Accueil POLITIQUE RDC : la coalition Lamuka bientôt en formation politique

RDC : la coalition Lamuka bientôt en formation politique

AVENIR COALITION LAMUKA – Pendant trois jours à Bruxelles, les principaux leaders de l’opposition congolaise appartenant à l’alliance ont décidé d’aller plus loin dans leur engagement politique avec la naissance d’un nouveau mouvement.

La coalition Lamuka ne volera pas en éclat comme certains l’avaient probablement imaginé. Après trois jours de discussions dans la capitale belge, les principaux protagonistes signataires de l’accord de Genève ont décidé de transformer leur alliance en formation politique. Malgré un désaveu à la présidentielle du 30 décembre, les opposants au régime Kabila entendent poursuivre leur engagement politique main dans la main.

Martin Fayulu devra probablement revoir sa copie dans les jours à venir avec la coalition Lamuka. Malgré l’investiture de Félix Tshisekedi, le candidat unique de l’opposition à la présidentielle du 30 décembre dernier reste toujours dans la posture du vainqueur de l’élection en RDC en réclamant que la vérité des urnes soit restaurée. Mais les autres leaders de la coalition Lamuka estiment pour leur part qu’il serait temps de tourner la page de la présidentielle congolaise de décembre dernier, une élection à l’issue de laquelle Felix Tshisekedi a été proclamé vainqueur par la CENI dirigée par Corneille Nangaa. Sans pour autant accepté sa défaite, la coalition qui avait porté Martin Fayulu comme candidat unique de l’élection présidentielle en RDC envisage de tourner la page du scrutin pour faire face à de nouveaux challenges. A l’issue de trois jours de discussions, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Martin Fayulu, Antipas Mbusa Nyamwissi et Freddy Matungulu ont pris la décision d’ériger la coalition Lamuka en formation politique. Les leaders de l’opposition congolaise promettent de donner très prochainement des détails sur le processus de mise en place de cette nouvelle force politique en RDC. De facto, Martin Fayulu ne sera plus le leader de la coalition puisqu’en tant que formation politique, Lamuka devra désormais se choisir un président.

> Lire aussi  Sénégal : Le Ministre du Tourisme Mbaye Niang confond CEDEAO et UEMOA

Lamuka divisé sur le cas Tshisekedi

Si la coalition s’est donnée la main pour tenter de mettre un terme au régime Kabila, Lamuka reste cependant divisé sur la ligne de conduite à suivre concernant le président Felix Tshisekedi. Martin Fayulu a récemment marqué son refus à une main tendue du pouvoir en place, tant que la vérité des urnes n’aura pas été dite. Mais Moise Katumbi n’est pas du tout de cet avis : «Le communiqué est très clair. Félix est un frère. Je l’ai accompagné jusqu’à Genève, et à Genève, on avait choisi Martin Fayulu pour être le candidat commun. Et nous nous sommes battus pour ça. Il faut décortiquer le mal. Pourquoi le pays n’avance pas, pourquoi il y a eu fraude ? Le mal, c’est Kabila.», a déclaré l’opposant congolais en exil.

Vous pouvez aussi aimer