in

Programme Macron: les 10 mesures les plus importantes

Emmanuel Macron dévoile son programme ce jeudi 2 Mars devant 300 journalistes. De ce projet-présidentiel de 30 pages comme il aime à l’appeler , c’est une présentation détaillée des objectifs du candidat de ‘’En Marche’’ dans la course à la présidentielle.

Il y passera en revue les questions essentielles qui préoccupent l’ensemble des Français à la fois ceux de la métropole et ceux d’Outre-Mer. Les soulèvements en Guyane, les casseroles de candidats à la présidence ou le récent attentat sur les champs Elysées, résonnent encore comme un douloureux épisode de la vie des Français. Macron se donne donc pour devoir d’apporter des réponses, mieux des solutions à tous ces problèmes qui persistent durablement. Son programme qui balaie tous les sujets liés à la France a été condensé en de grandes thématiques dont la sécurité, l’emploi, l’éducation, l’économie… Nous vous proposons ici les 10 mesures, mieux les dix recommandations phares du candidat Macron pour mener la France sur le chemin de la réussite.
Mais qu’en est-il de ce programme ? Quelles seront les priorités que le candidat Emmanuel Macron va mettre en pratique si il prend fonction?
[Mise à jour le:28/04/2017]

Emmanuel Macron, l’a dit, Emmanuel Macron l’a fait, son programme présidentiel est maintenant connu. Il importe en ce moment de savoir les principaux sujets aux quels l’éventuel locataire de l’Elysée souhaite s’attaquer lors de sa probable prise de fonction en Mai prochain.

Les 10 mesures importantes du programme

Pour respecter ce qu’il promet aux Français, Emmanuel Macron doit être en mesure de leur prouver qu’il peut dès sa prise de fonction s’attaquer aux points importants de son projet-présidentiel c’est pourquoi, les dix mesures importantes du programme énumérer ci-dessous permettront de savoir ce qui se fera dans l’immédiat en Mai prochain si le candidat de ‘’En Marche’’ devient Président.

1)

La Moralisation de la vie politique

: Emmanuel Macron souhaite que les parlementaires n’aient pas plusieurs fonctions en même temps et qu’ils n’emploient pas les membres de leur famille cela pour éviter les problèmes comme le cas Fillon, mais aussi que les richesses soient partagées. Il faut réglementer l’Etat afin que ceux qui y sont à la tête ne soient pas un mauvais exemple pour les citoyens.
Désormais aucun élu ne pourra cumuler les postes ni même exercer plus de trois mandats identiques successifs. Emmanuel Macron s’engage à supprimer le régime spécial de retraite dont jouissait jusqu’ici les parlementaires. Comme tous les autres fonctionnaires d’Etat ou non ils seront rattachés au régime général. Pour Macron il ne devrait pas y avoir de distinction entre les travailleurs de la fonction publique ou du privé. La mesure la plus stricte et forte est sans doute la déclaration en toute franchise du patrimoine personnelle. Ainsi, immédiatement après leur prise de fonction, chaque nouveau ministre devra être auditionné par la commission permanente de l’Assemblée Nationale afin de juger de sa probité et de mieux contrôler son compte en banque. Convaincu que nul n’étant au-dessus de la loi Macron veut amener tous les élus Français à se considérer comme de simples fonctionnaires de l’Etat comme tous les autres.
2)

L’Economie

: il est attendu sur ce terrain à cause de ses anciennes fonctions au sein du gouvernement de François Hollande. Il prévoit un plan d’investissement de 50 milliards d’euros (dont 15 pour la formation, 15 pour la transition écologique) et baisse de l’impôt sur les sociétés de 33,3 à 25 %. Une prime de 100 euros pour l’achat de véhicules non polluant.
Emmanuel Macron compte mener une lutte sans merci au chômage. En tout 15 milliards seront alloués à la formation des jeunes peu diplômés, particulièrement ceux des zones rurales ou de banlieues difficiles, pour enrayer le chômage dont le taux y est élevé. A côté de ce million de jeunes, il y aura aussi un autre million de travailleurs qui bénéficieront de formations gratuites afin de se mettre à niveau. Le budget de la transition écologique sera réparti entre financement de projets écologiques et soutiens aux acteurs économiques respectueux de l’environnement. La priorité est aux énergies renouvelables telles que l’énergie éolienne ou photovoltaïque. Concernant les entreprises, pour les inciter à embaucher plus, l’Etat les décharge de certaines taxes et prélèvements. Ainsi, par exemple, les charges liées au SMIC seront graduellement réduits jusqu’à atteindre le niveau zéro. Mieux, durant leurs premières années de création, les entreprises seront exsangues de toutes charges et les plafonds de chiffres d’affaires seront tout simplement doublés pour pouvoir bénéficier de ce régime simplifié.

3)

L’Education

: Emmanuel Macron veut se concentrer sur l’école primaire, en proposant une autonomie des établissements, en termes de recrutement et une autonomie pédagogique avec la création de 4.000 à 5.000 postes d’enseignants, le rétablissement des classes bi-langues, des sections européennes, rétablissement des études dirigées et l’enseignement sur le fait religieux à l’école.
Cet enseignement sur le fait religieux a d’ailleurs été l’objet d’attaque, de la part de sa rivale Marine Le Pen, cette semaine à propos de la promotion du fondamentalisme religieux. En outre, les élèves qui sont au secondaire, le candidat à la l’élection présidentielle veut faire suivre chacun d’eux pour établir leur évolution afin de mieux les aider pour la suite. Les enseignants qui le souhaitent bénéficieront à leur tour de formation pour les accompagner à résoudre les problèmes pédagogiques auxquels ils seront confrontés. Plus encore, ils ne seront affectés hors de la zone choisie et ceux du REP+ recevront une prime pour la difficulté de leur tâche. Toutes ces mesures visent à mettre dans de bonnes conditions les pédagogues et ainsi contribuer efficacement à parfaire le niveau des élèves en France.

4)

La sécurité

: Il prévoit le recrutement et la formation de 10 000 policiers et gendarme, la création d’une police de sécurité quotidienne, l’augmentation du budget de la défense à 2 % du PIB et la création d’un état-major centralisé du renseignement rapportant directement au Conseil de défense auprès du président de la République. Dans le cadre d’une fonction publique plus active, Macron veut que les forces de l’ordre et particulièrement les policiers soient davantage sur le terrain que dans les bureaux. Ainsi, il veut faire de la police, une police de proximité, une police au plus près des réalités, sans pour autant se faire invasive. Sur le plan européen le candidat propose de fédérer les services de renseignement de l’Union afin de mieux contrer la menace terroriste dans les différents Etats. Il envisage de régler le problème des Français partis combattre en Syrie au nom du Jihad.

5)

Sa politique Européenne

: Emmanuel Macron compte réserver l’accès aux marchés publics européens aux entreprises localisant au moins la moitié de leur production en Europe, mettre en place d’un budget de la zone euro avec un Parlement et un ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro. Mais aussi faire de l’Otan, l’alliance militaire européenne, une organisation plus puissante et souveraine. Pour cela les 28 doivent centraliser leurs forces, créer une police des frontières afin de refouler l’immigration illégale. Jusqu’ici taxé d’apôtres de l’Europe parmi tous les candidats, il aura peut-être l’occasion de sauver celle-ci de l’implosion qui la menace.

6)

L’assouplissement des 35 heures

: Le candidat à travers cette réforme ne change pas fondamentalement la loi du travail mais permet aux plus jeunes de profiter largement de leurs activités plus longtemps , contrairement aux personnes âgées qui pourrait voir leur temps de travail réduit en fonction aussi de leur capacité. Dans les faits, un sénior peut se contenter de 30 ou de 32 heures de travail quand un jeune peut faire plus que 35h s’il désire gagner davantage et apprendre un peu plus dans son travail.

7)

Le travail

: Sur l’âge de la retraite, il ne va pas changer non plus, mais sa politique permettra à une catégorie de personnes, de métiers de pouvoir décider de partir à la retraite. Ainsi le départ pour la retraite est modulable. Par exemple un travailleur pourrait partir à 62 ans après 42 ans de travail. Généralement Macron situe le départ à la retraite entre 60, 65 et 67 ans.
8)

Le Droit aux chômage

: dans son programme il propose de remplacer les 37 régimes de retraites actuels par un système unique avec des règles qui « seront les mêmes pour tous les régimes, Emmanuel Macron veut réduire le taux de chômage à 7 % d’ici à 2022.Toute personne qui désire rendre sa démission le pourra sans risque de subir le chômage sans un revenu. L’Etat prévoit une assurance chômage dans une temps limité et sous condition qui pourrait aider un démissionnaire à créer sa propre entreprise.

9)

La santé

: Le candidat de ‘’En Marche’’ veut y consacrer 5 milliards d’euros, d’ici à 2022 il propose une prise en charge des lunettes et des prothèses auditives et dentaire en accord avec les mutuelles. La santé c’est aussi l’agro-alimentaire et l’alimentation. Macron appelle les producteurs et les restaurateurs à s’engager résolument dans le bio. Il infligera des amendes aux producteurs qui utilisent des produits dangereux pour la santé, mais aussi exhortera les espaces de restauration à faire du 50% de bio.

10)

Le territoire français

: Il veut au travers de son programme plus impliqué dans la marche de la France, les territoires sous tutelle française (les outremers,les îles)

Les préoccupations immédiates du candidat Emmanuel Macron constituent son ambition de faire évoluer la France sans la dénaturer fondamentalement dans tous les domaines et sur toutes les couches de la société.D’un autre côté le candidat d’En Marche veut supprimer les départements administrativement inutiles surtout ceux en périphérie des grandes villes.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Portait de Jean Pisany Ferry

Discours Fillon au Trocadero : en direct