Fidèle à Bédié, loyal à Ouattara : Ahoussou Jeannot choisit finalement le Rhdp

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

AHOUSSOU JEANNOT RHDP – L’ancien premier ministre ivoirien, élu l’année dernière président du Sénat, semble avoir fait son choix entre le parti unifié et le PDCI. Selon une information relayée par un média proche de son parti, le cadre du parti démocratique de Côte d’Ivoire vient de virer au sein de la grande alliance houphouëtiste mise en place l’année dernière.

Est-il possible d’être fidèle à une personne et être loyale à une autre, quand les deux personnalités en question ne sont plus en odeur de sainteté ? C’est à travers cette énigmatique déclaration que l’ancien premier ministre Ahoussou Jeannot a entretenu la confusion autour de sa position réelle vis-à-vis du parti unifié. Mais comme de nombreux cadres Pdci, il a été appelé à choisir son camp dans cette bataille qui oppose le régime au pouvoir et son ancien allié, à savoir le parti d’Henri Konan Bédié. Dans ce jeu de mots, il semblerait que la loyauté ait réussi à prendre le dessus sur la fidélité, puisque le président du Sénat vient de poser ses valises au sein du parti unifié, rallongeant ainsi la liste des défections dans le camp Bédié.

Ahoussou Jeannot a mis du temps à clarifier sa position entre le RHDP et sa famille politique, à savoir le Pdci Rda. Le mercato politique en Côte d’Ivoire continue toujours, un mercato qui profite grandement pour l’instant au parti unifié. Après avoir rallié plusieurs formations politiques à sa cause, l’alliance houphouëtiste a accueilli, et continue d’accueillir, des cadres issues d’autres formations politiques, en l’occurrence des cadres provenant des partis qui ont officiellement dit non au RHDP. Et le camp Bédié est de loin le parti qui a le plus souffert de ces séries de défections au profit du parti unifié. Après Duncan, Charles Diby, Aka Ahouélé, Patrick Achi, pour ne citer que ces cadres, le Parti d’Henri Konan Bédié devra aller à la bataille de 2020 sans le soutien d’Ahoussou Jeannot, l’actuel président du Sénat. S’il n’a cessé de réaffirmer son soutien à sa famille politique de base, le président du sénat officialisera d’ici quelques jours son adhésion au parti unifié : ««A partir du mois de juin, vous tous vous savez que je rejoins la famille des Houphouëtistes. Je vais le dire devant mes parents à Didiévi parce que, le doyen Ehui Bernard est là. Les premiers textes sur le RHDP, c’était chez moi à la maison. En 2008-2009, nous avons travaillez chez moi à la maison. En ce moment nous avons réfléchi. Il faut continuer de réfléchir. Peut-être on a tort, peut-être on a raison. N’avez pas peur, la presse peut écrire ce qu’elle veut. On a dit tout sur moi et donc, à mon âge j’ai le cuir épais. Je fais de la politique». Cette défection d’Ahoussou Jeannot était fortement pressenti puisqu’il avait été sommé par Adama Bictogo de clarifier sa position : «Il y’a quatre mois nous avons parlé de clarification et il y’a eu clarification. Mais il y en a encore qui continue de louvoyer.  Je les attends dire, je suis fidèle à gauche et loyal à droite. La politique se nourrit de courage et d’autres valeurs. On ne peut être PDCI la nuit et RHDP le jour. Allez-y leur dire que notre patience a atteint ses limites.», déclarait le président du comité d’organisation du parti unifié.

> Lire aussi  Gambie: la Coalition n'a jamais discuté du sort de Jammeh

Loyauté et fidélité, deux choses différentes

«Ne confondez pas la fidélité et la loyauté. On a besoin de rectitude. Je suis loyal à notre nation, je suis loyal au président Alassane Ouattara, je suis loyal au gouvernement. Souvent, la loyauté et la fidélité se confrontent mais quand la loyauté et la fidélité se retrouvent, alors c’est l’homme dans toute sa dimension, dans toute sa splendeur».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.