La ville de Katiola réaffirme son soutien au président Alassane Ouattara. “c’est ADO qu’on connait”

par Rodemi Yao
0 Commentaire

Après plus d’un mois de tournée dans le nord de la Côte d’Ivoire, le président du Comité politique (CP), a entamé depuis vendredi 10 mai 2019 ses consultations avec les partis politiques et responsables des mouvements de soutien proches de lui.  ces rencontres portent essentiellement sur l’actualité sociopolitique de la Côte d’Ivoire.
« Débutées depuis (vendredi) 10/05/2019, les séances de travail entre le Comité Politique et les partis politiques se poursuivent ce jour (samedi 11 mai 2019) à Katiola. Au nombre de ces partis, le MVCI (Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire) dont la délégation est conduite par le Président du Grand Conseil, M. Felicien K. SEKONGO », indique le service communication du MVCI.
Selon cette source, après le huis clos du vendredi entre les présidents de partis et le Président du Comité Politique, Guillaume SORO et ses invités ont été, présenter leurs civilités aux autorités coutumières de Katiola. Le huis clos a repris ce samedi matin entre les présidents des partis politiques, et sera bientôt sanctionné par une déclaration.
« Ces séances de travail hautement stratégiques témoignent de l’urgence dont relève la situation sociopolitique et les enjeux politiques imminents », poursuit notre source. « Pour le MVCI, il est important d’œuvrer activement avec le Comité Politique ainsi que les autres partis politiques, afin de créer une grande unité d’action pour sauver la démocratie, la réconciliation et la stabilité plus que jamais menacées par les dérives autocratiques du RHDP », confie le service de communication du MVCI.
A celà l’ex PAN M. Guillaume Soro ne fait pas l’unanimité en pays Tagbana.
Ce samedi, les populations ont organisé  un sit-in au centre culturel de la ville pour « dénoncer ses “contrevérités” et “dérives langagières”, ont rapporté des témoins.
Les populations ont aussi affirmé “haut et fort” que Katiola n’est pas concernée par la “politique tribale”et ses compagnons
Elles ont réaffirmé leur soutien au président Alassane Ouattara. “c’est ADO qu’on connait”, disent elles.

> Je regarde  Affaire Thomas Sankara: une demande à la France de lever le secret-défense

Discours en intro de Guillaume Soro puis suivi d’une déclaration des représentants au soutien de Ouattara dans la ville de Katiola en Côte d’Ivoire.



Vous pouvez aussi aimer

>