L’opposition ivoirienne salue la rencontre Gbagbo-Bédié

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

RENCONTRE A BRUXELLES – Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se sont enfin reparlés après de nombreuses années de séparation, dû au procès du chef du FPI à la Haye. A Bruxelles, les deux anciens chefs d’Etat ont affiché une volonté commune sur plusieurs sujets dominants de l’actualité, notamment la question de la réforme de la commission électorale indépendante, recomposée malgré les réserves émises par une partie de l’opposition en Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, la rencontre entre Bédié et Laurent Gbagbo est applaudie des deux mains par l’opposition ivoirienne. Les réactions politiques au rapprochement entre les deux anciens chefs d’Etat foisonnent de partout. Le RACI, ancien allié du pouvoir en place, parti favorable à Guillaume Soro, a aussi salué cette visite historique du président du pdci Rda au chef fondateur du Fpi. Même le camp Affi qui est en conflit avec la branche dissidente du front populaire ivoirien s’est réjoui du rapprochement entre les deux anciens adversaires politiques. Concrètement, une alliance devrait voir le jour à l’issue des discussions entre les deux formations politiques, une plateforme à laquelle l’ancien chef du parlement ivoirien devrait adhérer, s’il décide de se lancer dans la conquête au pouvoir.

Georges Ouégnin, président de la plateforme EDS, a été l’un premiers opposants à réagir à la rencontre entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié : «Je voudrais respectueusement saluer ces deux grands hommes d’Etat, le Président HENRI KONAN BÉDIÉ et le Président LAURENT GBAGBO, qui dans l’intérêt supérieur de leur pays , viennent de poser un acte symbolique fort qui s’inscrit dans le sens de la réconciliation nationale craie que nous appelons de tous nos vœux. Je ne peux que me réjouir de cette rencontre qui augure des jours meilleurs pour la côte d’Ivoire,notre patrimoine commun». Au dela des clivages politiques, cette rencontre est «est la preuve de ce que la classe politique ivoirienne dans son ensemble tout comme l’ensemble du peuple ivoirien souhaite le retour le plus rapidement possible du President LAURENT GBAGBO , notre référent politique , sur la terre de ses ancêtres pour contribuer encore plus efficacement à une réconciliation nationale vraie, seul gage d’un développement harmonieux de notre pays.», poursuit Georges Ouégnin. Malgré les divergences de vues sur la gestion du parti, le camp Affi a également salué ce rapprochement entre les deux personnalités politiques à Bruxelles : «C’est un bon début pour la réconciliation. C’est une bonne approche traditionnelle, un échange de courtoisie relativement à la situation de Laurent Gbagbo. C’est une bonne démarche pour un début de réconciliation…Nous sommes heureux que cette situation ouvre d’autres opportunités. Ce vœux de réconciliation a été mis en évidence par Pascal Affi N’guessan depuis qu’il a été libéré et il en a fait son cheval de bataille. Il a appelé à la réconciliation même s’il n’avait pas été compris.», s’est réjoui Issiaka Sangaré, le secrétaire général du front populaire ivoirien tendance Affi N’Guessan. Les partisans de Guillaume Soro aujourd’hui rangés dans l’opposition ont également accueilli favorablement cette démarche de réconciliation entre les deux anciens chefs d’Etat ivoiriens.

> Lire aussi  Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié, candidat du patronat français en 2020

Le RACI souhaite aller plus loin

«Cette rencontre fut l’occasion pour les deux personnalités d’évoquer les questions vitales de la paix, de la réconciliation et du renforcement de la démocratie en Côte d’Ivoire. Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), parti fondé sur les valeurs du pardon, de la réconciliation et de la paix inspirées par son président d’honneur Guillaume Kigbafori SORO se réjouit de leur volonté d’œuvrer ensemble à la mise en place d’une Commission Électorale Indépendante (CEI) véritablement indépendante et crédible, pour la quête d’un État de droit assumé, et pour la défense des acquis démocratiques.», explique le président du parti dans un communiqué.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.