Accueil PEOPLE Censure de «spécialité ivoirienne» de Debordo : Le Gros Bedel donne sa version

Censure de «spécialité ivoirienne» de Debordo : Le Gros Bedel donne sa version

Censure de «spécialité ivoirienne» de Debordo : Le Gros Bedel donne sa version

«SPECIALITE IVOIRIENNE» – Sorti il y’a de cela une semaine, le nouveau single de Debordo Leekunfa aurait été selon son staff censuré dans un night-club populaire de la ville d’Abidjan, alors que le footballeur ivoirien Yao Kouassi Gervais s’y trouvait. Gervinho aurait demandé à ce que la chanson soit jouée mais sans succès, selon le staff managérial de l’artiste ivoirien.

Debordo Leekunfa a signé son grand retour sur la scène musicale depuis quelques jours avec le tube «spécialité ivoirienne», un mélange de plusieurs genres musicaux ivoiriens. Alors que le single poursuit son petit chemin, le staff managérial de l’artiste a révélé que le tube avait été censuré dans un night-club célèbre d’Abidjan, en présence même du footballeur ivoirien Yao Kouassi Gervais. Selon l’entourage de l’artiste, les DJ de la boîte de nuit en question ont refusé de jouer le nouveau single de Tanguy, alors que Gervinho avait demandé à ce que le morceau soit joué. Le manager du night-club connu sous le nom de Gros Bedel, a donné sa version des faits et recadré au passage les proches de Debordo qui l’accusent de saboter le tube «spécialité ivoirienne».

Le Gros Bedel, manager du 40×40 Discothèque situé dans la commune du Plateau, est depuis quelques jours, accusé de vouloir saboter le nouveau single de Debordo Leekunfa. Le manager très connu dans le milieu du showbiz ivoirien a reçu dans son night-club l’international ivoirien Yao Kouassi Gervais. Et le staff managérial de l’artiste ivoirien était également ce jour dans le night-club. Ces derniers ont approché le joueur ivoirien pour l’informer de la nouvelle sortie de Debordo Leekunfa. A la suite de leur échange, Gervinho aurait demandé aux DJ du club de jouer le nouveau single de l’artiste coupé décalé, mais sans succès, selon les informations du staff managérial rapportées par Abidjanshow : «La méchanceté et l’esprit de sabotage font rage dans le Coupé Décalé. Le Samedi dernier, les disc-jockeys de service au 40×40 ont refusé de faire passer le titre ‘‘Spécialité Ivoirienne’’ de Debordo Leekunfa. Cela, malgré la demande de Gervinho d’écouter cette œuvre qui selon lui est une tuerie…ils sont restés sur leur position. Ces actions font plus de mal que de bien à notre mouvement. Car, cela contribuent à la division entre les acteurs du Coupé Décalé, qui se disent être victimes de campagne de sabotage au profit de certains artistes. Sur qui devons-nous compter pour la promotion de nos œuvres, si nous ne pouvons compter sur nos propres frères ? Vivement que ce genre d’actes disparaissent du showbiz ivoirien». Comme il fallait s’y attendre, le manager du night-club n’a pas mis du temps à réagir à cette déclaration de l’entourage de Debordo Leekunfa.

> Lire aussi  Palmarès de la fortune des Présidents africains les plus riches

La mise au point du gros Bedel

«Debordo c’est mon jeune frère et j’ai pas de problème avec lui. Dans la nuit du samedi au dimanche aux environs de 4h30mn du matin, j’étais en cabine avec mes Dj, lorsque j’ai vu Sipi,un des petits de Debordo qui me dit vieux père j’ai envoyé le CD de la dernière chanson de Debordo et c’est là que j’ai dit à l’un de mes dj de prendre la clé afin de mettre la chanson dans son ordinateur chose qu’il a fait. Après j’ai dit à Sipi qu’il est déjà 5h donc on ne peut pas prendre le risque de jouer une exclusivité car il fallait attendre que cette chanson cartonne d’abord car c’est une boîte de nuit. Par ailleurs, Gervinho n’a jamais demandé à ce qu’on joue le titre de Debordo, donc que tes petits te disent réellement ce qui s’est passé ce jour. Après sache que quand tu sors une chanson, si elle est bonne les DJ vont forcément la jouer donc pas besoin d’inventer des choses pour ternir mon image».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.