in

Condamnation de DJ Arafat : trois choses à savoir sur sa sentence

La condamnation de DJ Arafat alimente toujours les débats sur la toile alors que l’artiste est toujours en tournée en Europe.

L’annonce de la condamnation de DJ Arafat a fait l’effet d’une bombe dans la presse comme sur la toile. Pour avoir frappé un enfant nu, filmé et exposé sa nudité sur les réseaux sociaux, le numéro 1 du coupé décalé a été condamné par le tribunal de première instance à une peine de 12 mois de prison assorti d’un dédommagement de 20 millions de francs Cfa.

La condamnation de DJ Arafat fait toujours la une de l’actualité people ivoirienne. Actuellement en tournée européenne, le double vainqueur des Awards du coupé décalé a été condamné par la justice ivoirienne à passer 12 mois en prison pour avoir frappé un enfant et exposé sa nudité sur les réseaux sociaux, un acte considéré par la justice ivoirienne comme un acte de cybercriminalité. Afin de contraindre l’artiste ivoirien à se soumettre à la loi, un mandat d’arrêt avec effet immédiat a été délivré contre le chanteur ivoirien. Mais il ne s’agit guère d’un mandat d’arrêt international, donc l’artiste ne craint rien dans sa tournée. Mais une fois qu’il aura foulé le sol ivoirien, DJ Arafat pourrait être arrêté et conduit à la Maison d’Arrêt et de correction d’Abidjan pour purger sa peine. En plus de cela, il devra s’acquitter d’une amende et une somme de 20 millions de francs Cfa pour dommages et intérêts. L’avocat d’Hervé Naï, le père de l’enfant battu par le DJ ivoirien, a récemment fait une mise au point sur cette condamnation de la Rockstar ivoirienne. A en croire l’avocat, l’artiste ivoirien peut tout à fait faire appel de la décision du tribunal, et il disposerait d’ailleurs à cet effet d’un nombre de jours précis pour contester la décision rendue par le tribunal de première instance. Rappelons que le procès du chanteur ivoirien s’est déroulé en son absence, alors qu’il avait été informé de la plainte déposée contre lui par le père de l’enfant qu’il a battu tout nu avant de filmer la scène et de la diffuser sur les réseaux sociaux. La grande question qui se pose est désormais de savoir si une porte de sortie pourrait être ménagée pour éviter à la rockstar ivoirienne de passer 12 mois en prison. A cette question, nous répondrons par oui et non.

Quels recours pour DJ Arafat ?

« DJ Arafat a le droit d’interjeter appel de cette décision, parce que c’est une décision rendue par un tribunal, juridiction de premier degré qui est à charge d’appel. Il a la possibilité, via par lui-même, via ses conseils, de faire appel de cette décision », a déclaré Me Armel Thierry Likane. Concernant la possibilité d’un arrangement à l’amiable, l’avocat de la famille Naï a mis un point d’honneur à bien préciser les choses à ce niveau : « sur la question (règlement à l’amiable, ndlr), j’aimerais faire une précision. Le règlement à l’amiable concerne uniquement les intérêts civils, c’est-à-dire la condamnation au dommage et intérêt de 20 millions. En ce qui concerne la condamnation à la peine de prison et à l’amende, c’est l’affaire du procureur. Ce volet de la procédure n’appartient pas aux parties », a souligné Me Armel Thierry.

Match France Italie : test grandeur nature pour Deschamps et Roberto Mancini

Meilleur joueur français de tout les temps

Le meilleur joueur français de tous les temps