Affaire Tatiana Kosséré : la réaction à chaud de Makosso

Mort de Kosseré – Le décès de l’épouse du révérend Makosso continue toujours de faire la une des infos peoples en Côte d’Ivoire. Il y’a environ deux semaines, la famille biologique de la défunte, par la voix d’Agnès Lorougnon, faisait de graves révélations au sujet de la disparition de l’épouse du général Makosso qui se faisait appeler le père spirituel de la Chine du Yorobo. A en croire la famille biologique de la défunte, des traces de violences auraient été constatées sur la dépouille de Tatiana Kosséré, des informations qui ont fait réagir le mis en cause.

L’affaire Tatiana Kosséré conduira-t-elle les principaux protagonistes devant la justice ? La famille biologique de la défunte multiplie depuis quelques jours les révélations sur les réseaux sociaux. Selon la famille de la défunte, le corps de l’épouse du révérend comportait de nombreuses traces de violences. Sur les réseaux sociaux, la porte-parole de la famille Kosséré a également partagé des images du passeport déchiré de la défunte, un acte que la famille attribue au révérend Camille de Makosso. Comme il fallait s’y attendre, le révérend n’a pas mis du temps à réagir aux troublantes révélations faites par la famille de sa défunte épouse.

«La famille biologique de Tatiana Kossere a relevé sur le corps et le visage de leur fille, soeur, Tatiana Kossere des signes de violences, de souffrances et de nombreuses blessures et pense visiblement que son décès est consécutif à une action violente.  Nous voudrions taire pour le moment les descriptions des blessures découvertes sur le corps de Tatiana Kossere à la morgue pour donner une chance au processus de l’autopsie qui pourrait s’annoncer imminent, à compter de la semaine prochaine, avons appris ce week-end. Nous parlerons également du transfèrement du corps et le pourquoi du choix de cette morgue.  Nous tenons à cet examen post- mortem qui pourra localiser le maximum d’information et déterminer le plus justement possible le décès de Tatiana Kossere qui a été une victime de violences conjugales.  Pour exemple, en novembre 2019, monsieur Camille Makosso, alias Général Révérend Makosso l’a violemment frappée avec un guéridon, tout son visage était complètement tuméfié et Tatiana Kossere avait perdu ses dents et portait finalement une prothèse dentaire.  Aussi, au terme de la grossesse de leur dernière fille, Camille Makosso avait violemment battu Tatiana Kossere à tel point qu’elle avait évacué un liquide amniotique verdâtre à cause du saignement intra-ute’rin dû aux coups reçus dans son ventre portés par makosso Camille.», confiait il y’a quelques jours la porte-parole officielle de la famille de Tatiana Kosséré, la défunte épouse du révérend Camille Makosso. Comme il fallait s’y attendre, celui-ci n’est pas resté silencieux après les graves révélations de ses beaux parents sur la disparition de son épouse.

La réponse virulente de Makosso

«La première nouvelle que je vous donne, il n’y a pas eu d’autopsie; aucun médecin n’a vu le corps jusqu’à ce jour; aucun médecin n’a déshabillé ou n’a pris la photo du corps parce que les médecins ont dit que tant que le Coronavirus n’est pas encore fini, ils ne toucheront à aucun corps. Mais à quel moment la famille a-t-elle fait l’autopsie? Monsieur le Procureur, nous vous interpellons, la famille donne les résultats d’une autopsie qui n’a jamais eu lieu…Cette famille, ce sont des menteurs; cette famille est animée d’un esprit de sorcellerie et ils ont besoin de délivrance…Une fois que le procureur met le corps sur scellé et qu’il décide de prendre le dossier en main, plus personne ne doit toucher le corps. Mais la famille dit avoir révélé sur le corps et sur le visage, des signes de violences, de souffrance et de nombreuses blessures (…) Ça veut donc dire que la famille a déjà fait l’autopsie par les yeux de sorcellerie. Ce n’est pas l’autopsie; c’est la famille qui parle. Ils disent que c’est Makosso qui a tué sa femme parce qu’ils ont vu des choses; or ils n’ont rien vu. », lançait le concerné.

Vous pouvez aussi aimer