in

Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié, candidat du patronat français en 2020

Henri Konan Bédié, le Sphinx de Daoukro, attend de pied ferme la date fatidique d’octobre 2020.

Alors que beaucoup d’Ivoiriens le voyaient passer le flambeau à la jeunesse, N’Zuéba crie haut et fort que le pouvoir lui reviendra en 2020 au nom de l’accord politique de Daoukro, signé en 2015.

Pour avoir toutes les cartes en main, l’ancien président ratisse fort en ce moment. C’est ainsi qu’il s’est rapproché du FPI de Laurent Gbagbo, du moins de la tendance Affi Nguessan. Comme si tout s’emboîtait pour le voir revenir aux affaires, les statistiques se rangent de son côté, mais pas que !
Henri Konan Bédié serait le candidat du patronat français en Côte d’Ivoire. Selon les sites d’informations Echoconfidentiel.com et Imatin.net, les hommes d’affaires ont fait leur choix pour 2020. Ils préféreraient le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire à l’actuel président dont la côte de popularité serait en chute libre.

Bédié plus proche d’Affi

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, en abrégé le PDCI, est passé à la vitesse supérieure pour signifier à l’allié RDR sa résolution à lui succéder en 2020. Le PDCI ne veut pas passer pour la monture du RDR dans cette règle du passe-passe au pouvoir, décidée lors de la rencontre de Daoukro en 2015. Devant le jeu trouble du Président de la République, son Excellence Alassane Dramane Ouattara, Henri Konan Bédié a commencé à faire des yeux doux à un FPI sans capitaine. Le mercredi 24 janvier dernier, une rencontre de haut niveau avait même eu lieu entre les cadres des deux partis à Cocody. Leurs jeunesses leur ont aussi emboîté le pas, ce qui n’a pas manqué de froisser l’allié du RHDP, le Rassemblement Démocratique des Républicains. Le Front Populaire Ivoirien a-t-il vu juste en tendant la main au Sphinx de Daoukro ?

Les patrons français jouent de la prudence

Au regard des statistiques livrés par les instituts français de sondage, le FPI ne fait pas mauvaise alliance en se rapprochant du PDCI. Ce parti serait bien placé pour succéder au RDR à la tête de la Côte d’Ivoire. Les études d’analystes français donnent un score de 12% seulement au chef d’Etat sortant. Le président du PDCI-RDA serait, lui, côté de 33% d’intentions de vote, ce qui fait de lui le vainqueur potentiel de la prochaine élection. Les patrons français, ayant certainement eu vent de cette enquête, auraient décidé de se rapprocher du candidat du plus vieux parti de Côte d’Ivoire. Ces hommes d’affaires ne verraient pas d’un mauvais œil la candidature d’Henri Konan Bédié en octobre 2020. Maintenant reste à savoir si Ouattara s’effacera au profit de Bédié ou s’il l’affrontera pour un éventuel 3e mandat.

Sur quoi peut compter Bédié pour battre Ouattara si besoin en était

Toutes les hypothèses sont, dès lors, à mettre sur la table. Pour certains Ivoiriens Bédié rentrera dans le rang quand la présidentielle approchera. Ils estiment que Ouattara se représentera ou au moins que le candidat du RHDP sera issu du RDR. Dans ce cas de figure Bédié, qui serait un homme sans parole, se pliera aux choix de Ouattara. D’autres Ivoiriens, en revanche, voient Bédié aller à la joute présidentielle quel que soit le candidat en face. En tablant sur une candidature de Ouattara contre Bédié, sur quoi ce dernier pourrait-il compter ? La plus grande force de Bédié sera sans doute l’apport des militants du FPI qui sont de plus en plus dans une posture du « Tout sauf Ouattara ». Compte tenu du poids électoral du FPI, le schéma de 2011 pourrait se répéter, mais cette fois en faveur du PDCI. Il faudrait, peut-être aussi, parler de la frustration de plus en plus grandissante des militants du RDR notamment ceux qui exercent dans le commerce et le transport.
Avec ces nouvelles qui plaident à sa faveur, nul doute que Bédié se sentira en position de force pour faire plier le RDR au sein du RHDP. Henri Konan Bédié voudra certainement changer les rapports de force en faveur de son parti. En se présentant comme le candidat du « Tout sauf Ouattara » Bédié pourrait se trouver dans la même posture qu’un certain Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. Au regard des tendances actuelles, pourrait-on croire que Bédié, le faiseur de Rois, sera-t-il lui aussi fait Roi en 2020 ?

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Emmanuel Macron aux côtés de Rihanna à Dakar

Tariq Ramadan déféré après une confrontation avec l’une des présumées victimes