Adhésion au RHDP : Ahoussou Kouadio Jeannot donne enfin ses raisons

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

AHOUSSOU AU PARTI UNIFIE – Après une longue période d’hésitation, le président du Sénat en Côte d’Ivoire a finalement choisi de rejoindre le rang du RHPD, l’actuelle coalition au pouvoir. Plus d’un mois après son adhésion, l’ancien premier ministre revient sur les raisons qui l’ont amené à rejoindre le parti au pouvoir, malgré l’interdiction brandie par le PDCI RDA.

Ahoussou Jeannot est devenu depuis fin mai l’un des cadres du parti unifié RHDP. Son adhésion a fait de nombreux remous dans le camp du Pdci, puisqu’il était l’un des cadres du parti qui avait jusque-là décidé de rester fidèle à Henri Konan Bédié. Il avait d’ailleurs fait montre de sa fidélité en refusant d’aller au premier congrès du parti unifié organisé au mois de janvier. Mieux, il était également présenté aux côtés du Pdci pour la célébration du 72e anniversaire du parti. Mais le président du Sénat qui n’avait pas encore totalement clarifié sa position a fini par le faire.

Entre le RHDP et le PDCI, Ahoussou Jeannot a été finalement amené à choisir son camp. Soupçonné d’un départ depuis quelques mois, l’ancien premier ministre ivoirien a décidé de déposer ses valises au sein du RHDP, la coalition au pouvoir que de nombreux cadres Pdci ont rejoint avant lui. Pour rappel, il avait été mis en garde il y’a quelques mois par Adama Bictogo qui l’accusait de jouer à un double jeu : «Il y’a quatre mois nous avons parlé de clarification et il y’a eu clarification. Mais il y en a encore qui continue de louvoyer.  Je les attends dire, je suis fidèle à gauche et loyal à droite. La politique se nourrit de courage et d’autres valeurs. On ne peut être PDCI la nuit et RHDP le jour. Allez-y leur dire que notre patience a atteint ses limites.  Nous remercions le président de la république Alassane OUATTARA qui a choisi de faire en sorte que nous soyons tous ensemble, mais nos populations pour qui nous nous sommes engagés n’acceptent plus la ruse de certains. Notre patience a atteint ses limites. Nous disons ici depuis le BAFING que conformément aux règlements du Sénat, que le président de cette institution doit refléter la majorité politique. Le Président du Sénat doit être RHDP et c’est tout». Est-ce pour conserver son fauteuil qu’il a basculé au sein de la coalition ? C’est en tout cas l’avis partagé par de nombreux militants de son ancienne formation politique. Ahoussou Jeannot est récemment revenu sur les raisons de son adhésion au RHDP : «Moi je suis un pur produit de nos terroirs et du terrain politique que je connais et que je pratique sans discontinuer depuis bientôt quarante années. Je peux dire que c’est pour mes parents du Grand Centre que j’ai adhéré au RHDP. Je l’ai fait pour rester à la table du développement présidée par le Président Alassane Ouattara». L’ancien premier ministre a également lancé des pics à son ancien parti qui manœuvrerait en toute discrétion pour faire baisser son influence dans son fief à Didievi.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : sept points pour comprendre la constitution ivoirienne

Il ne suffit pas de se proclamer leader

«Ne vous y méprenez pas, je ne pourrai jamais abandonner mes parents. Voyez-vous il ne suffit pas de se proclamer leader du Grand Centre, il faut pouvoir en épouser tous les défis et enjeux. Pour ma part, m’occuper des populations est un sacerdoce qui m’a été légué par feu les Doyens Ahoussou Koffi, Léon Konan Koffi, Germain Koffi Gadeau aux côtés de qui j’ai appris à parcourir villages, campements et hameaux, à aimer mes parents, à comprendre leur situation, leur psychologie et à œuvrer pour porter leurs aspirations profondes.»

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.