Accueil PEOPLE Accusé d’agression sexuelle, Thierry Samitier va porter plainte

Accusé d’agression sexuelle, Thierry Samitier va porter plainte

Harcèlement sexuel – L’ancienne vedette de la comédie «nos chers voisins» cumule depuis quelques jours les témoignages d’agression sexuelle sur les plateaux de tournages. La semaine dernière, une masseuse de la série diffusée par TF1 accusait de harcèlement dans les coulisses. Mais aucune des nombreuses femmes qui racontent ces témoignages n’a déposé une plainte contre l’acteur de 54 ans.

Les témoignages d’agression sexuelle impliquant Thierry Samitier fusent de partout. Vedette de l’ancienne série «Nos chers voisins», le comédien français est depuis quelques semaines au centre de plusieurs scandales d’harcèlement sexuel. Ces affaires remonteraient à l’époque où la série produite par TF1 était encore diffusée sur les écrans. Incarnant à la perfection son rôle d’acteur, le comédien français avait une moins bonne réputation auprès de certains collègues. Il y’a plus d’une semaine, une esthéticienne qui travaillait en coulisse avec l’acteur de la série à succès confiait que l’atmosphère de travail était parfois difficile avec l’acteur, puisqu’il la harcelait souvent sexuellement. Une de ses victimes évoque même des attouchements dans les coulisses du tournage de la série à succès. Mais ces accusations ont été balayées d’un revers de la main par l’acteur qui y voit une volonté de ternir son image et surtout sa carrière professionnelle.

Thierry Samitier ne va pas rester sans rien faire face aux nombreux témoignages d’agression sexuelle qu’il cumule depuis quelques temps. Selon une information dévoilée par Le Parisien, le comédien de 54 ans envisage de porter plainte pour diffamation. S’il l’acteur s’était contenté d’un simple démenti face aux témoignages rapportés par plusieurs femmes qui l’accusaient de harcèlement, le témoignage en direct sur C8 d’une femme affirmant être victime a été la goutte d’eau de trop. La dernière accusation en date remonte à la semaine dernière, lors de l’émission Touche pas à Mon Poste. Une victime de harcèlement, sous couvert de l’anonymat, a exposé dans les détails comment elle s’était éloignée de la série de TF1 en raison de l’attitude déplacée de l’acteur de français. Mais là encore, il s’agit d’un témoignage qui n’a pas été suivie de plainte. Et la défense de l’acteur français n’entend pas laisser passer cette nouvelle atteinte à l’image du comédien et acteur français.  : «Mon client a été exécuté publiquement…Ce procédé consistant à accuser un homme en direct, à la télévision, sous témoignage anonyme, en donnant son nom et sans qu’aucune plainte pénale n’ait été déposée est insoutenable. C’est dangereux pour la vie, l’honneur et la présomption d’innocence de Thierry Samitier. L’impact psychologique pour lui est dramatique. Il a été menacé de mort sur les réseaux sociaux.», rapporte Me Mehana Mouhou. Pour l’avocat de l’acteur comédien français, la réhabilitation de l’image de son client, ternie par ces accusations sans aucune plainte, nécessite obligatoirement une enquête : «Il faudra une enquête. Mon client fait confiance à la justice. Il est totalement serein et fera valoir ses droits», poursuit le conseil du comédien. Aujourd’hui, nombre de personnes se demandent su la production était réellement informé de ces nombreux cas d’harcèlement sexuel. Selon une information rapportée par Voici, la production était à priori informée de ces plaintes au sujet de l’acteur français, sans pour autant qu’elle prenne des mesures drastiques, comme l’éviction de l’acteur de la série culte : «Il n’a pas été envisagé de se séparer de lui. C’est compliqué de gérer quand il n’y a pas de plainte. Il est par ailleurs difficile de remplacer une tête d’affiche. On s’est débrouillé pour que l’habilleuse ne soit plus seule avec lui».

Le témoignage glaçant de l’habilleuse

«Au début, il était rigolard et quand ses blagues étaient trop lourdes, j’esquivais. Puis, il est devenu insistant, m’attrapait les mains quand je lui mettais son nœud papillon…Il m’a plaquée sur un mur, s’est mis contre moi en me tenant les avant-bras. Il a continué à rire alors que je lui demandais de me lâcher. Je suis remontée dans la loge très en colère. J’ai hurlé que je ne voulais plus qu’il m’approche», a rapporté la nouvelle victime dans l’émission TPMP.

> Lire aussi  Primud 2019 : Souleymane Kamagaté défie Arafat et soutien Le Molare

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.