Présidentielle 2020 : comment le PDCI prépare la chute du RHDP

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

ELECTION EN COTE D’IVOIRE – Privé du soutien de son ancien allié, le PDCI n’a pas pour autant renoncer à son ambition de revenir au pouvoir en 2020. Mais la marche pour la reconquête du fauteuil présidentiel a visiblement mal démarré pour le parti de Bédié, puisque nombre de ces cadres ont décidé de rejoindre le parti unifié.

La reconquête du pouvoir d’état est depuis l’année dernière une priorité affichée par le PDCI RDA. Mais le parti d’Henri Konan Bédié devra se passer de son ancien allié, à savoir le RDR qui a aujourd’hui rejoint le parti unifié. Mais le pouvoir en place a également réussi à attirer vers lui de nombreux cadres issus du parti de Bédié, renforçant ainsi son influence dans certaines régions qui ne lui étaient pas favorables. Mais ce mercato politique auquel l’on assiste n’est pas un fait du hasard si l’on se fie aux déclarations de Ouassénan Koné, le vice-président du Pdci. Selon le général, les cadres qui ont rejoint le camp du pouvoir en place seraient en mission d’espionnage.

La prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire nous réserve des surprises, c’est en tout cas le moins que l’on puisse dire. Après la rupture avec le RDR, le Pdci n’écarte pas la possibilité d’une alliance avec le FPI, le front populaire ivoirien. En dépit des divergences au niveau idéologique, le rapprochement des deux formations devient de plus en plus une réalité. Il y’a de cela un peu plus d’un mois, une délégation du PDCI était en déplacement en Belgique pour rencontrer l’ancien président Laurent Gbagbo. Le réchauffement des relations entre les deux partis était à l’ordre du jour de cette rencontre : «Le mardi 07 Mai 2019, le Président Laurent GBAGBO a accordé une audience à une délégation du PDCI-RDA, conduite par Monsieur Maurice Kakou GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif en chef du PDCI-RDA…Ils ont indiqué que le Président Henri Konan BEDIE et le PDCI-RDA se réjouissent de l’acquittement du Président Laurent GBAGBO et souhaitent ardemment son retour en Côte d’ivoire, afin qu’il participe activement au processus de réconciliation nationale. Après analyse de la situation socio-politique de la Côte d’Ivoire, les deux parties ont constaté qu’il était fondamental d’œuvrer ensemble pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire. Elles ont également affirmé leur détermination pour la préservation des acquis démocratiques en Côte d’Ivoire». Pour la reconquête du pouvoir à la prochaine présidentielle, le PDCI envisage de mettre en place une plateforme stratégique réunissant toutes les forces vives de l’opposition ivoirienne. Mais ce n’est visiblement pas la seule stratégie mise en place par le camp Bédié pour la chute du RHDP lors des prochaines élections prévues en octobre 2020. Selon Ouassénan Koné, l’un des Vice-présidents du parti, plusieurs cadres Pdci seraient en mission d’espionnage dans le camp du parti unifié, ce qui expliquerait les défections en cascades constatées depuis des mois. L’information a été révélée ce jour, par le média Afrique Sur 7 qui a rapporté entre ses colonnes les déclarations chocs de l’ancien gradé de l’armée ivoirienne, l’un des plus fidèles serviteurs du Pdci.

> Je regarde  Mali : le procès de Sanogo et co-accusés renvoyé en 2017

Les ralliements au RHDP, une stratégie du Pdci ?

«Certains cadres du Pdci-Rda, qui ont brusquement viré au Rhdp, seraient en mission d’espionnage au parti du chef de l’État. Laquelle consiste à infiltrer l’adversaire pour le prendre au dépourvu en temps opportun. C’est une vieille tactique militaire…Et puis, nous sommes un parti politique. Nous avons besoin de savoir ce qui se passe là-bas. Alors, ne soyez pas surpris de voir certaines personnes revenir. Ne soyons pas extrémistes. Ce sont des gens qui sont partis, nous allons les observer. Quand nous allons arriver au pouvoir, nous verrons ceux qui sont rachetables. Ils vont être rachetés».

Vous pouvez aussi aimer

>