Bureau Assemblée Nationale : 2 députées PDCI nommées par Amadou Soumahoro refusent

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

GROUPE PARLEMENTAIRE PDCI – Deux courriers ont été adressés ce mercredi au président de l’Assemblée Nationale. Deux élues qui figurent dans le groupe parlementaires du parti d’Henri Konan Bédié auraient été nommées dans le nouveau bureau sans l’accord de leur formation politique. Dans les courriers adressés au nouveau PAN, les députées ont décliné la propostion d’intégrer la nouvelle équipe mise en place, étant donné que leur parti a officiellement refusé d’adhérer aux propositions d’Amadou Soumahoro.

Coup dur pour Amadou Soumahoro, l’actuel président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. En début de semaine, le successeur de Guillaume Soro dévoilait la liste des 26 membres qui composeront le nouveau bureau du parlement ivoirien durant son mandat. Mais le PDCI, principale force politique d’opposition au parlement, a annoncé qu’il ne se reconnaîtrait pas dans cette équipe mise en place par le nouveau président de l’hémicycle. Et à en juger par la liste des 26 membres désignés, l’on note la présence de deux députées du parti de Bédié. Dans un courrier adressé au PAN ce mercredi, les deux élues de l’opposition ont annoncé qu’elles ne feraient pas partie du bureau comme indiqué par le président du parlement ivoirien.

La liste des 26 membres du nouveau bureau de l’Assemblée Nationale a été dévoilée depuis 48h. Contrairement à ceux que certains pensaient, la nouvelle équipe n’est pas uniquement composée d’élus issus des rangs du RHDP. Deux députées appartenant au groupe parlementaire PDCI RDA ont été désignées comme membres du nouveau bureau mis en place par Amadou Soumahoro, le successeur de Guillaume. Problème, le groupe parlementaire en question avait rappelé à la veille qu’il ne se reconnaîtrait pas dans le nouveau bureau de l’Assemblée Nationale qui allait être mis en place, faute de consensus avec le nouvel homme fort du parlement ivoirien : «Le Groupe parlementaire PDCI-RDA informe la Communauté nationale et internationale que le Président du Groupe Parlementaire a été consulté par le Président de l’Assemblée nationale en vue de la constitution du nouveau Bureau de l’Assemblée Nationale. Les discussions engagées ont été infructueuses.  Par conséquent, le Groupe parlementaire PDCI-RDA ne se reconnait pas dans le bureau de l’Assemblée Nationale qui sera mis en place, le lundi 06 mai 2019», arguant que la proposition d’Amadou Soumahoro «n’est pas conforme à l’Article 6 du Règlement de l’Assemblée nationale parce qu’elle ne reflète pas la configuration politique de l’Assemblée nationale, loin s’en faut. Elle n’est pas non plus conforme à la pratique constante observée dans la constitution du Bureau de l’Assemblée nationale depuis 1990». Et pourtant, CAMARA Kinaya Juliette et Anigo Epse Attoungbré Affoué ont été nommées dans le nouveau bureau mis en place le lundi. Dans deux courriers adressés à Amadou Soumahoro, les élues PDCI ont salué la considération dont le président a fait part en leur désignant. Mais elles refusent d’adhérer au bureau, du moins sans l’accord de leur groupe parlementaire.

> Lire aussi  Guillaume Soro imite les pas de Macron en lançant un mouvement politique

Les courriers de Camara Kinaya Juliette et Anigo Epse Attoungbré

«Vous avez bien voulu proposer ma nomination au sein du Bureau de l’Assemblée nationale en qualité de (vice-présidente pour Camara, ndlr) Secrétaire. Je vous remercie pour cette marque de confiance. Toutefois je constate que contrairement à la pratique parlementaire, le Groupe parlementaire PDCI-RDA auquel j’appartiens n’a pas été consulté ou n’a pas donné son agrément à la proposition de nomination que vous me faites. Je vous rassure qu’en ma qualité d’élue de la Nation, je serai toujours disponible pour apporter ma contribution à la bonne marche de notre Institution. Dans cet esprit, je vous saurai gré de bien vouloir prendre attache avec le Président de mon Groupe parlementaire afin de renouer le dialogue dans l’intérêt supérieur de la Nation. Pour l’instant, je suis donc dans l’obligation de ne pas donner une suite favorable à votre proposition de me nommer au sein du Bureau de l’Assemblée nationale».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.