in

Bédié candidat PDCI en 2020 : la chefferie Baoulé dans la confusion

PRESIDENTIELLE 2020 EN COTE D’IVOIRE – La candidature du PDCI n’est plus un secret de polichinelle, mais on ne peut en dire autant de l’identité de son candidat.

Qui sera le candidat du PDCI à la prochaine présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ? Seule certitude du moment, le président Henri Konan Bédié fait partie des hommes présidentiables au sein du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, quoi qu’il refuse pour l’instant de s’attarder sur la question.

La rencontre entre Henri Konan Bédié et la chefferie baoulé à Yamoussoukro avait pour but de clarifier plusieurs sujets qui laissaient la chefferie baoulé dans la confusion. A l’occasion de cette visite, le président du PDCI RDA a bel et bien confirmé devant les chefs coutumiers la fin de l’alliance entre son parti et le RDR, bien entendu avec le RHDP également. Lors de son allocution, Henri Konan Bédié a appelé la chefferie baoulé à huer tous les cadres du PDCI qui les appelleraient à rejoindre le Rassemblement des houphouëtistes, un discours qui visait particulièrement le ministre Amédée Kouakou qui, quelques jours plutôt, faisaient des confidences plutôt inquiétantes aux chefs baoulé dans la capitale politique. La chefferie Baoulé a souhaité connaître les raisons du divorce entre Bédié et Ouattara, d’autant plus que certains cadres pro-parti unifié laissaient entendre que le point de désaccord entre les deux personnalités était liée à la possible candidature du sphinx de Daoukro à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire : «Aujourd’hui, nous entendons qu’il y a divorce et que certains cadres du PDCI partis avec Alassane Ouattara et des militants RDR offensent notre père et grand-père Bédié. Ils l’accusent même de vouloir ramener la guerre en Côte d’Ivoire, ils l’accusent aussi de ce que c’est parce qu’il veut être candidat pour les élections en 2020, qu’il est en palabre avec Alassane. Face à ces préoccupations, il est de bon aloi que nous demandions après notre père et grand-père afin qu’il nous dise de quoi il est question et qu’il donne sa part de vérité. Alors nous demandons pardon qu’il nous éclaircisse sur l’actualité politique de la Côte d’Ivoire afin, de retour dans nos villages, dans nos quartiers, femmes et enfants soient, à leur tour, éclairés.», a souligné Nanan N’Goran Michel Kouao, le porte-parole des chefs baoulés présents à la rencontre avec Bédié à Yamoussoukro.

Bédié évite la chefferie baoulé sur sa possible candidature en 2020

« En septembre 2014, j’ai lancé un appel à Daoukro pour que le PDCI-RDA le soutienne à nouveau à l’élection présidentielle de 2015…Le Président Alassane Ouattara a, donc, été le candidat du PDCI-RDA, du rdr, de l’udpci, du MFA et de l’UPCI. Tous ces partis réunis s’appelaient groupement RHDP. Il a été élu Président de la République en 2015. Au vu de l’accord que je viens de rappeler, tous les partis politiques du groupement RHDP devaient soutenir le candidat du PDCI-RDA à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Honorables chefs de villages, c’est cet accord que le RDR et son Président Alassane Ouattara et les autres partis du rhdp ont rejeté. Ils ont refusé de soutenir le PDCI-RDA en 2020. », a indiqué le président du PDCI, sans pour autant situer la chefferie baoulé sur sa propre candidature à la prochaine présidentielle.

Kohan Kioshiko

Écrit par Écrit par

Ligue des champions : éliminés, le PSG et l’AS Rome accusent le VAR

Assemblée Nationale : Amadou Soumahoro succède à Guillaume Soro