in

Pikimin de Debordeau: entre nouveau et remix et succès

L’on se souvient encore comme si c’était hier, Debordeau Leekunfa avait annoncé à coups de klaxon et de trompète, une bombe musicale au mois de mai. Mais finalement, après plusieurs reports, le morceau parait officiellement en ligne le 30 juin c’est-à-dire vendredi dernier.

Il s’intitule « Pikimin » et il sort en même temps qu’un certain « Kpadompo » de Dj Arafat. La comparaison est très vite faite, mais sous celle-ci gît une histoire de plagiat de la part de Maîtré-Maîtré.
Pikimin de Debordeau est finalement sorti après maints reports et attente insoutenable. Depuis sa publication le titre recueille un franc succès même s’il est taclé par les fanatiques de Yôrôbô. Mais un récent scoop vient de dévoiler la source inspiratrice de Pikimin.

Pikimin une bombe tant attendue

Debordeau Leekunfa avait annoncé son morceau désormais connu sous le nom de Pikimin comme une bombe qui viendrait anéantir la carrière du très bruyant Arafat. A sa sortie l’accueil était plutôt mi-figue mi-raisin. Mais de l’avis général la chanson c’est du « lourd » comme l’artiste sait en produire. « Trop dangereux le vieux je suis fan », « C’est zooo le vieux, je dors avec Pikimin jusqu’au matin » ou encore « C’est trop doux on dirait plume dans oreille » telles sont quelques commentaires très favorables à morceau de l’auteur de « N’enfant Gateh ». Même « Kapdoompo » n’a pas réussi à émousser la bombe tant attendue qui a fait plus de 10.000 vues seulement 15 minutes après sa publication.

Pikimin une inspiration Made in Congo

Toute création artistique ne nait pas ex nihilo comme on aime à le dire. Elle trouve toujours une source d’inspiration et quand on a sur le dos les sympathisants d’Arafat DJ il faut s’attendre un jour ou l’autre à être démasqué, et Debordeau l’a été. En effet le morceau et même le titre Pikimin serait venue d’une inspiration d’un artiste congolais. Sur la page TRACE2BABI, l’on peut retrouver cette vidéo datant de 2009. L’on y voit un artiste congolais du nom de Brigade faire un atalaku au micro d’un journaliste. On entend distinctement le mot Pikimin et les mélodies de l’artiste du Ndobolo ressemblent étrangement à celles de Pikimin de Debordeau. Voilà donc Debordeau Leekunfa mis à nu et les partisans de Yôrôbô en profite pour le traiter de piètre artiste. Le plagiat n’aurait pas encore été officiellement reconnu par Debordeau Leekunfa, mais l’artiste congolais plagié aurait produit une vidéo dans laquelle il aurait déclaré avoir eu un entretien avec le DJ ivoirien et qu’il lui aurait donné son aval pour reprendre son concept.

Un scenario à la Eloko Oyo de Fally Ipupa

Le dernier plagiat en date remonte à début juin avec Fally Ipupa qui a repris le morceau de ses compatriotes du Super 8-8 Eloko Oyo. Les remix de morceau sont chose courante dans le milieu musical et l’on ne s’étonne pas que Debordeau en est fait. Mais concurrence oblige cela donne du grain à moudre. Mais certains suggèrent d’y voir une perche plutôt qu’un signe de panne créatrice. Selon eux, à l’instar de Eloko de Fally Ipupa, Debordeau contribue à donner de la notoriété à Brigade qui serait un artiste incognito.
Pikimin de Debordeau Leekunfa dit désormais Maîtré-Maîtré était donc une inspiration d’un artiste congolais. L’on peut maintenant imaginer la réaction d’Arafat Dj le premier rival.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Parti socialiste : tout le monde quitte le Titanic

Le manioc : un légume dans « toutes les sauces » en Côte d’ivoire