Coupé décalé : clash entre JJK et Ariel Sheney

Anniversaire du Molare – A l’occasion d’un concert live organisé par Le Molare, la tension est montée d’un cran entre Ariel Sheney, ancien poulain de Dj Arafat, et l’ancienne star de la jet set ivoirienne Jean Jacques Kouamé. Connu pour sa grande discrétion, l’ancien chanteur coupé décalé a promis de faire très bientôt de nouvelles révélations sur l’ancien poulain de Dj Arafat.

Allons-nous assister à la naissance d’un nouveau clash entre JJK et Ariel dans le milieu du coupé décalé ? Seule certitude du moment, l’ancien membre de la jet set ivoirienne a promis de faire de nouvelles révélations sur l’ex-poulain du Yorobo après leur brève empoignade. Tout est parti d’un concert live que le Molare avait organisé à l’occasion de la célébration de son anniversaire il y’a quelques jours. Agacé par les propos tenus par l’ancien membre de la jet set, Ariel Sheney n’a pu s’empêcher de réagir pendant le direct live, malgré les tentatives du Molare pour calmer les ardeurs sur la scène. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’ancien membre de la Yorogang s’est adressé à son devancier dans le mouvement coupé décalé, après l’incident survenu lors du concert live organisé en direct. De son côté, l’ancien chanteur qui reste aussi un redoutable homme d’affaires a promis le grand déballage en ce début de nouvelle semaine.

«Je n’ai jamais fait de direct, mais s’il faille descendre dans des bassesses à cause de ses petits drogués détracteurs de celui qui a réussi à relever aux firmaments de son art le mouvement coupé décalé ,dans le monde entier après mon ami et frère douksage nom fils bien-aimé Arafat à vie, je le ferais parce que j’ai eu l’appropriation de mon géniteur et mes conseillers juridiques,apres leurs conseils qui m’ont toujours défendu de faire des directs pour rester dans la discrétion et protéger Ma vie de famille ,et surtout en me donnant toujours des conseils pour je sois le canal de la paix de la réconciliation de ce mouvement et de tous les partis politiques de notre pays .Je vous dirais pourquoi j’ai quitté ce mouvement d’hypocrisie de schizophrénie et de sorcellerie africaine qui a juste donné l’occasion aux autres nations frontalière et mondiale d’atteindre le Niveau que nous devions normalement atteindre.», a fait savoir l’homme d’affaires JJK, par ailleurs artiste coupé décalé. Ces propos font suite à la récente dispute qu’il a eue avec Ariel Sheney, ancien poulain du Yorobo, lors d’un concert live en direct diffusé sur la page du Molare à l’occasion de son anniversaire. Pendant le live, Jean Jacques Kouamé révélait ceci : «Ariel Sheney, c’est mon enfant qui est venu me voir un jour. Il m’a dit : papa, j’ai besoin que tu me produises un jour. J’ai dit: mon fils, tu es déjà avec Arafat, j’ai besoin de demander la bénédiction à mon petit… Je lui ai dit : mon fils, finis ton contrat avec Arafat et puis on est ensemble. Aujourd’hui, il est ce qu’il est, mais il n’a pas plus d’argent que moi. Malgré ce qu’il est, il demeure mon fils et puis je l’aime».

La cinglante réponse de Sheney

Evidemment, ces propos ont vivement déplu à la nouvelle étoile montante de la musique coupé décalé : «Affaire de respect , on va mettre ça à côté et se dire la vérité … Je suis ton petit frère , mais je suis un artiste Ivoirien qui est en vogue que toi , donc faut me respecter pour que les gens de dehors puissent me respecter … ce n’est pas en me minimisant…  Tu vas venir te comparer à moi , est ce que moi je t’ai dit que j’ai milliards ? Je n’ai pas de millions , je n’ai pas de milliards , je n’ai pas d’argent.  En fait c’est honteux de se comparer à quelqu’un qui a grouillé dans la boue alors que toi tu es né avec un cuillère en or dans la bouche», a lancé pour sa part Sheney.

Vous pouvez aussi aimer