Adjoumani interpelle à nouveau Henri Konan Bédié

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

POLITIQUE IVOIRIENNE – Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a une nouvelle fois interpellé le président Henri Konan Bédié sur ces ‘‘dérapages’’ dans la presse depuis quelques jours.

Le divorce étant officiellement acté entre le PDCI de Bédié et le RHDP parti unifié, la scène politique ivoirienne donne lieu à de vifs échanges depuis plusieurs semaines entre les deux anciens alliés. Aujourd’hui, les deux formations politiques se réclament de défendre l’héritage de feu Félix Houphouët Boigny, le père fondateur de nation ivoirienne. Mais le président du PDCI n’est vraiment pas du tout de cet avis, allant même jusqu’à qualifier de ‘‘faux témoignages’’ l’idéologie houphouëtistes prônée au sein du RHDP parti unifié. Nommé porte-parole de la nouvelle coalition, le ministre Adjoumani n’a pas manqué d’interpeller le président du PDCI sur ces récentes sorties médiatiques.

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani multiplie les sorties médiatiques face aux pics lancés par le président du PDCI RDA à son ancien allié. La course à présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire n’a pas encore officiellement été lancée, mais le PDCI et le RHDP semblent avoir déjà démarré la bataille pour la conquête du pouvoir d’état lors du prochain scrutin présidentiel ivoirien. A moins de deux ans de cette échéance électorale, les attaques frontales entre les deux formations politiques fusent de partout. En réaction à l’actualité politique qui était marquée la semaine dernière par le congrès constitutif du RHDP, le président Bédié a fustigé le parti unifié qui se réclame de défendre l’héritage du père fondateur de la nation ivoirienne : «L’histoire retiendra que vous avez été de ceux qui ont contribué à protéger l’héritage politique que nous a légué Félix Houphouët Boigny, père fondateur du PDCI-RDA et de la Côte d’Ivoire moderne. N’écoutez pas les faux témoignages de notre temps. C’est nous qui sommes les héritiers du Président Félix Houphouët Boigny. Nul ne peut travestir ce fait historique gravé dans la mémoire des ivoiriens et ivoiriennes. Concentrons-nous sur l’avenir.  En ce sens, agissons dès maintenant car l’année 2019, dite année décisive, sera une année importante pour la stabilité de notre parti. La stabilité réussie en 2019 nous préparera notre victoire à l’élection présidentielle d’octobre 2020. C’est pourquoi, les tenants du parti unifié RHDP ont peur et ne font qu’enchaîner meeting et conférences de presse pour échapper aux critiques sur la création de ce parti.». Les propos tenus par le président Henri Konan Bédié ont vite fait réagir plusieurs personnalités politiques au sein du RHDP, en l’occurrence la ministre Kandia Camara, secrétaire générale du RDR. Le porte-parole du parti unifié, le ministre Kobenan Adjoumani ne s’est pas fait prier pour répondre aux attaques frontales de son ancien chef au PDCI RDA.

> Je regarde  Législatives en Côte d'Ivoire: Fin de dépôt des candidatures

Adjoumani tacle Bédié sur l’héritage d’Houphouët Boigny

« Messieurs les journalistes, le RHDP s’interroge. Entre un prétendu fils légitime qui a commis le parricide, dès son avènement au pouvoir, en retirant les posters d’Houphouët-Boigny de tous les bureaux, en supprimant les pensées du jour publiées par Fraternité Matin et diffusées sur les antennes de la RTI, en laissant tomber en ruine et dans la broussaille, la maison du PDCI-RDA de Yamoussoukro, en poussant le rubicon jusqu’à vouloir remplacer le PDCI-RDA par le Cercle National Bédié et un « fils adultérin » qui a choisi d’immortaliser Houphouët-Boigny en créant un parti qui porte son nom, entre les deux dis-je, qui est, en réalité le fils légitime ? En d’autres termes, ce prétendu fils légitime d’Houphouët-Boigny, qu’a-t-il fait de l’héritage à lui légué par le père ? De grâce, que le Président Bédié n’engage pas la Côte d’Ivoire dans un autre concept nocif, plus dangereux que celui de l’ivoirité dont il est le père légitime et qui a fait tant de mal au pays».

Vous pouvez aussi aimer

>