Accueil POLITIQUE PDCI France : Akossi Bendjo victime d’une tentative d’isolement ?

PDCI France : Akossi Bendjo victime d’une tentative d’isolement ?

isolement bendjo pdci

GESTION DU PDCI – Considéré comme l’un des précurseurs de la lutte contre le régime du RHDP, Noël Akossi Bendjo vit depuis plusieurs mois retranché en France, suite à des soupçons de malversation financière. Malgré l’exil forcé, l’ancien maire du plateau continue toujours de mobiliser depuis l’Hexagone pour le compte de son parti, sauf que depuis quelques temps, certains cadres travailleraient à l’isoler en toute discrétion.

Noël Akossi Bendjo fait partie des premiers militants du PDCI à avoir officiellement décliné l’offre de rejoindre le RHDP. Bien avant la fin de son mandat à la tête de la commune du plateau, l’ancien PCA de la SIR a été contraint de prendre la route de l’exil, après une enquête ouverte contre lui, notamment sur de supposés malversations financières. En attendant d’en savoir plus sur ces accusations, l’ancien maire vit depuis plusieurs mois à Paris où il continue de mettre à profit son immense expérience de la politique au service de son parti, le Pdci Rda. Mais depuis plusieurs semaines, certaines voix au sein du parti depuis Paris s’élèvent contre l’isolement de l’ancien maire dans la vie politique de la diaspora, une situation qui serait orchestrée par l’un des gendres du président Bédié.

Qui en veut à Noël Akossi Bendjo au sein du PDCI ? Pour l’heure, tout semble confus dans cette querelle interne qui secoue la section France du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Après son exil forcé, l’ancien maire de la commune du Plateau a poursuivi son combat pour le retour de son parti au pouvoir. Mais à en croire certaines rumeurs, plusieurs cadres du parti en question tenteraient de l’isoler, alors qu’il reste à ce jour l’un des plus fidèles cadres du Pdci à Henri Konan Bédié. D’après Yves de Gnagnoro, le responsable du réseau dynamique en France, et aussi membre du Grand conseil du parti, l’ancien maire de la commune du Plateau ne mérite aucunement le traitement actuel auquel il aurait droit. Le responsable de la diaspora a d’ailleurs interpellé le président Bédié sur cette crise qui secoue le parti : «Excellence Mr le Président , le parti va mal , par la faute de Mr Yves Landry Boua qui bafoue l’autorité du délégué général de Paris île de France dans sa circonscription, qui , d’un abus de pouvoir ,sous prétexte qu’il est votre gendre. En plus soutenu par des personnes internes comme Mme Djenebou Zongo pour qui j’ai beaucoup de respect . Le parti se meurt parce que toute les informations de la base ne vous parviennent pas. Et quand même vous dites, la force d’un parti politique , c’est sa base».

> Lire aussi  Robert Mugabe favorable à la peine de mort

Basile Yao calme le jeu dans la querelle en France

«Mon message du 09/05/19 ne répondait pas à une visée contre autrui, mais à apporter un éclairage et un soutien franc aux autorités de notre grand parti, Le PDCI-RDA.  Militantes, militants et sympathisants du PDCI-RDA, Nous savons votre dévouement, votre engagement et votre détermination pour la cause de votre « Bois Sacré », Le PDCI-RDA.  Notre combat actuel ne doit pas être interne, mais plutôt externe à tous ceux qui jurent vouloir la disparition de notre éléphant. J’appelle donc, de tous mes vœux, à l’apaisement et à la retenue des uns et des autres ayant le bon ton, pour le bon fonctionnement de notre maison commune. Sortons des passions extrêmes et parfois nuisibles.  Ne perdons pas de vue, l’objectif à atteindre en 2020, avec en tête de peloton, notre guide, sem Henri konan Bedié  Président du PDCI-RDA.  Nous saluons nos braves amazones ci-devant, figures emblématiques parmi des milliers d’autres de notre symbole devenu esprit, le PDCI RDA. Vive le PDCI-RDA». Le président Bédié ne devrait pas tarder à donner des directives si les querelles internes persistent encore en France.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.