Décès d’Erickson le zulu : l’émouvant hommage du Molare

Le coupé décalé en deuil – La grande famille de la musique ivoirienne vient de perdre l’un des précurseurs de la tendance musicale lancée par la Jet Set ivoirienne depuis Paris dans les années 2002. Erickson le zulu, artiste chanteur qui a fait les beaux jours du coupé décalé, est décédé dans la nuit du dimanche des suites d’une maladie. Son décès qui intervient six mois après celui de DJ Arafat est un véritable coup dur pour les adeptes de la musique coupé décalé. Après des années de gloire au sommet de cette musique, le chanteur s’était envolé pour l’Europe où il avait élu domicile. Il meurt en laissant après lui une épouse et des enfants.

Le décès d’Erickson le zulu est une énorme perte pour la musique coupé décalé en Côte d’Ivoire. Si DJ Arafat reste aujourd’hui la référence de cette musique ces dernières années, le dénommé Eric Bosiki se classe parmi les précurseurs de ce genre musical créé par la Jet Set ivoirienne. Bien avant l’émergence du Yorobo, l’homme à la voix d’or avait conquis le public ivoirien à travers des titres que les ivoiriens se remémorent encore de temps en temps. Le single «Suzana», reste incontestablement l’un des plus grands succès de l’artiste coupé décalé décédé dans la nuit du dimanche dernier, des suites d’une maladie. La presse ivoirienne est pour l’instant divisée sur l’origine du mal à l’origine du décès d’Eric Bosiki. Pour certains, le chanteur serait décédé des suites d’un cancer, tandis que d’autres médias révèlent qu’il serait mort d’une cirrhose du foie. Bébi, Philip, Serge Beynaud, Ariel Sheney, pour ne citer que ces noms, ont rendu un vibrant hommage à cette ancienne gloire de la musique coupé décalé. Le Molare, l’un des précurseurs de ce genre musical, n’a pas tari d’éloge à l’endroit du chanteur décédé dimanche.

«Hier j’étais sur la route Dj BOMBASTIK un de nos frères , m’alertais en me disant que ton état de santé étais critique qu’il animait un mariage et qu’il n’était pas serein . Je lui ai demandé ce que nous pouvions faire et ça a été le silence. Je me souviens de notre arrivée en 2002 avec le mouvement ou tu devais coute que coute rentrer au studio pour qu’on puisse imposer le coupé décalé et ou on te forçait à poser avec différents artistes pour imposer le mouvement. Je me souviens aussi de notre tournée Burkina, Benin , Togo , Guinée avec Telecel , du mariage avec Amoin Yolande à Yop ou tu nous a sérieusement stressé .», révèle Le Molare dans son hommage à l’artiste Erickson le zulu, décédé dans la nuit du dimanche des suites d’une maladie. Considéré comme l’un des précurseurs du coupé décalé, Eric Bosiki était classé parmi les légendes qui ont propulsé la musique au-delà des frontières ivoiriennes, et cela bien avant l’émergence de DJ Arafat. Le chanteur Erickson le zulu avait d’ailleurs été l’un des nombreux artistes à avoir réconforté Le Molare, après la terrible douleur laissée par la mort de DJ Arafat, décédé dans un accident de moto le 12 août dernier : «Je me souviens aussi de ton dernier appel à la fin Août pour me réconforter après le décès de Didier pour ne pas que j’abandonne et oui tu étais parmi les quelques uns qui n’avaient pas oublié le chemin parcouru .», rappelle le président de MGroup dans son hommage à l’artiste décédé.

Erickson le zulu préparait ses 20 ans de carrière

«On a parlé de tes 20 ans de CARRIÈRE que tu comptais célébrer . Et OUI parce que jusque là tu ES le seul artiste coupé décalé a émergé avant 2002 . Pour les plus anciens nous en sommes qu’à 18 ans . Mais ce dont je vais me rappeler le plus c’est ce RIRE pour tous ceux qui t’ont connus , ce rire communicatif , les moqueries jamais blessantes . Je n’imagine , pas la douleur de nos frères du show biz tous genres musicaux confondus .», souligne Le Molare.

Vous pouvez aussi aimer