Kandia Camara se recueille sur la tombe de la mère de Laurent Gbagbo

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

FETE DES MERES A BLOUZON – A l’occasion d’un déplacement dans la localité de Blouzon pour célébrer les mamans ivoiriennes, la ministre Kandia Camara est allée se recueillir sur la tombe de Gado Margueritte, mère biologique de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo.

La visite de Kandia Camara dans le département de Blouzon dans l’ouest de la Côte d’Ivoire a été couronnée par un recueillement sur la tombe de la mère de Laurent Gbagbo, l’ex-président ivoirien actuellement en Belgique depuis sa libération provisoire. A en croire un communiqué du front populaire ivoirien, aucune permission de l’ancien président ivoirien, encore moins de sa sœur, n’avait été accordé à la ministre de l’éducation à propos de cette visite tombale. Selon l’avis de certains partisans de l’ancien dirigeant, ce recueillement sonne comme une nième tentative de provocation du régime. La ministre de l’éducation nationale était accompagnée de plusieurs personnalités lors de cette visite dans la localité de Blouzon, terre natale de Margueritte Gado, mère biologique de l’ancien président ivoirien.

Kandia Camara était ce week-end dans la localité de Blouzon située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Désignée comme marraine d’une cérémonie d’hommages aux femmes de deux cantons de la sous-préfecture de Bayotta, la ministre de l’éducation nationale a été accueillie dans une grande ferveur. Plus de 5000 issus d’une vingtaine de villages se sont mobilisés pour la réussite de l’évènement. Kandia Camara était pour l’occasion accompagnée par la ministre de l’insalubrité Anne Désirée Oulotto. Cette visite à Blouzon a été marqué par une seconde célébration de la fête des mères, journée célébrée officiellement le mois dernier en Côte d’Ivoire et dans plusieurs pays au monde. Kandia Camara a couronné sa visite par un recueillement sur la tombe de Gado Margueritte, la mère de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Ensuite, la délégation ministérielle s’est rendu au domicile de la famille pour présenter les doléances du chef de l’Etat et du gouvernement, comme rapporté sur la page de la ministre : «A Blouzon le samedi 22 juin 2019 pour parrainer la cérémonie d’hommage aux femmes des cantons Nékédi et Zédi de la sous-préfecture de Bayota, cérémonie qui a réuni plus de 5000 femmes, Madame la Ministre Kandia CAMARA a posé un acte fort à l’endroit de la Gabo  En effet, accompagnée de sa collègue Ministre Madame Anne Désire Ouloto, et de plusieurs autres personnalités, la Péré Nationale s’est inclinée sur la tombe de Dame Marguerite GADO, la génitrice du Président Laurent GBAGBO avant de présenter les condoléances du Président Alassane Ouattara et du gouvernement à la famille éplorée». Les partisans de Laurent Gbagbo n’ont pas manqué de réagir à cette visite de Kandia Camara au domicile de la famille Gbagbo. Dans un communiqué lu sur la toile, la ministre et sa délégation n’auraient à priori obtenu aucune autorisation pour ce recueillement et cette visite au domicile. A en croire les réactions de certains pro-gbagbo, il s’agirait d’une nouvelle provocation du régime actuel, puisque le décès de la mère de l’ancien dirigeant remonte précisément à l’année 2014.

> Je regarde  Kenya : Entre élection présidentielle et bataille de gouverneurs

Aucune autorisation de la famille Gbagbo

«Le président LAURENT GBAGBO et sa soeur JEANNETTE KOUDOU n’ont nullement été consultés pour avis ou permission dans le cadre d’une visite de Mme la Ministre de l’éducation Nationale , Kandia Camara, dans leur village maternelle, BLOUZON, et sur la tombe de leur défunte mère, GADO MARGUERITE.  Les propos de Mme la Ministre faisant état de leurs accords pour sa venue, accompagnée des ministres Anne ouloto et Aimé Zébéyoux , dans ledit village pour une cérémonie de célébration de la fête des mères, ne sont que fruits de manipulation.», lisons-nous sur la page Front Populaire Ivoirien- Laurent Gbagbo. Si les Gors s’accordent à dénoncer cette initiative en majorité, certains n’y voient aucun mal à cette visite.

Vous pouvez aussi aimer

>