Accueil Pays Burkina Faso : bienvenue au pays des Hommes intègres !

Burkina Faso : bienvenue au pays des Hommes intègres !

Le Burkina Faso, qui signifie littéralement « Pays des Hommes intègres » (nom donné par Thomas Sankara), est un pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer.

Il est entouré par le Mali à l’ouest et au nord, par le Niger à l’est, le Benin au sud-est, le Togo et le Ghana au sud et la Côte d’Ivoire au sud-ouest. Autrefois appelé République de Haute Volta, le Burkina Faso a été le théâtre d’une révolution qui passe aujourd’hui pour être l’une des plus importantes d’Afrique. Sa capitale est Ouagadougou et son Président actuel Roch Marc Kaboré.

Le Burkina Faso est l’une des puissances économique de l’Union Economique Ouest Africaine, en abrégé UEMOA, après la Côte d’Ivoire et le Sénégal pourtant il demeure l’un des moins développés au monde. Il nous reviendra ici de passer en revue les points saillants de l’identité de ce pays de révolution.

Toute l’histoire du Burkina Faso

Comme la plus part des pays d’Afrique, la période préhistorique du Burkina Faso est peu connue. Elle serait en outre précoce, ayant commencé entre 12.000 et 5.000 ans avant JC avec l’apparition de peuple de chasseurs-cueilleurs. Des vestiges du peuple Dogon, aujourd’hui installé dans la falaise de Bandiagara au Mali, ont été également découverts et dateraient du XVe siècle. Avant la colonisation, le Burkina Faso était partagé entre différents royaumes ou chefferies que sont les Royaumes Guma des Gurmancthé ou Bemba, Mossi du peuple Mossi, Gwiriko au pays des Bobo-dioulas et Liptako dans les pays Peul, Haoussa et Bella. En 1896, le Royaume Mossi de Ouagadougou devient un protectorat français malgré quelques résistances tenaces comme celle du Moro Naba Boukary. En 1898 la majeure partie du Burkina Faso actuel sera sous coupe des Français qui l’intègre à l’Afrique Occidentale Française au sein de la colonie du Haut Sénégal et Niger. Au cours de la première guerre mondiale, le peuple Mossi proteste contre le recrutement forcé. Cette opposition débouche sur un affrontement avec les forces françaises qui fait 30.000 morts. Les Français décident en 1932 de partager le territoire entre le Mali, la Côte d’Ivoire et le Niger. Finalement le Burkina Faso retrouve ses frontières en 1947 et mène une lutte d’émancipation, notamment au sein du RDA, pour obtenir son indépendance le 5 août 1960. Dans les années 1980 le capitaine Thomas Sankara orchestre un coup d’Etat puis une fois au pouvoir met en place une révolution, mais ce dernier sera à son tour renversé par son compagnon de lutte Blaise Compaoré.

> Lire aussi  Guinée: appelée « Guinée-Conakry

La géographie au peigne fin

Deux grands types de paysages existent au Burkina Faso. Il s’agit de la pénéplaine et du massif gréseux. La pénéplaine, qui occupe la majeure partie du pays, est légèrement vallonnée avec par endroits quelques collines isolées. C’est un paysage assez monotone avec un sol le plus souvent coloré en ocre par latérite. Quant au massif gréseux il se situe au sud-ouest du pays. Il est caractérisé par des falaises et abrite le point culminant du pays, le Tenakourou haut de 749 m. le Burkina Faso possède un climat tropical de type soudano-sahélien (caractérisé par des variations pluviométriques considérables allant d’une moyenne de 350 mm au nord et à plus de 1000 m au sud-ouest) avec deux saisons profondément contrastées : la saison des pluies (300 à 1200 mm) et la saison sèche durant laquelle souffle le harmattan.

Population et politiques administratives

En 2016 le Burkina Faso comptait 19.512.533 habitants dont 45% qui sont âgés de moins de 14 ans et 52% compris entre 15 et 64 ans. Cette population croit à un rythme annuel de 3% et la proportion de jeunes est appelé à être plus importante. La densité du pays s’élève à 71,11 habitants au Km², un taux dans la moyenne des pays africains. La langue nationale du pays est le Français qui côtoie de nombreuses langues locales dont les importantes sont le Moré, le Dioula, le Gulmancema et le Foulfouldé. Le territoire du Burkina Faso est divisé en 13 régions et subdivisé en 4 provinces, 350 départements, 359 communes de plein exercice dirigées par des maires élus et environ 8.000 villages.

> Lire aussi  Liberia: pays d'Afrique de l'Ouest

L’économie dans ses points clés

Le Burkina Faso est un pays en voie de développement où l’agriculture représente 32% du PIB et occupe 80% de la population active. Les cultures les plus pratiquées sont le maïs, le sorgho, le riz, le mil, l’arachide et le coton dont il est le 2e producteur africain derrière l’Egypte. L’autre secteur d’activité très important est l’élevage dont le pays exporte les produits dans notamment en Côte d’Ivoire. Dépourvu d’ouverture sur la mer, le pays fait transiter l’essentiel de sa production par les ports de la Côte d’Ivoire, un voisin chez qui vit une importante communauté Burkinabé. Le pays possède aussi un sous-sol moyennement généreux avec la découverte de cuivre, de fer, de zinc et d’or.

Vous pouvez aussi aimer