Réforme de la CEI : Alain Lobognon dénonce un recul de la démocratie

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

REVISION COMMISSION ELECTORALE – Le projet de réforme de la commission électorale indépendante ivoirienne a été adopté à l’Assemblée Nationale, en commission. Mais les élus parlementaires de l’opposition continuent toujours de dénoncer le manque d’équilibre au sein de la nouvelle CEI. Dans une interview accordée au média ivoirien Le Temps, Alain Lobognon déplore un recul de la démocratie.

La recomposition de la commission électorale indépendante divise toujours en Côte d’Ivoire. Après les nombreuses interpellations de l’opposition, et surtout dans le souci de garantir des élections transparentes, le gouvernement ivoirien a finalement accepté d’aller vers une réforme de la CEI. Mais le projet de loi soumis à l’Assemblée Nationale n’a pas mis fin aux débat sur la neutralité de l’instance, du moins pour l’opposition ivoirien. Dans un communiqué rendu la semaine dernière, le groupe parlementaire du Pdci avait appelé le gouvernement à retirer le projet de loi adopté en commission de l’Assemblée Nationale. Devenu aujourd’hui un transfuge du pouvoir en place, Alain Lobognon émet également quelques réserves sur l’ossature de la nouvelle commission électorale en Côte d’Ivoire.

Si le gouvernement a tenu promesse en réformant la CEI, la nouvelle commission électorale indépendante alimente toujours les débats en Côte d’Ivoire. Le premier ministre qui a conduit les discussions avec l’opposition a déposé en juin en conseil des ministres le projet de loi relatif à cette révision de la commission. Comme annoncé il y’a quelques mois, la réforme a uniquement porté sur la recomposition de la CEI, en vue d’un meilleur équilibre au niveau des représentants. Mais pour l’opposition ivoirienne, la nouvelle commission est toujours loin d’être équilibrée, puisque les représentants du chef de l’Etat et du ministère de l’intérieur, siègent toujours dans cette commission, deux représentants que l’opposition considère de facto comme ceux du pouvoir en place : «ils disent qu’ils veulent recomposer la Cei pour répondre à l’arrêt de la Cour africaine et que ce soit une Cei équilibrée. Et dedans, ils mettent 3 représentants des partis d’opposition, 3 représentants du parti au pouvoir, donc parité parfaite, ils mettent 6 représentants de la société civile, ils mettent un magistrat, ils mettent un représentant du président de la République, un représentant du ministre de l’Intérieur…Le ministre est nommé par le président, il est militant du Rhdp. Plus 1 encore, ça fait 5. Donc, il y a déséquilibre», expliquait l’ancien ministre Maurice Kacou Guikahué, le secrétaire exécutif du PDCI RDA. Aujourd’hui dans l’opposition, l’ancien ministre Alain Lobognon s’insurge lui-aussi contre cette nouvelle composition dévoilée par le pouvoir en place : «Alors qu’il était dans l’opposition, le Rdr qui est devenu aujourd’hui Rhdp, et le Fpi, ensemble, dans le Front républicain, ont battu le pavé en Côte d’Ivoire pour réclamer une Commission électorale indépendante…Pourquoi maintenant que le Rdr est au pouvoir, pourquoi veut-il confier l’organisation des élections au corps préfectoral ?», a confié l’ancien ministre dans une interview accordée au média le Temps.

> Lire aussi  Adhésion au RHDP : Ahoussou Kouadio Jeannot donne enfin ses raisons

Lobognon opposé à la présence du corps préfectoral

«On parle de la surreprésentativité de l’administration et des institutions dans la nouvelle Commission électorale telle qu’elle est proposée par le pouvoir. Et dans sa proposition, le pouvoir met le corps préfectoral au-devant dans les commissions locales. Le préfet ou le sous-préfet qui vont organiser les élections, c’est ramener le corps préfectoral dans le jeu électoral. Nous disons non ! C’est pourquoi je dis que le Rdr devenu le Rhdp ne doit pas changer de parole, il ne doit pas changer de posture. J’aurais voulu que le Rdr reste constant et qu’on permette à cette commission électorale d’être indépendante. Sinon c’est un recul démocratique et cela je ne peux pas l’accepter.», a fait savoir l’ancien ministre des sports.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.