Les confidences d’Alpha Blondy sur son ancien mariage

Mariage du chanteur ivoirien – L’union du reggaeman ivoirien et la tunisienne Aelyssa Darragi enflamme depuis quelques jours la toile. Pour causes, l’ancienne compagne du chanteur ivoirien affirme n’avoir pas été divorcée avant cette nouvelle union de la star de la musique ivoirienne, des arguments qui, s’ils sont fondés légalement, devraient invalider la récente union du chanteur ivoirien avec la tunisienne Aelyssa. S’il avait décidé de garder le silence, le chanteur a, par la force des choses, été dans une certaine mesure, tenu de rompre le silence pour établir la vérité des faits son ancien mariage avec la coréenne, par ailleurs mère de sa fille Soukeina Koné, qui est à l’origine du scandale sur le nouveau mariage de son père.

Les confidences d’Alpha Blondy sur son ancien mariage remettent complètement en cause les révélations faites par son ex-épouse, la mère de Soukéina Koné. Dans une lettre ouverte diffusée sur les réseaux sociaux, la coréenne révélait, peu de temps après le nouveau mariage du chanteur ivoirien avec Aelyssa Darragi, qu’elle était toujours mariée légalement au chanteur ivoirien, même si leur relation ne battait plus vraiment de l’aile. Peu de temps avant les révélations chocs de sa mère, Soukeina Koné confiait aussi sur les réseaux sociaux que son père n’avait pas divorcé de sa mère, ce qui invalidait donc juridiquement cette nouvelle union de l’artiste ivoirien. Contacté par L’Intelligent d’Abidjan, Alpha Blondy a livré sa part de vérité dans ce scandale qui divise tant les ivoiriens depuis la semaine dernière. Avec preuve à l’appui, le chanteur ivoirien a confirmé qu’il avait bel et bien divorcé de la mère de Soukeina Koné, avant son mariage avec la tunisienne Aelyssa.

«Pour le moment, je ne fais pas d’interview. Je ne reçois personne. Je suis en train de préparer mon prochain album. Merci Claude, merci d’avoir pensé à moi. Vraiment c’est gentil», confiait dans un premier temps Alpha Blondy à nos confrères de l’Intelligent d’Abidjan. Mais le chanteur ivoirien a décidé de briser le silence à la lumière des récentes révélations faites par son ex-compagne. Celle-ci confiait dans une lettre ouverte diffusée sur la toile qu’elle était encore l’épouse du chanteur ivoirien qui vient de s’unir il y’a seulement une semaine avec la tunisienne Aelyssa Darregi. Ces révélations ont suscité un scandale en marge de cette cérémonie d’union officiée par le maire Hamed Bakayoko, par ailleurs ministre ivoirien chargé de la défense. Contacté par nos confrères de l’IA, le chanteur reggae est revenu sur son mariage qui suscite tant de remous sur la toile depuis une dizaine de jours environ : «Je t’ai demandé de venir pour te montrer le document de divorce. Je veux que tu prennes ton temps pour tout lire. Pour le dire au reste du monde. J’ai juste publié un petit bout sur ma page officielle, pour qu’on sache que le divorce comme ils le veulent, est fait. Et la mère de Soukhéina est informée. Tu vois non», a révélé le chanteur ivoirien au journaliste de l’Intelligent d’Abidjan.

L’ex-compagne informée pour le divorce

Contrairement aux informations révélées par la mère de Soukhéina, le chanteur ivoirien signe et persiste sur l’idée selon laquelle elle Ran était parfaitement informé de la procédure de divorce qu’il avait enclenché : «Je l’ai eue au téléphone, lorsqu’elle était à New York. Je lui ai dit : tu sais, j’ai enclenché la procédure de divorce. Nous nous sommes quittés dans des conditions assez difficiles. Elle le savait. Je lui ai dit cela avant qu’elle ne parte. Je lui ai dit que je vais demander le divorce. Et quand elle est partie, je l’ai appelée pour lui dire que j’ai enclenché le processus du divorce…J’ai tourné la page de ce que j’ai subi. J’ai été à la Mecque, j’ai pardonné. J’ai demandé aussi que les autres me pardonnent. Mais elle est très mal placée, pour agir comme elle le fait. Quand tu as été à l’origine du divorce de ta mère, tu fermes ta gueule», poursuit Alpha Blondy.

Vous pouvez aussi aimer