Depuis son indépendance en 1960, la Côte d’Ivoire s’est imposée comme une puissance régionale incontestée. Elle doit cette place à la générosité de sa géographie, à sa population très dynamique et diverse et à une politique très attractive et équitable, mais qui sera remise en cause au début des années 2000 d’où la crise qui s’en est suivit.

éographie de la Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire possède un relief en majorité très plat hormis la région montagneuse de l’ouest située autour de Man avec pour plus haut sommet le Mont Nimba qui culmine à 1752 m. Quant aux plateaux principalement situés dans le V baoulé, ils varient de 200 à 350 m. Le pays jouit d’un réseau hydraulique très important avec 4 grands fleuves que sont le Cavally, le Sassandra, le Comoé le plus long avec 1160 km. A côté de ses grands fleuves nous avons une multitude de lagunes (Ebrié, Aby), de fleuves côtiers(Le Tabou, le San Pedro) et surtout une façade maritime longue de 520 km. Au niveau du sol nous relevons deux principaux que sont le sol ferralitique au nord et le sol ferrugineux au sud. Le climat y est également fort généreux jusqu’à 2000 mm de pluie en moyenne par an ce qui favorise ce climat chaud et humide avec des températures oscillant entre 25 et 30°. Au niveau de la végétation nous avons la forêt dense au sud et à l’ouest et la savane arborée au nord. Ensuite s’agissant de la faune le pays comptait de nombreuses espèces animales qui ont été mises en voie de disparition à cause de la chasse et du braconnage. Aujourd’hui des aires protégées sont aménagés comme le Parc National de Taï au sud-ouest ou la Reserve de la Comoé au nord-est.

Démographie et histoire

Si l’histoire de la Côte d’Ivoire commence généralement avec les premières grandes migrations à partir du XIe siècle, de récentes sources ont mis au jour la présence de peuples en Côte d’Ivoire au Paléolithique supérieur (-15.000 à -10.000 av JC). Au XIe siècle se sont les Mandés du sud qui font leur apparition en Côte d’Ivoire, au XIV et XVe des mandés du nord et ainsi de suite. Les premiers contacts avec les Européens furent au XVe siècle avec les navigateurs portugais, puis Hollandais, Anglais et enfin Français qui en fit une colonie en 1883. Dès lors commence l’exploitation de la colonie qui se heurtera à une certaine résistance puis à la quête d’émancipation orchestrée par Felix Houphouët Boigny et ses compagnons du RDA. En 1960 ce dernier proclame l’indépendance de la Côte d’Ivoire à l’issue de la communauté franco-africaine. Dès cet instant il dirige la Côte d’Ivoire sous le régime du Parti Unique et permet au pays de connaitre une stabilité enviable et une croissance économique ponctuée par le « Miracle ivoirien » des années 1970. Mais à sa mort une lutte de succession déchire le pays qui sombrera dans le chaos avec la rébellion de 2002. En 2011, après presqu’une décennie de crise, le pays tourne une page de son histoire avec l’élection d’Alassane Ouattara à l’issue d’une contestation électorale meurtrière avec le Président sortant Laurent Gbagbo.
Pour ce qui est de sa démographie, la Côte d’Ivoire compterait aujourd’hui plus 26.578.367 d’habitants dont au moins 36% d’étrangers principalement de la sous-région. Cette population est multiculturelle avec plus de 60 ethnies reparties en différents sous-groupes comme les Akans (42%) ou les Krous (11%). En outre elle est très jeune avec plus de 43% d’habitants ayant moins de 15 ans.

Institutions et organisation territoriale

La nation ivoirienne s’est dotée d’un régime présidentiel caractérisé par la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judicaire. Outre ces organes nous avons d’autres institutions aussi importantes que sont l’Assemblée Nationale, le Conseil Economique et Social, le Conseil Constitutionnel ou la Grande médiature. Pour s’aligner sur les grandes démocraties, le pays était passé en 1990 au multipartisme d’où la pluralité actuelle des partis politiques que sont le RDR, le FPI, le PDCI-RDA, l’UDPCI, Leader, le MFA, le PIT et bien d’autres. Quant au territoire il est décentralisé et déconcentré. L’on en des divisions telles que le Conseil General, les régions, les départements, les sous-préfectures, les communes les districts…

Economie et société ivoiriennes

Au niveau économique le pays a opté pour le libéralisme économique qui a porté son économie jusqu’alors. Avec une croissance économique de l’ordre de 6 à 8% le pays a réalisé un essor dans les années 1970 appelé « Miracle Ivoirien ». Cette économie reposait à 60% sur le secteur primaire dominé lui-même par le binôme Café-cacao. Cependant, avec l’industrialisation progressive et le développement des services le pourcentage du secteur primaire et en particulier de l’agriculture ne cesse de baisser. Le secteur primaire s’élève à 30% l’agriculture aujourd’hui pèse pour 23% quand le cacao représente seulement 15% du PIB. Avec aujourd’hui le Plan National de Développement tous les secteurs économiques devront être connaitre un boom à l’horizon 2020, mais fort est de constater que le chômage a la peau dure et les Ivoiriens ne ressentent pas la croissance à deux chiffres dans leurs assiettes.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Nairobi : Tout sur la capitale kenyane

Afrique du Sud : le fils du Président Jacob Zuma sermonne des anciens ministres