Accueil PEOPLE Miss Côte d’Ivoire 2019 lynchée sur la toile à cause de ses origines sénégalaises

Miss Côte d’Ivoire 2019 lynchée sur la toile à cause de ses origines sénégalaises

Miss Côte d’Ivoire 2019 lynchée sur la toile à cause de ses origines sénégalaises

CONCOURS MISS 2019 – Les ivoiriens connaissent désormais depuis quelques heures l’identité de la nouvelle reine de beauté en Côte d’Ivoire. Cette année, les jurys et des votants ont porté leur choix sur Tara Gueye, élue lors des présélections miss de la région du Bélier. Mais depuis son élection, elle fait l’objet d’un véritable lynchage sur les réseaux sociaux, en raison de ses origines sénégalaises.

A peine élu, la nouvelle miss Côte d’Ivoire fait l’objet d’un scandale. Si les ivoiriens s’accordent à dire qu’elle mérite la couronne de beauté, Tara Gueye est déjà discréditée alors que son mandat vient à peine de démarrer. Lors des présélections régions du concours, Tara Gueye a conquis le cœur des jurys qui l’ont désigné comme reine de beauté de la région du Bélier, pour le district de Yamoussoukro plus précisément. Lors de la finale qui a eu lieu ce week-end, Tara Gueye a de nouveau conquis le cœur des ivoiriens et des membres du jury. La reine de beauté de la région du bélier a donc succédé depuis le 1er juin à Fatem Suy, élu l’année dernière. Mais cette élection a fait ressurgir les débats sur la nationalité de la nouvelle reine ivoirienne, pour la simple raison que son patronyme s’apparente à celui certains sénégalais.

Le rideau est tombé sur l’édition 2019 du concours Miss Côte d’Ivoire. A l’issue de la finale qui s’est tenue samedi dernier sous la supervision du COMICI, la candidate répondant au nom de Tara Gueye est celle qui a été désignée comme nouvelle reine de beauté ivoirienne. Elle succède donc a Fatem Suy qui avait élue l’année dernière. A peine élue, Tara Gueye fait l’objet d’un lynchage sur les réseaux sociaux. A cause de son patronyme sénégalais, plusieurs internautes ivoiriens, qui confondent visiblement l’origine et la nationalité, ont émis des doutes sur la nationalité de la nouvelle reine de beauté ivoirienne. Tara Gueye, l’héroïne d’une publicité pour le médicament Orasel dans les années 1997, n’a pas mis du temps à répondre aux internautes qui l’attaquent sur sa nationalité : «Ma mère est ivoirienne, mon père est sénégalais. J’ai la nationalité ivoirienne». Le président du COMICI s’est lui aussi exprimé sur ce sujet qui défraie actuellement la polémique sur les réseaux sociaux : «Ce n’est pas le COMICI qui délivre les certificats de nationalité ou encore qui octroie la nationalité. Tara Gueye est ivoirienne selon les documents qu’elle a présentés au COMICI.», a indiqué le patron du comité d’organisation du concours Miss Côte d’Ivoire. Cette polémique n’a pas lieu d’être puisque l’un des principaux critères pour prétendre à ce concours de beauté en Côte d’Ivoire est d’avoir la nationalité ivoirienne. Si elle admet bien ses origines sénégalaises, Tara Gueye est bel et bien ivoirienne car aucun document ne remet en cause sa nationalité actuellement.

> Lire aussi  Petit Denis: le retour de l’enfant de Gbatanikro

La mère de la miss réagit

«Ce n’est pas maintenant que ce débat a commencé. Les choses ont commencé depuis son élection à Yamoussoukro. Comme nous ne voulons pas entrer dans la polémique, nous laissons les gens dire ce qu’ils veulent. Son père est sénégalais, mais moi, je suis ivoirienne de par ma mère qui est Adjoukrou. Du côté maternel, je suis ivoirienne, du côté paternel, je suis sénégalaise. Toute ma famille vit à Dabou. Sa grand- mère est de Dabou et elle peut tout justifier tant en Adjoukrou qu’en Baoulé. Son père a été un agent de la Rti. Il s’appelle Medoum Gueye. Ma fille a fait beaucoup de publicités lorsqu’elle était petite dont celle d’Orasel…Cette année, étant au Maroc quand elle m’a appelé pour dire qu’elle veut se présenter, je lui ai demandé trois fois si elle était sûre et à trois reprises, elle a répondu qu’elle était sûre. Alors, je lui ai dit d’accord, tu as ma bénédiction. Tu viens, on paie ton billet et on t’encourage. Et aujourd’hui, voici le résultat», confie la mère de la Miss au quotidien L’Intelligent d’Abidjan.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.