Bagarre Arafat et Safarel Obiang : la surprenante réaction de Debordo Leekunfa

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

NOUVELLE BAGARRE D’ARAFAT – Quelques jours après les heurts avec le groupe Kiff No Beat, le numéro 1 du coupé décalé a été au cœur d’une nouvelle rixe qui l’opposait à l’une des jeunes étoiles montantes du coupé décalé, le talentueux Safarel Obiang.

Pour l’instant, on sait très peu de choses sur les circonstances de la bagarre entre DJ Arafat et Safarel Obiang, la nouvelle étoile montante du coupé décalé. La guerre musicale qui oppose les acteurs de la mouvance semble se déporter de plus en plus sur un terrain beaucoup moins amical. Selon les informations que nous avons reçues, le créateur du concept Abougo n’avait pas hésité à dégainer son arme contre le Yorobo, après que ce dernier ait brandi la sienne sur lui. Mais aucun coup de feu n’a été tiré heureusement au cours de cette bagarre où deux proches du Yoro ont été blessés. Ali Le Code, l’un des soutiens indéfectibles du double Koraman, n’a pas été épargné dans ces heurts. 

Actuellement en tournée, Debordo Leekunfa n’a pas manqué de réagir à la récente bagarre qui a opposé DJ Arafat à Safarel Obiang, la jeune étoile montante de la musique coupé décalé. On ignore comment les deux artistes ont failli aux mains, mais chacun d’eux n’avait pas hésité à dégainer son arme pour menacer l’autre, un fait qui n’est pas surprenant pour Debordo Leekunfa : «Actuellement dans pays là tout le monde a une arme mais personne n’a le courage de tirer, vous pensez que le gouvernement ne nous voit pas mais il nous regarde, ils attend partie où on va entendre un coup de feu, c’est en ce moment que vous allez entendre la vraie vérité», a indiqué le chanteur ivoirien actuellement en tournée. Le concepteur du Pikimin a d’ailleurs invité l’un des proches de DJ Arafat à ne pas s’impliquer dans les bagarres. Blessé au cours des échauffourées entre les gardes du corps du Yoro et de Safarel Obiang, Ali Le Code va mieux. Mais le fidèle soutien de DJ Arafat a mis en garde contre de possibles représailles après les blessures qui lui ont été infligées. Dans une vidéo, Debordo Leekunfa a invité le soutien du Yoro à se tenir éloigné de ces bagarres, au risque de le payer de sa propre vie : «Ali le code fais attention, faut pas te mettre dans les feelings. Je sais de quoi je te parle, actuellement à Abidjan les gens sont dangereux. Arafat est intouchable parce qu’il est une sommité…Le jour où un va prendre hors-jeu, nous on va aller assister à ses funérailles.», a indiqué le rival du Yoro il y’a quelques jours.

> Je regarde  Côte d’Ivoire : que se passe-t-il entre Arafat et Kaaris ?

Une guerre musicale qui monte en puissance

Depuis la sortie remarquable du single Amina d’Ariel Sheney, DJ Arafat ne cesse d’enchaîner les hits musicaux. Après avoir critiqué le record de vues battues par son ancien filleul avec sa dernière bombe, le Yorobo a lancé une nouvelle bombe baptisé Moto Moto, un tube qui a établi un record de vues en quelques jours dans le coupé décalé. Et depuis lors, pas de répit pour l’artiste ivoirien puisqu’il est revenu à la charge avec ‘‘je vais les tuer’’. Et depuis quelques jours, le Yoro annonce la sortie d’un remix de l’un de ses plus grands succès. Et ce n’est rien comparé à ce qui est annoncé puisque quatre tubes devraient voir le jour dans les semaines ou mois à venir. Safarel Obiang, l’homme aux multiples concepts a lui aussi annoncé la sortie d’une série de nouveaux concepts dans les semaines à venir. Dans cette guerre musicale qui fait rage, n’oublions pas que certains tissent discrètement leur toile, à l’instar d’Ariel Sheney qui a sans doute sortie le meilleur clip vidéo de l’année avec son single Amina.

Vous pouvez aussi aimer

>